BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Dalaï Lama

Autres textes
Retraite du Taillé 2007 (31 oct. - 4 nov.) -
Losar ou Nouvel An Tibétain (14 fév.) -
Cours de méditation par Khenpo Thubten Lodru Nyima (18 oct., 15 nov.) -
Portes ouvertes au Dojo Zen de Paris (30 sept.) -
Entraînement progressif à la pratique de chiné sous la direction de Neljorpa Mingyour (5-6 avril) -
Retraite de Shamatha de guérison guidée par Phakyab Rinpoche (7 - 13 nov.) - Eric
Développer la compassion, une retraite avec Patrick Gaffney à Lérab Ling (5 - 9 mars) - Eric
Les journées Vimalakîrti : deux journées d’introduction et de réflexion à l’engagement bouddhiste animées par Jean-Paul Ribes et Éric Rommeluère(18 avril et 20 juin) -
Conférences dédicace de Sofia Stril-Rever autour du livre "Le Dalaï Lama - Appel au monde" (10 mars) -
Retraite de méditation dans la tradition du Theravâda avec Ajahn Khemasiri et Abhinando bhikkhu (6-14 nov.) -
Enseignements à Paris de Gangteng Tulku Rimpoche (5-8 juin) -

IMPRIMER

Visite de Lama Zopa Rinpoché à Paris (18-19 avril)

Visite à Paris d’un maître extraordinaire

Rinpoché est le directeur spirituel de la Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT), un réseau mondial de centres bouddhistes et d’activités qui se consacre au bien d’autrui.

Toute l’année, il voyage pour enseigner dans ses centres et superviser ses projets, comme la construction, dans le Nord de l’Inde, de la statue de Maitréya - le bouddha du futur – haute de 152 mètres, ou le nouvel essor qu’il donne à la culture bouddhique traditionnelle de Mongolie après son déclin pendant des décennies sous l’autorité communiste. Il passe aussi, chaque année, plusieurs mois en retraite méditative.
Rinpoché reçoit plus de trois mille lettres par an à son bureau d’Aptos, en Californie. Les questions posées par les directeurs des centres et des projets représentent un tiers du courrier. Le reste consiste en lettres personnelles de ses étudiants qui sollicitent des conseils sur leur pratique spirituelle, leur vie, leur santé, leur famille – et leurs problèmes.
Fait remarquable, Rinpoché ne semble pas avoir besoin de sommeil. En l’absence de voyages, d’enseignements ou de relations avec ses étudiants ou ses centres, il médite.

Sa Sainteté le Dalaï-Lama a récemment dit à propos de Rinpoché : « Le courage de Lama Zopa est réellement extraordinaire, je l’admire vraiment beaucoup ».

Petit historique

Né en 1946 à Thami, près du mont Everest, Lama Zopa Rinpoché a été reconnu comme l’incarnation du shérpa nyingma Yogi Kunsang Yéshé, Lama de Lawoudo, au Népal. Après avoir étudié au Solo Kumbou, le jeune Zopa Rinpoché entreprit un pèlerinage au Tibet, avec son oncle, au cours duquel il décida, bien que très jeune, de rester au Tibet pour étudier et pratiquer le Dharma dans un monastère. Son éducation aurait du se poursuivre à Séra Djé, près de Lhassa, mais l’invasion chinoise bouleversa ses projets. Fin 1959, il fuit vers l’Inde du Nord avec un groupe de moines pour poursuivre ses études et fut alors confié à un autre enseignant du Kham, Lama Yéshé. Depuis, grâce à son charisme et à l’admiration qu’il suscite à travers le monde, Lama Zopa Rinpoché a permis de soutenir de vastes projets du Dharma, uniquement dediés au bien d’autrui. Après que Lama Yéshé ait quitté son corps en mars 1984, Lama Zopa Rinpoché a prit la responsabilité de poursuivre son œuvre gigantesque en devenant le directeur spirituel de la FPMT.

Visite à Paris

Lama Zopa Rinpoché se fait rare en France. Sa dernière visite à Paris date de 2003. Le centre Kalachakra est donc très heureux d’accueillir Rinpoché les 18 et 19 avril prochain à Paris. Rinpoché va conférer la grande initiation (wang) du Bouddha de la Médecine.

Cette initiation convient les bénédictions de la déité et de tous les Lamas hautement qualifiés de cette lignée jusqu’au Maître spirituel qui la transmet. Recevoir la bénédiction de cette lignée a pour but de conférer davantage de pouvoir à la méditation sur la déité et à la récitation de son mantra.

Comme le dit Rinpoché : « La méditation peut guérir la maladie, mais le simple fait de méditer sur une déité ou de réciter des mantras n’est pas suffisant. Guérir notre mental est crucial. Il se peut que nous fassions appel à des médicaments ou à d’autres moyens externes pour guérir, mais si nous ne mettons rien en œuvre pour soigner notre esprit, nous courons toujours le risque de répéter ces actions à l’origine de notre mauvaise santé. »

Evènements en marge

Le centre Kalachakra organise le 10 avril la projection de Mystic Tibet, film documentaire présentant Rinpoché à l’occasion d’un pèlerinage au Tibet.

Le 17 avril, une conférence d’introduction à cette pratique du Bouddha de la Médecine sera proposée.

Afin de permettre une meilleure intégration de cette pratique, le centre Kalachakra organise à Paris, plusieurs fois par mois, des rituels du Bouddha de la Médecine.

Une retraite résidentielle dans le centre de retraite Kalachakra, situé dans la Sarthe, est prévue du 22 au 28 août 2009.

Programme complet, renseignements et inscriptions (obligatoire pour accéder à l’initiation) : Centre Kalachakra, 5 Passage Delessert, Paris 75010, www.centre-kalachakra.net et (de 14h à 19h) 01.40.05.02.22
Suite du programme de Rinpoché en France
Lama Zopa Rinpoché guidera une "retraite de Mani" (récitation de 100 millions de mantras du Bouddha de la Compassion, Tchènrézi à 1000 bras), du 5 mai au 6 juin 2009.

Programme, renseignements et inscriptions : Institut Vajra Yogini En Clausade 81500 Marzens
05 63 58 17 22, www.institutvajrayogini.fr




Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling