BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Astro-science et médecine tibétaine traditionnelle - Jampa Kalsang
Le principe yin-yang : il figure les deux grandes forces de l’univers : clair-obscur, négatif-positif, mâle-femelle - Daojida
Les calendriers solaires - Christiane Coppex
Le Yi King, un oracle de l’impermanence - Guadalupe Nettel
Les Calendriers Lunaires - Christiane Coppex
Autres textes
Jeune : les règles diététiques de la médecine tibétaine - Dr Yeshi Donden
Approche du rêve lucide, nécessité thérapeutique pour l’occident - Luc Marianni
"La vertu de moralité", Mahâprajnâpâramitâsâstra -
L’attitude mentale bouddhiste - Walpola Rahula
Bodaïshin : l’aspiration à l’éveil - Pierre Crépon
La vie du Bouddha : entre mythe et réalité - Michel Henri Dufour
Place et importance de la spiritualité dans le développement - Forum international de l’environnement
Christiane Coppex

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Astrologie


Les Calendriers Luni-Solaires

Les Calendriers Luni-Solaires comprennent les israélites, les grécs, hindous et chinois

Par Christiane Coppex

Le Calendrier Israélite :

Le peuple Hébreux utilisait déjà un calendrier avant d’aller en Egypte et connaissait le Zodiaque. Le comptage des années a débuté sur une date mythique représentant la création du monde, selon la généalogie de la Bible, le 1er Tisri de l’an 1 correspond au 7 octobre 3760 av. J.C. La semaine comptait sept jours, et commençait un Vendredi soir par un Sabbat ou jour de repos. Mais, comme il ne pouvait y avoir deux jours de fête consécutifs, il fut nécessaire d’envisager des aménagements empiriques qui ne facilitaient pas la chronologie et la planification.

C’est au quatrième siècle que l’utilisation du cycle de Méton fut adoptée pour l’établissement du calendrier. Ce cycle de 19 ans compte 253 lunaisons et la durée du mois est de 29 ou 30 jours. L’année dure en moyenne 365 jours. Il est utilisé encore, de nos jours par les pratiquants religieux.

Le cycle actuel a commencé le premier Tisri de l’an 5739.

Le Calendrier Grec :

La Grèce Antique eut plusieurs calendriers. Le plus connu est le calendrier athénien. Il n’utilisait pas la semaine mais divisaient leurs mois en trois décades de dix jours. Dans les mois de 29 jours, la dernière décade n’en comptait que neuf. Cette année de douze mois comptait 354 jours + huit heures et les rectifications apportées sont très compliquées à résumer. Nous retiendrons seulement qu’à la suite de la conquête romaine, la Grèce adopta le calendrier romain.

Le Calendriers Hindou :

Les années ordinaires sont formées de douze mois lunaires et comptent 354 ou 355 jours. Tous les trois ans, un treizième mois est rajouté. Le commencement des mois est déterminé par le méridien de Lanka, point qui se trouverait sur l’équateur, à 9o° de longitude. Chaque mois lunaire se compose d’une partie éclairée et d’une partie obscure. La semaine est de sept jours.

Très tôt, les dirigeants ont adopté l’année solaire et l’année sidérale était ainsi évaluée à 365 jours et 6 heures. Mais ce calendrier est extrêmement compliqué et la division des ères qui en découlent reste assez énigmatique.

La vie du monde a été divisée en grandes périodes de durée très inégales :

- L’âge d’or : Kritayuga 1 728 000 ans,

- L’âge d’argent : Tretayuga 1 296 000 ans

- L’âge de bronze : Dvaparayuga 864 000 ans

- L’âge de fer : Kaliyuga 432 000 ans

Une constante : chaque âge est divisé en trois périodes : l’aurore, le développement et le crépuscule.

Ce calendrier mérite, à lui tout seul, un traité à part entière !

Le Calendrier Chinois :

Les Chinois, les Japonais et les Siamois connurent d’abord l’année lunaire de douze lunaisons. Les nécessités de réajustement étaient, là encore fort complexes et on peut noter une analogie avec la méthode grecque de Méton. Le premier mois de l’année est celui au cours duquel le Soleil entre dans le signe des Poissons. Le jour commence à minuit et se divise en douze parties. Ce système demeura longtemps pour l’usage populaire mais depuis des temps très anciens, les Erudits connaissaient l’année solaire de 365 jours ¼. Pour ne pas perturber le peuple, l’empereur ordonna de ne pas divulguer l’usage de ce calendrier.

Ce n’est qu’en 1873 que le Japon adopta le calendrier grégorien, suivi de la Chine en 1912.

Février 2001

25 rue Médéric - 92250 La Garenne Colombes


http://www.rouedutemps.com/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling