BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phakyab Rinpoche

Théravada
La vigilance, chemin vers le nibbâna - Ajahn Sumedho
Amaravati : le premier monastère de forêt en Occident - Michel Henri Dufour
Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
Vivre le Dhamma - Ajahn Thiradhammo
N’être personne - Ajahn Sumedho
S’ouvrir à ce qui est - Ajahn Sumedho
Approfondir la pratique - Ajahn Thiradhammo
Même rubrique

La valeur de l’existence humaine - Jigmé Khyentsé Rinpoché
Le thé et la tasse à thé - Dzongsar Khyentse Rimpoche
Le chemin de la Paix : Cultiver la compassion en réponse à la violence - Thich Nhat Hanh
Mission et rôle des mentors de la responsabilité universelle -
La compassion une energie de guerison - Pema Wangyal Rinpoche
Le cœur de la compassion - Sogyal Rinpoché
Embracing Our Pain in the Aftermath of the Tsunami - Thich Nhat Hanh
Autres textes
Réflexions d’un moine chrétien sur le zazen - P. William Skudlarek
La cuisine indienne, entre plaisirs gustatifs et bienfaits énergétiques - Geneviève Maillant
Ajahn Chah - Michel Henri Dufour
Pourquoi le Bouddhisme ? - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Le Yi King, un oracle de l’impermanence - Guadalupe Nettel
Kinh Tam, la jeune fille qui avait usurpé la robe de moine - Bouddhisme Actualités
Méditation de Powa pour le moment de la mort - Eicie Hursthouse
Ajahn Chah

L’attention par Ajahn Chah
Le contact des sens, la fontaine de sagesse par Ajahn Chah
Quelques mots encore... par Ajahn Chah
Soyez réellement attentifs par Ajahn Chah
What Is Contemplation ? par Ajahn Chah

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Ne soyez pas quelque chose

Par Ajahn Chah

On demanda un jour à Ajahn Chah s’il était parvenu à l’Eveil, et il répondit : « Comment puis-je le savoir ? Je suis comme un arbre, rempli de feuilles, de fleurs et de fruits. Les oiseaux y viennent construire leur nid et se nourrir. Cependant l’arbre ne se connaît pas lui-même. II ne fait que suivre sa nature ; c’est comme cela, sans plus. »

« Ecoutez-bien. Il n’y a pas une personne ici, devant vous, il n’y a que : cela. Pas de propriétaire, personne de vieux, personne de jeune, de bon ou de mauvais, de faible ou de fort. Simplement cela, c’est tout ; divers éléments de la nature se manifestant à l’extérieur, tous vides. Personne qui soit né, personne qui doive mourir. Ceux qui parlent de la mort parlent comme des enfants ignorants. Dans le langage du coeur, du Dhamma, il n’existe rien de tel.

Lorsque nous portons une charge, elle est pesante. Lorsqu’il n’y a personne pour la porter, il n’y a pas de problème dans le monde, Ne recherchez ni le bien ni le mal ou quoi que ce soit. Ne soyez pas quelque chose. Il n’y a rien de plus ; simplement cela. »



Association Bouddhique Theravâda
c/o Michel Henri Dufour, 22 rue de la Grange Aubel, 71000 SANCÉ -
Tél. : 03 85 20 14 42


http://mhd-abt.club.fr/vivekarama





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling