BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Sa Sainteté le Dalaï Lama
Never give up - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Kalachakra ou l’expérience du lien universel - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Message de Sa Sainteté le Dalaï-Lama à l’occasion du 50e anniversaire du soulèvement national tibétain - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Clairvoyance et prescience - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Pourquoi le Bouddhisme ? - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Cheminer vers l’Éveil : Trouver refuge. - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Brève présentation du bouddhisme - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Sa Sainteté le Dalaï Lama
Ma mère, une femme de compassion - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Pour un sentiment de responsabilité universelle - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Espace Dalaï-Lama -
L’essence du coeur de la Grande Perfection : la base, la voie et le fruit - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Ce que j’ai appris en recueillant l’Autobiographie spirituelle du Dalaï-lama - Sofia Stril-Rever
« Mes trois engagements de vie. » - Sa Sainteté le Dalaï Lama
DALAI-LAMA Mon autobiographie spirituelle -
Même rubrique

Le Chemin de la compassion - Sogyal Rinpoché
Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
Le boudhisme, les refuges et les préceptes - Ajahn Khemasiri
Réflexions sur les Refuges - Ajahn Sumedho
Introduction à la pratique et au symbolisme du mandala dans le bouddhisme tibétain - Matthieu Ricard
Yoga bouddhique - Lama Shérab Namdreul
Sagesse et compassion - Ringou Tulkou Rinpoché
Autres textes
Dialogue intérieur - Geneviève Cailloux, Pierre Cauvin
La grande paix naturelle - Sogyal Rinpoché
L’avenir des emplois-jeunes - Bertrand Schwartz
Dharma et nourriture - Jean-François Gantois
Le Dharma en deux mots - Dzongsar Khyentse Rinpoché
Le combat philosophique pour la paix - Robert Misrahi
Le « cancer » de la mort - Ajahn Liem
Sa Sainteté le Dalaï Lama

La méthode de cause à effet en sept points - Conseils de méditation pour vivre le bouddhisme par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Attentat de New York par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Comment Pratiquer : Trois manières de pratiquer. par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Communauté globale et nécessité de la responsabilité universelle par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Conseil du Coeur par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Cultiver la compassion par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Des temples de bonté dans nos cœurs par Sa Sainteté le Dalaï Lama

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Ma vie de tous les jours

Par Sa Sainteté le Dalaï Lama

Extrait du livre « Mon Autobiographie spirituelle »

Mes journées commencent vers trois heures, trois heures trente. En me réveillant, je pense au Bouddha et je récite une prière de salutation écrite par le grand sage Nagarjuna. Je dis ma prière, couché, les mains jointes, à moitié respectueux, à moitié endormi…

En tant que moine bouddhiste et pratiquant, dès le réveil, je rends hommage au Bouddha et j’essaie de préparer mon esprit à être plus altruiste, plus compatissant pendant la journée qui va suivre, afin de pouvoir être bénéfique aux autres. Ensuite je fais de l’exercice physique. Je marche sur un tapis de course.

Vers cinq heures, je prends mon petit-déjeuner, puis j’ai encore quelques sessions de méditation et je récite des prières jusqu’à huit ou neuf heures environ. Après j’ai pour habitude de lire la presse mais il arrive aussi que je vienne dans la salle des Audiences pour des rendez-vous. Si je n’ai pas d’autre occupation, j’étudie principalement les Ecritures bouddhistes que mes maîtres m’ont enseignées dans le passé, mais je lis aussi quelques livres récents.

Puis je pratique la méditation analytique sur l’altruisme, qu’on appelle bodhicitta, ou « esprit d’Eveil » dans la terminologie bouddhiste. Je médite également sur la vacuité. Esprit d’Eveil et vacuité sont les méditations les plus importantes de ma pratique quotidienne car elles m’aident toute la journée. Quelles que soient les difficultés, les événements tristes ou les mauvaises nouvelles, ces méditations permettent de stabiliser profondément l’esprit et le soutiennent de l’intérieur.

Après le déjeuner, je retourne dans la salle des Audiences pour d’autres rendez-vous. En ce moment, presque chaque semaine, je reçois des Tibétains arrivés récemment du Tibet.

Vers cinq heures, c’est l’heure de mon thé du soir. En tant que moine bouddhiste, je ne prends pas de dîner. Si j’ai faim, je croque un biscuit en demandant pardon aux Bouddhas. (rire) Ensuite je me consacre encore à des prières et des méditations…

Vers sept, huit heures, je m’endors, non sans avoir examiné au préalable ce que j’ai fait pendant la journée ! J’ai des nuits de huit et parfois neuf heures de sommeil. C’est le meilleur moment ! Relaxation totale…(rire)






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling