BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Théravada
Compassion et pardon - Jack Kornfield
La doctrine du non-soi :anatta - Vénérable Walpola Rahula
Le Théravada - Michel Henri Dufour
Approfondir la pratique - Ajahn Thiradhammo
Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
La méditation - Vénérable Parawahera Chandaratana
The Four Noble Truths - Amaravati Publications
Même rubrique

La Sangha - Thich Nhat Hanh
Les pré-requis de la pratique Ch’an - Hsu Yun
What Is Contemplation ? - Ajahn Chah
Une instruction majeure sur la méditation - Dilgo Kyentsé Rinpoché
Prendre Refuge - Bokar Rimpotché
De la transformation personnelle au changement sociétal - Matthieu Ricard
Kalachakra ou l’expérience du lien universel - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Autres textes
Vesak - Michel Henri Dufour
Le feu libérateur (5) : le chapitre de l’identité - Pierre Lévy
Le degré le plus élevé d’une conscience humaine - Emmanuel Hirsch
Aimer selon le Christ et Bouddha - Claudine Vernier-Palliez
Tara, l’Eveil au féminin -
La joie dans la pratique spirituelle - Ajahn Thiradhammo
Massages, onctions et frictions : mode d’emploi - Alexandre Koehler
Ajahn Chah

L’attention par Ajahn Chah
Le contact des sens, la fontaine de sagesse par Ajahn Chah
Quelques mots encore... par Ajahn Chah
Soyez réellement attentifs par Ajahn Chah

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Ne soyez pas quelque chose

Par Ajahn Chah

On demanda un jour à Ajahn Chah s’il était parvenu à l’Eveil, et il répondit : « Comment puis-je le savoir ? Je suis comme un arbre, rempli de feuilles, de fleurs et de fruits. Les oiseaux y viennent construire leur nid et se nourrir. Cependant l’arbre ne se connaît pas lui-même. II ne fait que suivre sa nature ; c’est comme cela, sans plus. »

« Ecoutez-bien. Il n’y a pas une personne ici, devant vous, il n’y a que : cela. Pas de propriétaire, personne de vieux, personne de jeune, de bon ou de mauvais, de faible ou de fort. Simplement cela, c’est tout ; divers éléments de la nature se manifestant à l’extérieur, tous vides. Personne qui soit né, personne qui doive mourir. Ceux qui parlent de la mort parlent comme des enfants ignorants. Dans le langage du coeur, du Dhamma, il n’existe rien de tel.

Lorsque nous portons une charge, elle est pesante. Lorsqu’il n’y a personne pour la porter, il n’y a pas de problème dans le monde, Ne recherchez ni le bien ni le mal ou quoi que ce soit. Ne soyez pas quelque chose. Il n’y a rien de plus ; simplement cela. »

Association Bouddhique Theravâda
c/o Michel Henri Dufour, 22 rue de la Grange Aubel, 71000 SANCÉ -
Tél. : 03 85 20 14 42


http://mhd-abt.club.fr/vivekarama





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling