BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phalyab Rinpoche

Espaces
Dalaï-Lama
Responsabilité Universelle
Kalachakra
Village des Pruniers
Théravada
Matthieu Ricard
Sofia Stril-Rever
Namgyal Archives
Enfants du Tibet
Menla Ling
Soignants bouddhistes
Pratique de la méditation


Articles
Spiritualité
Art de vivre
Société
Annuaire de sites
Bouddhisme général
Théravada
Mahayana/Zen
Vajrayana
Spiritualité
Art de vivre
Société

Participer
Forum
Newsletter
Partenaires

LES BRÈVES
Nouvelles destructions de monastères

vendredi 30 novembre 2001


Quelques mois après la démolition des habitations de la
communauté
bouddhiste de Larung Gar, (Voir articles sur Larung Gar et Khenpo
Jigmé Phuntsok) les autorités chinoises ont entrepris la
destruction
de Yachen, un autre monastère de l’est du Tibet. L’importance de
ces
démolitions est sans précédent depuis la révolution
culturelle.

A la date du 10 octobre dernier, plus de 800 logements habités par
des moines et des nonnes avaient été détruits au
monastère de Yachen
Gar sur ordre des autorités officielles du canton de Pelyul (en
chinois : Baiyu).
Yachen se situe au sud-ouest de Kandze (en chinois : Garze) et à
l’est de Pelyul dans la province du Sichuan.

Selon quatre nonnes qui ont fui le site après la destruction de
leurs
logements, des groupes de fonctionnaires sont venus à Yachen
chaque
semaine, de juillet à septembre, pour effectuer des relevés et
dresser des plans du monastère situé dans les prairies
isolées de
Tromthar.

Ces nonnes, aujourd’hui en exil, racontent qu’en septembre ces
fonctionnaires ont peint l’idéogramme chinois "chai" (qui signifie
démolir) sur certaines maisons. Puis, l’ensemble de la
communauté a
été rassemblé par les fonctionnaires qui ont annoncé que
seuls les
moines et nonnes originaires du canton étaient autorisées à
demeurer
sur place. Ils ont ordonné à ceux dont les habitations avaient
été
marquées de détruire eux-mêmes leur maison. Des affiches
placardées
dans le monastère ont repris ces ordres.

"La plupart des nonnes ont détruit leurs maisons elles-mêmes en
poussant les murs en pisé. Nous sanglotions toutes mais que
pouvions
nous faire d’autre ? Si nous n’avions pas obéi, ils nous auraient
frappées et nous auraient confisqué toutes nos affaires. Nous
avions
peur d’être arrêtées", a raconté une des nonnes.
"L’un des quartiers de moines, situé sur la colline derrière le
temple principal, a aussi été détruit.
Les moines ont dû démolir leurs habitations, tout comme les
nonnes
avaient dû le faire", a raconté un moine chinois après son
retour
dans le sud-est de la Chine.

"Les huttes de pisé habitées par les moines et les nonnes ne
comprennent qu’une pièce pour la méditation, où ils dorment
également, et un recoin pour une cuisinière", a raconté un
touriste
occidental qui s’est rendu sur place il y a dix mois.
"Ces religieux sont de vrais ascètes qui vivent dans un endroit
isolé
sans aucune des commodités modernes, seulement en méditant et
en
priant. Yachen est loin de tout". Les 2500 ou 3000 étudiants de
Yachen suivaient des enseignements sur la méditation dispensés
par
Achuk Khenpo Rimpoché, lama de la lignée Nyingmapa.
On estime qu’il reste aujourd’hui environ 1500 nonnes et moines.
Environ 150 étudiants étaient de nationalité chinoise,
taïwanaise ou
singapourienne et suivaient des enseignements traduits par des
Tibétains parlant chinois.
Selon les ordres affichés sur les murs de Yachen, ces moines ont
dû "quitter les lieux et rentrer dans leur pays d’origine sous
peine
de poursuites judiciaires".

D’après un médecin chinois qui a étudié quatre mois à
Yachen
Gar, "les autorités chinoises ont interdit aux maîtres
tibétains
d’enseigner le bouddhisme aux Chinois. Les Chinois n’ont pas le droit
de suivre des enseignements de la part de lamas tibétains. Le
gouvernement chinois sait que plus il y aura de gens qui croient en
Bouddha, et plus il y en aura qui respecteront le Dalai Lama. Que des
Tibétains ou des Chinois croient en Bouddha constitue une menace
pour
l’unité nationale telle que la conçoit le gouvernement".

Source : I.C.T. 14 nov 01
Les photos de ces destructions sont disponibles en grand format sur
le site de I.C.T. : Yachen_1.jpg à Yachen_12.jpg

Ajouté le jeudi 22 novembre 2001 par Tibet info.

LIRE EN LIGNE : http://www.tibet-info.net/



Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling