BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Buddhaline

Meditation
Ramener l’esprit en lui-même - Sogyal Rinpoché
Respire, tu es vivant ... - Thich Nhat Hanh
Recommandations pour la retraite de Shamatha de guérison du 21 au 27 mai 2016 à Menla Thödol Ling -
Zen et neurobiologie : la réconciliation du corps et de l’esprit - François Lang
Meditation Teachings - Amaravati Publications
La pratique - Dilgo Kyentsé Rinpoché
Guérir par la méditation, entretien avec Tulkou Thondoup Rinpotché - Jean-Claude Cartier
Même rubrique

Les Cinq Entraînements - Thich Nhat Hanh
La posture : une question d’équilibre - Guy Mercier
Une retraite au Village des Pruniers - Daniel Milles
La vie est une opportunité pour la pratique - Ajahn Sucitto
La Pleine Conscience de la respiration - Thich Nhat Hanh
Approche de la méditation - Michel Henri Dufour
Méditation et retraite - Lama Denys
Autres textes
Méditer - Thich Nhat Hanh
Le bouddhisme "engagé" selon Maître Thich Nhat Hanh - Vincent Bardet
Cheminer vers l’Éveil : L’altruisme - Sa Sainteté le Dalaï Lama
L ’écrit sur le moi - Maître Sosan (VII°)
Avantages et inconvénients du crudivorisme - Jeanne Dumont
Nos leçons d’humanité - Anne Brigitte Kern
La religion Bön, son fondateur, ses doctrines - Yungdrung Bon
Martine Batchelor

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Pratique


L’effort sans effort

Mon maître, Master Kusan, utilisait souvent l’analogie de la glace en hiver. Si le soleil brille une seule journée, la glace ne fond pas. S’il brille pendant plusieurs jours, alors on a de l’eau pour se laver et nettoyer.

Par Martine Batchelor

Une fois sur la voie de la méditation vous aurez besoin de beaucoup d’endurance pour surmonter toutes vos mauvaises habitudes. Intellectuellement, il se peut que vous compreniez que rien n’est fiable et que les choses sont impermanentes et vides d’une existence séparée, mais il est difficile de faire passer cette compréhension au niveau du vécu quotidien. Pour arriver à dissoudre vos habitudes il vous faut méditer les 3 caractéristiques de l’existence encore et encore. Il vous arrivera d’obtenir de petites réalisations, mais elles seront vite obscurcies et vous retournerez à vos vieilles habitudes empreintes de peur et de séparation. On vit aujourd’hui tellement sous l’emprise de la technologie et de progrès rapides qu’il nous est difficile d’accepter l’échec. On appuie sur un bouton et la lumière se fait, on tourne un robinet et l’eau coule. Nous sommes habitués à ce que les choses soient faciles et confortables, et quand elles ne le sont pas nous ne sommes pas contents.

Vous avez peut-être tendance à toujours remettre au lendemain. Vous ne vous sentez pas très bien aujourd’hui, ou l’atmosphère n’est pas idéale et voilà que vous remettez votre séance de méditation au lendemain ou au surlendemain. Mais vous devez pratiquer maintenant, tout de suite, en acceptant les conditions telles qu’elles sont. Mon maître, Master Kusan, utilisait souvent l’analogie de la glace en hiver. Si le soleil brille une seule journée, la glace ne fond pas. S’il brille pendant plusieurs jours, alors on a de l’eau pour se laver et nettoyer. De la même manière, si nous ne pratiquons pas régulièrement et assidûment nous ne parviendrons jamais à vaincre nos vieux schémas pour parvenir à l’éveil.

Extrait de « meditation for life », Martine et Stephen Batchelor, page 78
Frances Lincoln (éditeur), 2001
Traduction Daniel Millès

Martine Batchelor enseigne la méditation zen et vipassana au cours de nombreuses retraites conduites dans le monde entier. Elle a passé dix ans dans un monastère zen en Corée du Sud et quinze ans dans une communauté bouddhiste en Angleterre. Martine est l’auteur de plusieurs livres, tous dédiés à la pratique de la méditation. « Meditation for life » est son dernier ouvrage.








Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling