BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Réalité
La loi réalisée de l’Univers - Maître Dogen
Hosso - Dharma - La réalité de tous les phénomènes - Maître Dogen
Vertu et Réalité - Lama Zopa Rinpoché
La vérité ne relève pas de la mémoire ni de la connaissance mais de la compréhension - Vénérable Walpola Rahula
Pourquoi une double vérité dans le Bouddhisme - Vénérable Dr.T.Dhammaratana
Nous avons besoin de compassion - Lama Thubten Yeshe
La rencontre sereine avec la réalité - Thich Nhat Hanh
Même rubrique

Force, courage et détermination - Dipa Ma
L’illusion de l’ego - Matthieu Ricard
Le Dharma du Bouddha : une voie de compréhension et de compassion - Lama Denys
Le Bonheur grâce au Dharma - Konchog Tharchin Rimpoche
L’amour authentique - Dzogchen Rinpoché
Attention et libération - Ajahn Sumedho
Une histoire zen de voleurs père et fils - Khoa Nguyen
Autres textes
Le feu libérateur (3) : le chapitre de la présence - Pierre Lévy
Evolution et liberté - Hans Jonas
Bernie Glassman, moine zen : sa compassion est dans la rue - Jean-Pierre Chambraud
La compassion et la vie - Nguyen Son Hung
La liberté absolue - Suzuki Shunryu Roshi
Conte : Les oiseaux sages et les oiseaux inconscients - Centre Bouddhique International
Les rites Bouddhiques et leurs significations - Vénérable Thich Huyen-Vi
Maître Sekito Kisen

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Sandokaï

Par Maître Sekito Kisen

Maître Sekito Kisen
( Shih-t’ou Hsi-Ch’ien 700-790)

Si vous n’êtes pas à même de saisir la vérité fondamentale en en faisant l’expérience à l’aide de vos cinq sens, comment voudriez-vous trouver la Voie, alors même que vous ne pouvez percevoir la distance qui vous en sépare ?

L’esprit du plus grand Sage de l’Inde s’est répandu indicible d’Est en Ouest, et à cette source pure, saisissons cette vérité comparable à un ruisseau limpide. Bien que l’esprit humain soit brillant ou sans intérêt et que la Voie véritable puisse être multiple, aucun Patriarche n’est du Nord ou du Sud.

Nos attachements aux choses suscitent la notion d’absolu qui se transforme en illusions. Les sens et tous leurs objets, accèdent à une relation unisante ou séparente, conservent leurs caractéristiques propres tout en étant interdépendants.

Ce qui est vu et ce qui est ressenti diffèrent totalement, la voix dégagée de tout contexte est ni plaisante ni désagréable. L’affirmation – comme haut ou bas - et la banalité de nos propos mènent à la confusion. La transparence de nos dires permet de discerner ce qui est confus de ce qui est intelligible.

Chacun des quatre éléments s’attire mutuellement, comme l’enfant l’est par sa mère. Le feu chauffe, le vent remue, l’eau mouille, la terre porte. L’œil et la vision, les oreilles et le son, le nez et les odeurs, la langue et le goût. Ainsi toute chose se propage à partir des racines comme les feuilles à partir des branches.

Le commencement et la fin proviennent de la même genèse. Haut et bas sont utilisés conjointement. La lumière implique l’obscurité. Cela ne peut être démontré que par la seule existence de l’obscurité. L’obscurité implique la lumière, à nouveau cela ne peut être démontré que par la seule présence de la lumière. Obscurité et lumière s’opposent mais dépendent l’une de l’autre, comme dans la marche le pas gauche suit indubitablement le pas droit.

Toutes choses possèdent un potentiel immanent infini, mouvement et immobilité se contiennent mutuellement. De l’absolu surgit le relatif, comme une boîte et son couvercle. De l’absolu surgit le relatif, comme deux flèches se percutent en plein ciel. Comprenez cette vérité fondamentale en saisissant le sens profond de ces mots. Écoutez ! Ne créez pas vos propres opinions.

Si vous n’êtes pas à même de saisir la vérité fondamentale en en faisant l’expérience à l’aide de vos cinq sens, comment voudriez-vous trouver la Voie, alors même qu’elle est sous vos pieds ? Lorsque l’on chemine sur la Voie, il n’est nullement question de distinction comme proche et éloigné. Si vous vous égarez en de telles notions, alors les montagnes et les rivières seront des obstacles.

C’est pourquoi, je voudrais offrir ceci à tous ceux qui recherchent profondément la Vérité : Ne perdez pas votre temps.

Centre Zen Soto de Genève
Zendo Sanjyo No Suikun Ji
Zendo du sermon sur la montagne
15 Quai du Cheval-Blanc
1227 Les Acacias GENEVE
Tel + 41 79 449 48 19


http://www.zengeneve.ch/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling