BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Buddhaline

Médecine
A l’hôpital des bodhisattvas - Pema Wangyal Rinpoche
Les bienfaits de la méditation - Jon Kabat-Zinn
Trouver l’espoir face à la mort - Christine Longaker
Itinéraire d’un médecin bouddhiste hospitalier - Dr. Daniel Chevassut
Le cœur de la compassion - Sogyal Rinpoché
Espace soignants bouddhistes -
La médecine au risque de la compassion - Dr Jean-Marc Mantel
Médecine / Santé
Toutes les épreuves et les souffrances sont toujours des cadeaux - Elisabeth Kübler-Ross
Enseignement du Bouddha et art de soigner - Dr. Daniel Chevassut
Le Bouddha, médecin insurpassable - Jean-Pierre Schnetzler
Un entretien informel avec Lama Thubten Yeshe - Lama Thubten Yeshe
L’échange humain et l’acte d’amour - Philippe Labro
Les fruits de la tendresse - Denis Ledogar
L’attitude extraordinaire de grande compassion - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Tonglen
La prière qui apaise les souffrances - Pema Wangyal Rinpoche
L’accompagnement, un chemin spirituel - Association Semdrel
Mourir avec esprit d’Eveil, comment être utile aux mourants - Lama Zopa Rinpoché
Mourir avec esprit d’Eveil - Lama Zopa Rinpoché
Même rubrique

Les sept principes de Dogen commentés par Maître Deshimaru - AZI
L’art de la méditation - Ajahn Thiradhammo
Ma mère, une femme de compassion - Sa Sainteté le Dalaï Lama
La loi de la non-permanence ou du changement perpétuel - Vénérable Thich Huyen-Vi
Une histoire zen de voleurs père et fils - Khoa Nguyen
La patience - Kangyour Rinpoché
L’essentiel de la méthode de transmission de l’esprit - Houang-po
Autres textes
L’économie solidaire - Conversation avec Jacques Archimbaud - La Vie Nouvelle
Shushogi - Les bonnes raisons de la pratique et de la réalisation - Maître Dogen
Je suis fière que vous ayez sacrifié votre vie pour notre patrie, le Tibet… - Takho
Rencontre avec l’Asie au musée Guimet - Sofia Stril-Rever
La non-violence, seule voie de libération pour le Tibet, conférence de Samdhong Rinpoché - Sofia Stril-Rever
Danses sacrées du Tibet : Le Tcham - Via Découvertes
La méditation de l’étreinte - Thich Nhat Hanh
Sogyal Rinpoché

En Occident, nous n’avons pas le temps parce que nous le perdons par Sogyal Rinpoché
L’avenir du bouddhisme par Sogyal Rinpoché
La bodhicitta, le " coeur de l’esprit d’Éveil " par Sogyal Rinpoché
La grande paix naturelle par Sogyal Rinpoché
Le Chemin de la compassion par Sogyal Rinpoché
Les pratiques préliminaires du vajrayana par Sogyal Rinpoché
Méprises et Malentendus par Sogyal Rinpoché

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Le secret de tonglen

Par Sogyal Rinpoché

Tonglen peut seulement blesser ce qui vous a fait le plus de mal, votre propre ego

Vous pourriez vous demander : « Si je prends sur moi la souffrance et la douleur de l’autre, est-ce que je ne cours pas le risque de me faire du mal ? » Si vous vous sentez un tant soit peu hésitant et pensez que vous ne possédez pas encore en vous la force et le courage de la compassion pour accomplir de tout coeur la pratique de tonglen, ne vous inquiétez pas. Simplement, imaginez que vous effectuez cette pratique en vous disant : « En inspirant, je prends sur moi la souffrance de mon ami ou celle des autres ; en expirant, je leur procure le bonheur et la paix. » Faire simplement ceci pourrait créer dans votre esprit un climat inspirant, susceptible de vous inciter à vous engager dans la pratique directe de tonglen.

Si vous êtes quelque peu réticent ou incapable de faire la pratique complète, vous pouvez également effectuer celle-ci sous la forme d’une simple prière inspirée par le désir profond d’aider les êtres. Vous pourriez par exemple dire la prière suivante : « Puissé-je être capable de prendre sur moi la souffrance des autres. Puissé-je leur offrir mon bien-être et mon bonheur. » Cette prière créera des conditions favorables pour que s’éveille, à l’avenir, votre capacité de pratiquer tonglen.

Ce dont vous pouvez avoir la certitude, c’est que la seule chose que tonglen soit susceptible de blesser est celle qui jusqu’à présent vous a fait le plus de mal : votre propre ego, votre fixation égocentrique et votre amour de soi immodéré, qui sont la racine même de la souffrance. Si, en effet, vous pratiquez tonglen aussi fréquemment que possible, cet esprit égocentrique s’affaiblira toujours davantage et votre véritable nature - la compassion -aura l’occasion d’émerger avec de plus en plus de vigueur. Plus grande et plus forte sera votre compassion, plus grands et plus forts seront votre courage et votre assurance. Ainsi, la compassion se révèle être, une fois encore, votre plus grande richesse et votre meilleure protection. Selon les paroles de Shantideva :

Qui veut promptement sauver
Et soi-même et les autres,
Doit pratiquer le grand secret :
L’échange de soi et d’autrui

Mère Teresa, rayonnant l’essence de tonglen

Ce grand secret de la pratique de tonglen est connu des maîtres spirituels et des saints de toutes les traditions. Le vivre et l’incarner, dans l’abandon et la ferveur d’une sagesse et d’une compassion véritables, est ce qui emplit de joie leur existence. Une figure contemporaine qui a consacré sa vie au service des malades et des mourants et qui rayonne cette joie de « donner et recevoir » est Mère Teresa. Je ne connais pas de déclaration plus inspirante à propos de l’essence spirituelle de tonglen que ses paroles :

Nous avons tous l’ardent désir d’être avec Dieu dans son royaume, mais il est en notre pouvoir d’être dans son royaume avec Lui en cet instant. Cependant, être heureux avec Lui, maintenant, signifie :

Aimer comme Il aime,
Aider comme Il aide,
Donner comme Il donne,
Servir comme Il sert,
Sauver comme Il sauve,
Etre avec Lui chaque heure et chaque seconde,
Le rejoindre là où Il a pris les apparences de la détresse.

Un amour aussi universel que celui-ci a guéri les lépreux de Géshé Chekhawa. Il pourrait peut-être également nous guérir d’une maladie plus dangereuse encore : celle de l’ignorance qui, vie après vie, nous a empêchés de réaliser la nature de notre esprit et, par conséquent, d’atteindre la libération.



LÉRAB LING
l’Engayresque
34 650 Roqueredonde
Tél : 04 67 88 46 00


http://www.rigpafrance.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling