BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Kalachakra
Discours de Lama Zopa Rimpoche le 1er mai 2001 au centre Kalachakra - Lama Zopa Rinpoché
Kalachakra ou l’expérience du lien universel - Sa Sainteté le Dalaï Lama
L’initiation de Kalachakra - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Kalachakra pour la paix dans le monde - Sofia Stril-Rever
Le corps de Kalachakra : voie de l’éveil - Sofia Stril-Rever
Tenzin Dhargyal, dit Tendhar, peintre de Kalachakra - Sofia Stril-Rever
Quel Kalachakra pour le XXI° siècle, avec Frédéric Lenoir - Frédéric Lenoir
Sa Sainteté le Dalaï Lama
Un certain bien-être - Jean-Claude Carrière
Ma vie de tous les jours - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Cheminer vers l’Éveil : Trouver refuge. - Sa Sainteté le Dalaï Lama
DALAI-LAMA Mon autobiographie spirituelle -
Never give up - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Une éthique du bonheur et de la bonté - Sofia Stril-Rever
En hommage à Sa Sainteté le Dalaï Lama -
Sa Sainteté le Dalaï Lama
Ma mère, une femme de compassion - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Pour un sentiment de responsabilité universelle - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Discours de Sa Sainteté le Dalaï Lama au Parlement Européen - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Clairvoyance et prescience - Sa Sainteté le Dalaï Lama
La compassion et l’individu - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Pourquoi le Bouddhisme ? - Sa Sainteté le Dalaï Lama
L’essence du coeur de la Grande Perfection : la base, la voie et le fruit - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Même rubrique

Qu’est-ce que le Dharma ? - Lama Zopa Rinpoché
Le véritable professionnel - Lama Zopa Rinpoché
L’altruisme et les six perfections - Sa Sainteté le Dalaï Lama
L’illusion et la réalité - Nyoshul Khen Rinpotché
Sagesse et compassion - Ringou Tulkou Rinpoché
Face à la douleur - Ajahn Mahā Boowa
Les bouddhistes croient-ils en la réincarnation ? - Thich Nhat Hanh
Autres textes
Compassion - Charles Genoud
Un antibiotique naturel : la propolis - Jeanne Dumont
Pour une citoyenneté planétaire qui soit aussi un mouvement pour un réel art de vivre. - Patrick Viveret
Visions du futur, une histoire des peurs et des espoirs de l’humanité - Sofia Stril-Rever
Amaravati : le premier monastère de forêt en Occident - Michel Henri Dufour
Les douze voeux du bouddha Médecin - Kalou Rinpoche
La prière qui apaise les souffrances - Pema Wangyal Rinpoche
Sa Sainteté le Dalaï Lama

La méthode de cause à effet en sept points - Conseils de méditation pour vivre le bouddhisme par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Attentat de New York par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Brève présentation du bouddhisme par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Comment Pratiquer : Trois manières de pratiquer. par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Communauté globale et nécessité de la responsabilité universelle par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Conseil du Coeur par Sa Sainteté le Dalaï Lama
Cultiver la compassion par Sa Sainteté le Dalaï Lama

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Le mandala de Kalachakra est associé au royaume, à la communauté, à la société

Le Dalaï-Lama explique pourquoi l’accès au mandala de Kalachakra est ouvert à un large public, alors que des restrictions existent dans les autres systèmes tantriques supérieurs.

Par Sa Sainteté le Dalaï Lama

Normalement, pour pouvoir recevoir l’initiation de Kalachakra, il est nécessaire d’avoir une certaine expérience de la bodhicitta, ou altruisme, et une certaine compréhension de la vacuité, ou claire lumière. Mais en fait, avec le Kalachakra, il n’y a pas vraiment de restrictions. Je n’en connais pas la raison moi-même. Si l’on veut pénétrer d’autres mandalas, comme ceux de Guhyasamaja, de Heruka, ou de Hevajra, il y a de nombreuses restrictions et très peu de pratiquants y ont accès.

Particulièrement, dans la tradition sakyapa, cette dernière initiation ne peut être donnée qu’à vingt-cinq disciples à la fois. Même si un nombre beaucoup plus important de disciples est réuni, l’initiation ne peut être donnée qu’à vingt-cinq d’entre eux. S’il y a par exemple cent personnes, l’initiation devra être renouvelée quatre fois de suite. Je pense que c’est une très bonne tradition. Mais avec le Kalachakra, il n’y a aucune restriction.

Le mandala de Kalachakra est d’une certaine façon associé au royaume, à la communauté, à la société. De même, bien qu’on ignore où se trouve Shambhala, ce lieu semble néanmoins exister. Même si, actuellement, les gens ne peuvent le voir ou communiquer avec lui par des moyens ordinaires, il devient clair au bout d’un moment que cela est possible. Selon les Ecritures, Shambhala va un jour entrer en contact avec notre monde. En bref, le mandala de Kalachakra n’est pas un mandala comme les autres.

D’autres pratiques tantriques sont en rapport avec la personne, mais le Ka lachakra semble lié à la communauté, à la société dans son ensemble. C’est peut-être pour cela qu’il y a moins de restrictions lorsqu’un lama donne l’initiation de Kalachakra. Car, même si le disciple n’y est pas pleinement préparé, un lien aura été créé par cette initiation, de sorte que, plus tard, lorsque Shambhala entrera en interaction avec la communauté mondiale, il y aura peut-être un effet positif.

Extrait du livre L’Esprit de Bodhgaya, Paris, Ramsay 1999






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling