BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Buddhaline

Même rubrique

La porte de la montagne - Khoa Nguyen
Kangyur Rinpoche et la Côte de Jor - Stephen Batchelor
Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme” - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Rites funéraires : entre angoisse et sérénité - Michel Henri Dufour
La notion du temps - Charles Genoud
Le savoir et la vertu font l’être supérieur - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Kinh Tam, la jeune fille qui avait usurpé la robe de moine - Bouddhisme Actualités
Autres textes
Le personnalisme est mort, vive la personne - Hubert Hausemer
Dharma et nourriture - Jean-François Gantois
Pourquoi une double vérité dans le Bouddhisme - Vénérable Dr.T.Dhammaratana
Les huit aspects de l’éveil du grand homme - Maître Dogen
La paix : un art, une pratique, une approche bouddhiste - Thich Nhat Hanh
Rencontre au Village des Pruniers - Marc Puissant
Un certain bien-être - Jean-Claude Carrière
Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

De la légitimité des organisations sociales par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Jîvaka Sutta par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Bouddha et les animaux par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Bouddha, pionner des droits de l’homme par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha clarifie sa position quant à la consommation de chair animale par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Le Buddha, un pionnier des droits... et des devoirs de l’homme... et de l’animal par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Essais


Le Buddha dénonce le mal fait aux animaux lors des sacrifices

Par Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar

v. 2.2 (1998/2002)

par Gabriel “Jîvasattha” Bittar, Dr en Sciences
chargé d’enseignement de phylogénétique aux Universités de Genève et Lausanne
intervenant à l’Université Bouddhique Européenne, Paris

cofondateur du Buddhâyatana
PO box 281, American River, Kangaroo Island, South Australia 5221
http://www.buddhayatana.org ;
buddhayatana@kin.net.au

A’niccâ vata san’khârâ

Copyright © 1998-2002 Gabriel Bittar

1. Le témoignage de Sunîta
2. Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme”

3. Les droits découlent des devoirs
4. L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits

Aggi Sutta (“Sermon sur les Feux”, Anguttara-Nikâya, Sattaka-Nipâta, Vagga VI [IV, 41-46 PTS])

Le Buddha est pris à partie par un religieux s’apprêtant à commettre un holocauste, c’est-à-dire un gigantesque sacrifice, au cours duquel 1500 bovins et 1000 ovins devaient être immolés. Tout d’abord, le Buddha refuse d’entrer dans la controverse, se contentant de constater le fait, car il ne souhaite pas participer à une discussion dont l’esprit, en définitive, est mondain et strictement polémique ! Le religieux en déduit alors que le Buddha l’approuve. Voyant cela, Ânanda (le plus proche disciple du Buddha) lui fait remarquer que ce n’est pas avec des questions orientées et clairement destinées à la joute oratoire qu’il obtiendra une réponse du Tathâgata ; qu’il questionne sincèrement et simplement le Bienheureux, et celui-ci lui répondra.

Le religieux, qui était somme toute un brave homme, fourvoyé dans des vues erronées mais à l’esprit sincère, change alors de ton, et conséquemment le Buddha lui répond. Il dénonce fermement les sacrifices d’animaux et la pratique des “feux” malsains de l’avidité, de la haine et de l’illusion, qui tous entraînent le mal et la violence à l’égard des êtres vivants, et il loue les “feux” purs, sources de bien-être.

Convaincu, le religieux, qui sans doute n’attendait que cela, décide de renoncer à ses sacrifices sanglants, et de libérer son troupeau d’animaux, s’exprimant avec la force poétique de l’émotion heureuse et sereine :

“Je rends à la liberté tous mes animaux, je leur laisse la vie. Qu’ils mangent librement de l’herbe, qu’ils boivent librement l’eau fraîche, qu’ils jouissent de la douceur du vent soufflant sur leur corps.”

Sommaire

1. Le témoignage de Sunîta
2. Le Buddha, un pionnier des “droits de l’homme”

3. Les droits découlent des devoirs
4. L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits

Copyright © 1998-2002 Gabriel Bittar



Docteur en Sciences chargé d’enseignement de phylogénétique aux Universités de Genève et Lausanne
Buddhâyatana
PO box 281, American River, Kangaroo Island, South Australia 5221






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling