BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Combattre le stress avec les élixirs floraux - Alexandre Koehler
La lithothérapie déchélatrice - Alexandre Koehler
Les sels de Schüssler, une biothérapie parmi les meilleures - Alexandre Koehler
Zen et médecine chinoise traditionnelle - Michel Champeau
Les principes du Zen pour combattre le sida - Gustav Niebuhr
Bouddhisme et médecine ayurvédique au Sri-Lanka - Jean-Pierre Chambraud
Médecine douce : la santé plutôt que les soins - Géraldine Langlois
Autres textes
La Renaissance - Vénérable Thich Huyen-Vi
La peinture thérapie - Jean-Baptiste Loin
Dharma et nourriture - Jean-François Gantois
Les pré-requis de la pratique Ch’an - Hsu Yun
Les douze principes du bouddhisme - Linhson
Reflexions sur la religion et l’europe - Raimon Panikkar
Du dépassement de la raison dans le soufisme - Eric "Younès" Geoffroy
Tulkou Thondoup Rinpotché

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Médecines alternatives


Pouvons-nous guérir par la méditation

Le plus important consiste à voir nos difficultés comme positifs, à en devenir l’ami, à comprendre en quoi elles nous aident à évoluer.

Par Tulkou Thondoup Rinpotché

Avec le progrès des psychologies, et notamment de la psychologie transpersonnelle, les Occidentaux commencent à comprendre l’avantage de pratiquer la méditation pour s’assurer une bonne santé mental. Entretien avec Tulkou Thondoup Rinpotché. (extraits)

Né au Tibét oriental, Tulkou Thondoup Rinpotché, discipe de l’école Nyingmapa, a dégagé pour les Occidentaux l’essence même de la vision tibétaine de la santé, pas seulement de la santé mentale et physique, mais également de la santé spirituelle. Il est l’auteur d’un best seller "L’infini pourvoir de la guérison" paru aux éditions Le Courrier du Livre.

Avec le progrès des psychologies, et notamment de la psychologie transpersonnelle, les Occidentaux commencent à comprendre l’avantage de pratiquer la méditation pour s’assurer une bonne santé mentale. Mais ils éprouvent sans doute encore quelque difficulté à imaginer que cette même méditation puisse avoir un quelconque retentissement sur leur santé physique. Comment leur démontrer le pouvoir de l’esprit dans les processur de guérison du corps ?

Effectivement, le pouvoir de l’esprit est énorme ; et la méditation, ou en tout cas avoir une grande influence sur la guérison. Et ce n’est pas seulement là une façon de parler, mais bien une certitude dans la tradition du bouddhisme tibétain où la guérison par l’esprit fait partie de la façon de vivre. Ainsi, lorsque quelqu’un est malade, au Tibet, il va d’abord consulter un lama, afin qu’il lui indique une pratique de méditation. Et ce n’est qu’ensuite qu’il ira voir son médecin. Dans d’autres cas, lorsque les médicaments se sont avérés inefficaces contre la maladie, une méditation ou des mantras spécifiques peuvent inverser le processus pathologique et avoir des effets tout à fait positifs. Un de mes amis, dans ma communauté du Massachusetts, eut un cancer à deux reprises. La première fois, les médecins l’avaient condamné en lui disant qu’il ne lui restait plus que cinq mois à virvre. Il s’est donc préparé à l’éventualité de mourir et s’est mis à pratiquer la méditation de manière intensive. Cinq mois plus tard, non seulement il était encore en vie, mais il n’y avait plus trace de cellules cancéreuses. Les médecins ne comprenaient pas...
Il a vécu cinq ans sans ennuis, puis a subi une récidive. Mêmes menaces de la part des autorités médicales : l’opération ou la mort ! Mais, comme on lui promettait également de finir sa vie dans un fauteuil roulant après l’opération, mon ami préféra la méditation... qui, une fois de plus, le guérit. Il a maintenant quatre vingt-trois ans et se porte parfaitement bien.

Comment expliquer de telles guérisons ?

Il y a deux raisons. La première est facile à comprendre : lorsqu’on médite, l’esprit s’apaise, se calme...et entraîne très vite une relaxation physique et énergétique. Une telle détente crée, en quelque sorte, un espace dans lequel les énergies circulent plus facilement. Rappelons, en effet, que s’il nous arrive d’être malade, c’est parce qu’un blocage est apparu au niveau énergétique. Le corps et l’esprit sont évidemment liés ; et toute deconnexion entre eux, même partielle, toute dysharmonie, même temporaire, perturbe de courant énergétique et favorise l’apparition de maladies.
Grâce à la méditation, on peut donc recréer l’harmonie entre le corps et l’esprit. Mais, au-delà de cette relaxation de base et c’est la seconde raison de ces guérisons, il existe des techniques spécifiques, telles que la visualisation, qui permettent de stimuler positivement les forces de guérison.

Quelles sont ces techniques ?

Elles sont nombreuses, mais ne doivent évidemment pas être abordées sans un minimum de préparation. Il faut, bien sûr, avant tout savoir se décontracter, adopter une posture convenable, respirer correctement, créer un espace mental de paix, puis apprendre à visualiser, se concentrer, être attentif, s’ouvrir, se fondre...
Une fois cela acquis, il deviendra important d’apprendre à aborder les difficultés d’une manière adéquate. Il faut, tout d’abord, les accepter les reconnaître, puis en trouver la source, les dénouer en les ressentant pleinement, et tout cela dans le calme. Mais le plus important consiste à voir nos difficultés comme positifs, à en devenir l’ami, à comprendre en quoi elles nous aident à évoluer.

Tout vient de l’esprit, pourquoi ne pas utiliser l’esprit comme méthode ?

Bouddhisme Actualités
270 avenue Pessicart Bt C
06100 Nice France
Tél & Fax : (33) 04 93 84 42 08


http://www.bouddhisme.fr.fm/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling