BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

L’oeil divin, ou ce que voit le Bouddha - Michel Henri Dufour
Rencontre au Village des Pruniers - Marc Puissant
Une histoire de banque d’ovule - Jack Kornfield
La relation maître et disciple - Roland Rech
Compassion et responsabilité universelle - Bernie Glassman
Kannon, bodhisattva de la compassion - Bouddhisme Actualités
Pardon et réconciliation dans le bouddhisme - Jean-François Gantois
Autres textes
Le Non-Soi - Ajahn Chah
Budget participatif - Serge Depaquit
Le « cancer » de la mort - Ajahn Liem
Embrasser sa colère - Thich Nhat Hanh
Histoire de la médecine tibétaine - Amchi Lung Tok
Conte : Les oiseaux sages et les oiseaux inconscients - Centre Bouddhique International
Pourquoi j’ai dû quitter le Tibet à dix ans… - Tsering Dolkar
Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

De la légitimité des organisations sociales par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Jîvaka Sutta par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Bouddha et les animaux par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Bouddha, pionner des droits de l’homme par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha clarifie sa position quant à la consommation de chair animale par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha dénonce le mal fait aux animaux lors des sacrifices par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Essais


Le Buddha, un pionnier des droits... et des devoirs de l’homme... et de l’animal

Par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

v. 2.2 (1998/2002)

par Gabriel “Jîvasattha” Bittar, Dr en Sciences
chargé d’enseignement de phylogénétique aux Universités de Genève et Lausanne
intervenant à l’Université Bouddhique Européenne, Paris

cofondateur du Buddhâyatana
PO box 281, American River, Kangaroo Island, South Australia 5221
http://www.buddhayatana.org ;
buddhayatana@kin.net.au

A’niccâ vata san’khârâ

Copyright © 1998-2002 Gabriel Bittar

1. Le témoignage de Sunîta
2. Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme”

3. Les droits découlent des devoirs
4. L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits

 

Le témoignage de Sunîta

Dans une humble famille je suis né,
nous étions miséreux, nous avions souvent faim.
Mon métier aussi était bien humble :
je ramassais et balayais les fleurs fanées des autels.
J’étais négligé, méprisé, humilié,
et devant tous je m’inclinais.

Et puis un jour, je le vis, lui,
celui qui avait su parfaitement s’Éveiller,
entouré de nombre de ses disciples,
cet incomparable héros
entrait dans la cité des Magadha.

Alors je laissai tomber ma palanche
et m’approchant je m’inclinai devant lui.
Et lui, le surhomme, plein de compassion,
Il s’arrêta, pour moi.

Je me prosternai aux pieds du pédagogue,
puis me mettant sur le côté afin de ne pas le gêner,
je demandai à cet homme, le plus digne de tous,
de bien vouloir accepter que je le suive.

Alors le pédagogue miséricordieux,
dans son immense bienveillance,
s’adressant à moi, dit :
“Viens, ô moine”.
Ce fut là mon ordination.

Selon les instructions du pédagogue,
j’allai solitaire dans la forêt sauvage,
pratiquant ainsi qu’il me l’avait enseigné.

(...)

Souriant, le pédagogue dit :
“Par la volonté, la pureté,
la tempérance et le contrôle de soi,
on devient un homme réellement supérieur,
ceci est la voie vers la sainteté”.

Sunîta Thera-gâthâ (“Versets de Sunîta l’Ancien”), Theragâthâ XII, 2, Khuddaka-Nikâya, Sutta-Pitaka.


Cet émouvant poème, simple et direct, est un des nombreux témoignages de ces hommes et de ces femmes qui avaient suivi dans sa démarche Siddhârtha Gautama (v. 580 - v. 500 AEC), le Buddha. Le poème représente un archétype de la démarche psycho-sociale de ce dernier : l’Éveillé ne fait pas de discours social flamboyant sur les ‘droits’ supposés des uns ou des autres, mais accueille chacun et chacune avec tout le respect dû à un individu, individu qu’il instruit selon la mesure de celui-ci, et auquel il rappelle que chacun est pleinement responsable de soi-même dans l’accomplissement ou non de son ‘devoir’ : le progrès sur la Voie.

v. 2.2 (1998/2002)

Sommaire

1. Le témoignage de Sunîta
2. Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme”

3. Les droits découlent des devoirs
4. L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits

Copyright © 1998-2002 Gabriel Bittar

Docteur en Sciences chargé d’enseignement de phylogénétique aux Universités de Genève et Lausanne
Buddhâyatana
PO box 281, American River, Kangaroo Island, South Australia 5221






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling