BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Les méfaits du tabac - Sa Sainteté Dudjom Rinpoche
Le roi des parfums d’orient : l’encens - Georges Charles
Qu’est-ce que « le toucher structuré » ? - Tony Neuman
Le Feng Shui des couleurs - Georges Charles
Le massage assis, l’art traditionnel japonais d’acupression « amma » - Tony Neuman
Combattre le stress - Marie-Pierre Bécas
Le Tao du sommeil - Georges Charles
Autres textes
Le sublime échange du bonheur et de la souffrance - Dilgo Kyentsé Rinpoché
Dépression et spiritualité - Jean-Claude Cartier
Une gouvernance mondiale adaptée aux défis du XXIème siècle - Georges Berthoin, Pierre Calame, Stéphane Hessel et Jérome Vignon
Aller à Lhassa, oui, mais certainement pas en otage de la Chine - Sofia Stril-Rever
Pourquoi sommes nous ici ? - Ajahn Chah
La pratique théologique dans un monde sécularisé - Jean-Marie Lustiger
Identité et non-identité - Paul Carus
Alexandre Koehler

Combattre le stress avec les élixirs floraux par Alexandre Koehler
Harmoniser les énergies avec l’aïkido par Alexandre Koehler
L’homéopathie uniciste par Alexandre Koehler
La fasciathérapie et la méthode Danis Bois par Alexandre Koehler
La gemmothérapie par Alexandre Koehler
La lithothérapie déchélatrice par Alexandre Koehler
La phytothérapie rénovée par Alexandre Koehler

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Bien être


Massages, onctions et frictions : mode d’emploi

Appliquées localement sur la peau, les huiles essentielles peuvent être utilisées de différentes façons. Massage ou friction, les résultats obtenus diffèrent.

Par Alexandre Koehler

MODE D’EMPLOI

Le massage

L’huile de massage sera composée de 3 à 5% d’huile essentielle dans de l’huile d’amande douce. Ce taux sera réduit à 0,5% pour les enfant de deux à cinq ans ; et à 2% pour les enfants de 5 à 12 ans.
· Le massage doit toujours être pratiqué depuis les extrémités des membres vers le cœur.
· En cas de douleurs vives, on ne fera qu’effleurer, mais dans tous les autres cas la pression exercée sur le tissu cutané devra être assez marquée.
· En aucun cas on ne massera des varices, des plaies, des cicatrices récentes, des blessures ou des zones inflammées.
· On se lavera systématiquement les mains avant et après chaque massage.

L’onction

· Les onctions restent cantonnées à de petites surfaces de peau, avec, en conséquence, une plus grande concentration d’huile essentielles par rapport à l’huile végétale. On compte, en général, 50% d’huile essentielle et 50% d’huile d’amande douce.
· Le front, les tempes, la nuque sont les zones les plus fréquemment onctionnées.
· On évitera les huiles essentielles dermocaustiques, comme cannelle, origan ou girofle.
· On préférera des huiles essentielles plus douces comme citron, lavande, camomille, eucalyptus radiata, bois de rose, ou niaouli…

La friction

· La friction est vive et localisée.
· Elle se pratique des extrémités vers le cœur, par mouvements circulaires, dans le sens des aiguilles d’une montre lorsqu’il s’agit de stimuler, ou en sens inverse quand on veut calmer.
· En règle générale, les frictions se pratiquent surtout sur la nuque, les articulations, la plante des pieds et, bien sûr, toute région où se situe un problème.
Une huile pour friction se compose de 5 à 20% d’huile essentielle dans de l’huile d’amande douce.

Précautions

Contre-indications
Les huiles essentielles sont contre-indiquées en cas de grossesse ou d’allaitement.

Applications externes
Les huiles essentielles appliquées par voie externe ne doivent absolument jamais être employées pures, surtout dans l’oreille, sur les muqueuses, le visage, les aisselles, les plis de l’aine ou les parties génitales. Il faut impérativement les mélanger à de l’huile d’amande douce.

Diffusion
§ Ne jamais inhaler les essences à proximité immédiate du diffuseur électrique. Elles se respirent seulement dans l’air ambiant.
§ Les personnes souffrant d’allergies respiratoires devront consulter leur médecin avant d’inhaler des essences.
§ Ne jamais orienter le diffuseur vers les tentures ou les murs.
§ Ne jamais diffuser seules les essences fortes.

Conservation
Les huiles essentielles étant fragiles, on évitera de les stocker à la lumière ou à la chaleur. D’autre part, l’air provoquant une rapide oxydation, il est préférable de les conserver en petits flacons, plutôt qu’en bouteilles à moitié pleines.

Septembre 2000






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling