BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

L’homéopathie uniciste - Alexandre Koehler
Vous n’êtes vivant que dans l’instant présent - Jon Kabat-Zinn
Les bienfaits de la méditation - Jon Kabat-Zinn
Bouddhisme et médecine ayurvédique au Sri-Lanka - Jean-Pierre Chambraud
L’art du Ku Nye -
Le pouvoir guérisseur des huiles essentielles - Alexandre Koehler
Médecine douce : la santé plutôt que les soins - Géraldine Langlois
Autres textes
L’économie solidaire en pratique - Bernard Eme
Le bouddhisme en peu de mots - Michel Henri Dufour
Foi et compassion dans le bouddhisme - Jean-François Gantois
Nos leçons d’humanité - Anne Brigitte Kern
Mourir avec esprit d’Eveil - Lama Zopa Rinpoché
Reflexions sur la religion et l’europe - Raimon Panikkar
Noël, fête du corps - Anne Tardy
Alexandre Koehler

Combattre le stress avec les élixirs floraux par Alexandre Koehler
Harmoniser les énergies avec l’aïkido par Alexandre Koehler
La fasciathérapie et la méthode Danis Bois par Alexandre Koehler
La gemmothérapie par Alexandre Koehler
La lithothérapie déchélatrice par Alexandre Koehler
La phytothérapie rénovée par Alexandre Koehler
La spasmophilie et ses causes par Alexandre Koehler

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Médecines alternatives


Trois voies de diffusion pour trois types d’indications

Obtenues par distillation à partir de plantes aromatiques, les huiles essentielles sont des substances extrêmement concentrées et puissantes. On les utilise à très petites doses, de l’ordre de quelques gouttes, par voie interne, externe, ou transpulmonaire.

Par Alexandre Koehler

Par voie orale  : On laisse tomber quelques gouttes d’huile essentielle directement sur la langue, ou on les consomme en mélange dans du miel, de l’huile ou du yaourt. On peut aussi les insérer dans une gélule. On en prend en moyenne de une à trois gouttes, une à trois fois par jour.

Par voie transcutanée  : On applique les huiles essentielles sur la peau, et on masse localement. Par mesure de précaution, on aura intérêt à diluer les essences dans une quantité au moins égale d’huile d’amande douce… voire largement supérieure lorsqu’on utilisera des huiles essentielles fortes.

Par voie transpulmonaire  : On utilise un appareil de diffusion par aérosols (en vente en magasins de diététique) qui éjecte dans l’air de fines particules d’huiles essentielles.

Par voie interne.

Ø Les maladies infectieuses

· Maladies bactériennes : Origan, cannelle, thym, sarriette, girofle, citron, cajeput, lavande, niaouli, pin et santal.

· Maladies virales  : citron, cyprès, eucalyptus, géranium, romarin, sauge, thuya et thym.

· Autres infections : ail, bornéol, citron, eucalyptus, genévrier, girofle, lavande, niaouli et thym.

· Pour stimuler le système immunitaire : bouleau, camomille allemande, citron, géranium, pin, sarriette, thuya et thym.

Ø Les affections du système digestif

· Estomac et intestins :

Þ Pour lutter contre les troubles du transit intestinal (constipations, diarrhées ou colites) : angélique, bigaradier, coriandre, mélisse.

Þ Pour apaiser les aigreurs d’estomac : angélique, carvi, cumin, coriandre.

Þ Pour stimuler l’appétit : ail, camomille, carvi, estragon, fenouil, gingembre, origan, sauge, thym.

Þ Pour assurer une meilleure digestion : basilic, cannelle, genévrier, gingembre, girofle, hysope, marjolaine, menthe, oignon.

Þ Pour expulser les gaz digestifs : anis vert, citron, coriandre, muscade, romarin, sarriette.

· Foie et vésicule biliaire :

Þ Pour régénérer le foie : citron, matricaire, romarin.

Þ Pour stimuler la production de bile : lavande, mélisse, menthe, romarin, sauge, thym.

Þ Pour prévenir l’apparition de calculs biliaires : ail, citron, oignon.

· Reins  :

Þ Pour stimuler la diurèse : angélique, bouleau, oignon, persil.

Þ Pour soigner les infections des voies urinaires : cajeput, lavande, thym.

Ø Quelques autres pathologies

· Diabète  : eucalyptus, genévrier, géranium et oignon.

· Etats inflammatoires : camomille, cannelle, matricaire, romarin, sarriette et thym.

· Fatigue nerveuse  : basilic, cannelle, genévrier, hysope, menthe et romarin.

· Migraine  : angélique, basilic, cannelle, camomille, citron, cyprès, eucalyptus, géranium, girofle, hysope, lavande, marjolaine, mélisse, menthe, origan, pin, romarin, sarriette, sauge, thym et verveine.

· Obésité : Cause glandulaire : ail, estragon et oignon ; cause psycho-nerveuse : lavande, marjolaine, oranger et verveine.

· Rhumatismes  : citron, cyprès, eucalyptus, genévrier, origan, romarin, sassafras et thym.

· Stress  : angélique, camomille romaine et lavande.

· Vers  : ail, bergamotier, cajeput, camomille, estragon, santoline, sarriette et thym.

Par voie externe

· Angines  : Friction locale avec HE de citron, camomille romaine, lavande aspic, ou eucalyptus globulus.

· Arthrite  : Masser chaque jour la colonne vertébrale, la plante des pieds et les zones douloureuses avec une HE de genévrier. Plus onctions locales d’HE de lavande officinale.

· Coups  : Friction locale avec HE de menthe poivrée.

· Crampes  : Frictions locales avec HE de lavande officinale, lavandin, ou romarin à camphre.

· Cystite  : Onctions au niveau du bas-ventre avec HE de lavande officinale.

· Diarrhées  : Onction sur l’abdomen avec HE de marjolaine à coquilles.

· Eczéma  : Massage local avec HE de camomille romaine et cèdre.

· Herpès  : Petites touches d’HE de lavande officinale, citron, camomille, ou laurier sur le pourtour de la bouche.

· Menstruations douloureuses  : Durant les jours qui précèdent, frictions de l’abdomen avec deux gouttes d’HE de sauge officinale dans de l’huile d’onagre.

· Migraines  : Onction sur les tempes, le front et la nuque avec HE de lavande officinale et camomille.

· Mycoses  : Application locale d’HE de palmarosa ou de géranium. Sous les ongles : citron.

· Nervosité  : Massage avec HE de verveine, marjolaine à coquilles ou orange.

· Névralgie  : Onction avec HE d’achillée millefeuilles.

· Piqûres d’insectes  : HE de lavande officinale en petites touches.

· Psoriasis  : Massage avec HE de lavande officinale, citron, camomille ou cajeput.

· Sinusite  : Massage avec HE d’eucalyptus radiata, et onction locale sur les sinus avec HE de pin.

· Urticaire  : Massages avec HE de lavande officinale, et friction locale avec HE de cèdre et géranium.

Par diffusion

· Angoisse  : Orange, mandarine zeste, lavande.

· Asthénie  : Pin, sapin.

· Asthme  : Pin, lavande, eucalyptus radiata.

· Bronchite  : Eucalyptus radiata, pin, sapin.

· Catarrhes  : Pin, sapin.

· Fatigue  : Pin, sapin.

· Fièvre  : Lavande.

· Grippe  : Eucalyptus globulus, lavande aspic, pin, sapin.

· Hypertension  : Ylang-ylang, orange mélangé à ¼ de marjolaine à coquille.

· Insomnies  : Lavande, litsée citronnée, lime, orange.

· Moustiques : citronnelle.

· Rhumes  : Eucalyptus globulus, eucalyptus radiata.

· Surmenage  : Bois de rose.

· Toux  : Eucalyptus globulus, pin.

Septembre 2000






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling