BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Pratique de la méditation
Oserais-je m’éveiller ? - Ajahn Sumedho
Les pré-requis de la pratique Ch’an - Hsu Yun
La méditation : fondement d’une autothérapie pour l’occident ? - Luc Marianni
Ouvrir la main des pensées - Kosho Uchiyama Roshi
Touche : Relaxation - Jean Pelissier
Silence, calme, vastitude - Tenzin Wangyal Rinpoche
Médecine L’alchimie de la souffrance - Dilgo Kyentsé Rinpoché
Même rubrique

Attention les yeux - Guy Mercier
Il n’y a rien à faire pour la recherche du bonheur - Lama Guendune Rinpoché
La vie est une opportunité pour la pratique - Ajahn Sucitto
Méditation et pratique formelle - Centre Bouddhique International
La vue pénétrante - Khènsour Jampa Tègchok Rinpoché
La méditation bouddhique - Vénérable Thich Huyen-Vi
Tara, l’Eveil au féminin -
Autres textes
Reine de Saba : soirée poétique et philosophique - Jean-Pierre Pilorge
La redécouverte de Dogen - Pierre Crépon
Comment Pratiquer : Trois manières de pratiquer. - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Cultiver la compassion - Sa Sainteté le Dalaï Lama
La joie dans la pratique spirituelle - Ajahn Thiradhammo
Appelez-moi par mes vrais noms - Thich Nhat Hanh
Les deux accès à la réalité ultime - Bodhidharma
Jean-Marc Tenryu Bazy

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Pratique


Sutra du Kesa

Par Jean-Marc Tenryu Bazy

Tous nos tissus, physiques et psychiques, sans début ni fin,
Qui traversent des myriades d’états depuis des temps sans commencement,
Mais parfois rejetés, piétinés, blessés, déchirés.
Loques ruminées par les bœufs - obsessions,
Loques rongées par les rats – rancunes,
Loques calcinées par nos passions – brûlures,
Loques souillées par le sang des naissances et des morts.
Mais, dans la pratique profonde, accueillie sans commentaire ni jugement,
Indifférente à ses propres tourments, mais sensible aux tourments d’autrui,
S’opère le détachement des incrustations,
La teinture, imprégnation d’harmonie entre tous les êtres,
Et dans la pratique d’attention profonde à chaque instant, la couture des divisions séparées.
Surgit ainsi le Kesa aux mérites infinis, vêtement de libération,
Que nous portons au plus haut de notre être,
Et avec lui, l’enseignement de l’ouverture des yeux et du cœur sur la réalité,
Pour sauver tous les êtres.

De Jean-Marc Tenryu Bazy, Maître zen à Pierre Châtel, juin 2014

Dōgen Sangha Martinique
Dojo zen sōtō de Fort de France


www.dogensangha-martinique.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling