BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Buddhaline

Historique
Vesak - Michel Henri Dufour
Le Bouddha, pionner des droits de l’homme - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Les anciens manuscrits indiens du bouddhisme -
Le véritable visage de Bouddha - Michel Henri Dufour
Kannon, bodhisattva de la compassion - Bouddhisme Actualités
Le Shingon, bouddhisme tantrique du japon - Thierry Mollandin
Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme” - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Même rubrique

Vivre et laisser vivre, ou le développement de la bienveillance - Michel Henri Dufour
Silence et parole dans la méditation ou silence dans la mystique chrétienne - Père Chevallier
Développement du bouddhisme ésotérique - Thierry Mollandin
Kinh Tam, la jeune fille qui avait usurpé la robe de moine - Bouddhisme Actualités
La regle d’or : interdépendance et responsabilité - Lama Denys
Following the Path -
La voie du Bouddha selon le vénérable Saddhânanda - Vénérable Shinjin
Autres textes
Deux aspects du sentiment religieux - Alain Bavelier
Dharma et nourriture - Jean-François Gantois
Les Tülkous, ou Lamas réincarnés : continuité sans identité - Michel Henri Dufour
Sin Sin Ming - Vénérable Shinjin
Le feu libérateur (6) : la triple antidote - Pierre Lévy
Pourquoi méditer ? - Matthieu Ricard Espace Matthieu Ricard
Vivre vraiment - Rév. Yuko Masuda
Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

De la légitimité des organisations sociales par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Jîvaka Sutta par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Bouddha et les animaux par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha clarifie sa position quant à la consommation de chair animale par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha dénonce le mal fait aux animaux lors des sacrifices par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha, un pionnier des droits... et des devoirs de l’homme... et de l’animal par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Essais


Le Sermon sur le Sauvage

Par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

v. 2.2 (1998/2002)

par Gabriel “Jîvasattha” Bittar, Dr en Sciences
chargé d’enseignement de phylogénétique aux Universités de Genève et Lausanne
intervenant à l’Université Bouddhique Européenne, Paris

cofondateur du Buddhâyatana
PO box 281, American River, Kangaroo Island, South Australia 5221
http://www.buddhayatana.org ;
buddhayatana@kin.net.au

A’niccâ vata san’khârâ

Copyright © 1998-2002 Gabriel Bittar

1. Le témoignage de Sunîta
2. Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme”

3. Les droits découlent des devoirs
4. L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits

Candâla Sutta (“Sermon sur le Sauvage”), Anguttara-Nikâya V.175, Sutta-Pitaka.

Au temps du Buddha (et c’est toujours le cas actuellement), il y avait socialement pire qu’être membre de la caste la plus basse, il y avait les hors-castes, ou candâla, littéralement les “sauvages”, considérés comme carrément “intouchables”. Pourtant, indifférents à tous les préjugés sociaux ou raciaux, dans un court enseignement le Buddha exprime ce qu’est pour lui un vrai sauvage, et à l’opposé un véritable disciple de son enseignement.

“Un vrai sauvage se reconnaît par cinq défauts. Il ne comprend pas et ne sait pas être déterminé. Il ne pratique pas les vertus. Il se complaît dans les superstitions de toutes sortes, recherchant la magie et les envoûtements. Et il croit en ceux-ci, au lieu de reconnaître les relations psychologiques et physiques de causes à effets. Il préfère flatter de ses dons ceux qui ne le méritent pas, plutôt que d’aider par ses dons les membres de la Congrégation.

Un vrai adepte se reconnaît au contraire par les cinq qualités opposées. Il comprend et sait être déterminé. Il pratique les vertus. Il ne se reconnaît pas dans les superstitions de toutes sortes, il ne croit pas en la magie et aux envoûtements. Et s’il ne croit pas en ceux-ci, il sait par contre reconnaître les relations psychologiques et physiques de causes à effets. Enfin, plutôt que de flatter de ses dons ceux qui ne le méritent pas, il aide par ses dons les membres de la Congrégation.”

Sommaire

1. Le témoignage de Sunîta
2. Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme”

3. Les droits découlent des devoirs
4. L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits

Copyright © 1998-2002 Gabriel Bittar



Docteur en Sciences chargé d’enseignement de phylogénétique aux Universités de Genève et Lausanne
Buddhâyatana
PO box 281, American River, Kangaroo Island, South Australia 5221






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling