BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Pratique de la méditation
Les deux accès à la réalité ultime - Bodhidharma
L’arrêt, le calme, le repos et la guérison - Thich Nhat Hanh
Recommandations pour la retraite de Shamatha de guérison du 21 au 27 mai 2016 à Menla Thödol Ling -
Le pouvoir de la pensée positive - Lama Zopa Rinpoché
Comme un cours d’eau dormant - Ajahn Chah
Silence, calme, vastitude - Tenzin Wangyal Rinpoche
La Pleine Conscience de la respiration - Thich Nhat Hanh
Même rubrique

Méditation et pratique formelle - Centre Bouddhique International
Chants des Dakinis -
Amaravati : le premier monastère de forêt en Occident - Michel Henri Dufour
L’effort sans effort - Martine Batchelor
Méditation et retraite - Lama Denys
La méditation bouddhique - Lama Thubten Yeshe
Aryaprajnaparamitahridaya Sutra – Le Soutra du Cœur de la Noble Perfection de la Sagesse -
Autres textes
Reine de Saba : soirée poétique et philosophique - Jean-Pierre Pilorge
Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
Notre véritable demeure - Ajahn Chah
Les Calendriers Luni-Solaires - Christiane Coppex
La relation à l’autre, dans le bouddhisme - Stephen Batchelor
Echange Spirituel Est - Ouest : découvrir une tradition qui se vit avec son corps. - DIMMID
Le Bouddhisme, chemin de paix - Yukai Sensei
Jean-Marc Tenryu Bazy

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Pratique


Sutra du Kesa

Par Jean-Marc Tenryu Bazy

Tous nos tissus, physiques et psychiques, sans début ni fin,
Qui traversent des myriades d’états depuis des temps sans commencement,
Mais parfois rejetés, piétinés, blessés, déchirés.
Loques ruminées par les bœufs - obsessions,
Loques rongées par les rats – rancunes,
Loques calcinées par nos passions – brûlures,
Loques souillées par le sang des naissances et des morts.
Mais, dans la pratique profonde, accueillie sans commentaire ni jugement,
Indifférente à ses propres tourments, mais sensible aux tourments d’autrui,
S’opère le détachement des incrustations,
La teinture, imprégnation d’harmonie entre tous les êtres,
Et dans la pratique d’attention profonde à chaque instant, la couture des divisions séparées.
Surgit ainsi le Kesa aux mérites infinis, vêtement de libération,
Que nous portons au plus haut de notre être,
Et avec lui, l’enseignement de l’ouverture des yeux et du cœur sur la réalité,
Pour sauver tous les êtres.

De Jean-Marc Tenryu Bazy, Maître zen à Pierre Châtel, juin 2014

Dōgen Sangha Martinique
Dojo zen sōtō de Fort de France


www.dogensangha-martinique.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling