"> BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
Le Bouddha, c’est l’Esprit - Vénérable Bodhinandamuni
La joie dans la pratique spirituelle - Ajahn Thiradhammo
Neurosciences et méditation - Matthieu Ricard
Tourner la roue - Lama Thubten Yeshe
Guérir la violence - Thich Nhat Hanh
La généreuse nature du Dhamma - Goenka
Autres textes
Les fruits de la tendresse - Denis Ledogar
Le temps des longues peines - Jacques Thierry
Sandokaï - Maître Sekito Kisen
Astro-science et médecine tibétaine traditionnelle - Jampa Kalsang
Médecine L’alchimie de la souffrance - Dilgo Kyentsé Rinpoché
L’économie solidaire - Conversation avec Jacques Archimbaud - La Vie Nouvelle
Le conte, psychothérapie des enfants - Josiane Klasset
Yongey Mingyour Rinpoché

L’amour bienveillant par Yongey Mingyour Rinpoché
L’esprit d’éveil et la vacuité par Yongey Mingyour Rinpoché
La pacification de l’esprit par Yongey Mingyour Rinpoché
Méditation et non méditation par Yongey Mingyour Rinpoché
Méditation et non méditation par Yongey Mingyour Rinpoché

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Pratiquer l’amour bienveillant et la compassion

Par Yongey Mingyour Rinpoché

Un jour que Patrul Rinpoché enseignait au monastère de Khathok dans la région du Kham, au Tibet, il donna aux personnes présentes un enseignement concernant l’importance de méditer sur l’amour et la compassion.

Plein d’orgueil, un moine qui suivait les enseignements et qui était disciple de Patrul Rinpoché, pensa qu’il n’avait pas besoin de méditer sur l’amour et la compassion, qu’il connaissait déjà ce sujet.

Le disciple dit à Patrul Rinpoché : "Cette histoire de bonté et de compassion est vraiment facile. Je sais déjà tout et ce ne sera pas du tout difficile pour moi de méditer là-dessus ".

Patrul Rinpoché dit : "Eh bien, tu devrais te montrer prudent et ne pas être aussi orgueilleux parce que ce n’est que lorsque tu rencontreras ton ennemi que tu découvriras jusqu’à quel point tu es capable de cultiver l’amour et la compassion. Cela sera le véritable indicateur de ton degré d’amour."

Le zen au dessus de la tête, (Rinpoché en fait une imitation caricaturale qui provoque des rires) ce moine méditait un jour à côté d’un stupa de pierre vers l’est du monastère de Kahthok. Il méditait sur l’amour et la compassion. (Rinpoché parle en Tibétain, fait des gestes et roule des yeux. Rires.) Il roulait des yeux d’avant en arrière sans rien fixer en particulier mais en laissant juste ses paupières battre.

Patrül Rinpoché s’habillait toujours très simplement et faisait en sorte de paraître un individu ordinaire. Quand il arriva sur les lieux, il fut donc très difficile de penser que c’était un lama ou un personnage de cet ordre.

Il se rendit au stupa et commença à tourner autour. Le moine continua de méditer de la même façon ; Patrül Rinpoché l’aborda avec beaucoup de respect, les mains jointes, et lui demanda : "Oh, vénérable, sur quoi méditez vous ?".

Le moine ne reconnut pas Patrül Rinpoché en tant que lama. Il répondit :"Je médite sur l’amour et la compassion !" Patrül Rinpoché, les mains jointes, s’exclama : "Oh, c’est merveilleux !". Et il continua sa circumambulation.

Quand il repassa pour faire un autre tour de stupa, il s’arrêta, se pencha les mains jointes, et dit : "Oh, Vénérable, que faites-vous ?".
"JE MEDITE SUR L’AMOUR EMPLI DE BONTE ET SUR LA COMPASSION".
"Oh, c’est merveilleux !"

Et Patrul Rinpoché poursuivit sa circumambulation. Il revint pour un troisième tour, s’arrêta à nouveau et demanda : "Oh, Vénérable, que faites-vous ?"
(Rinpoché parle en tibétain d’un ton bourru accompagné de grands gestes qui provoquent les éclats de rires de l’assistance).
Le moine répondit "Pourquoi me dérangez-vous ? C’EST MAINTENANT LA TROISIEME FOIS QUE VOUS ME POSEZ LA MÊME QUESTION. JE MÉDITE SUR L’AMOUR ET LA COMPASSION !" .
Lorsque le moine se mit ainsi en colère, cela lui fit ouvrir grands les yeux et voir clairement, et soudain il reconnut le visage de Patrül Rinpoché.
Patrül Rinpoché lui dit : "C’est à ça que ressemblent ton amour et ta compassion ?"
Le moine fut très embarrassé et pria Patrül Rinpoché de l’excuser ; plus tard son amour et sa compassion devinrent authentiques.

Lorsque nous n’éprouvons pas d’amour et de compassion, cela crée des problèmes et dans e monde et dans notre vie personnelle. Nous nous engageons dans des conflits au sujet de choses insignifiantes, ce qui affecte nos liens avec nos amis, nos études, et tout ce que nous essayons d’accomplir.

Quand nous sommes dépourvus de tout amour et de toute compassion mais qu’en revanche notre esprit est plein d’agressivité, nous devenons extrêmement susceptibles vis-à-vis de tout ce qui nous arrive, la moindre provocation nous irrite beaucoup et il nous est impossible de vivre des expériences agréables.

Nous avons besoin de nous habituer à l’amour et à la compassion qui sont déjà en nous, nous avons besoin de perfectionner et d’élargir ce qui est déjà là. En faisant cela, nous aurons une vie heureuse.

Lorsqu’on effectue un changement dans un petit secteur de sa vie, on est capable d’effectuer de grands changements. Notre esprit fonctionne de la même manière : si nous changeons un peu notre façon de penser, nous serons à même d’effectuer de grandes transformations dans notre esprit.

Je vous prie de garder cela présent à l’esprit.


http://www.yongey-france.com/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling