BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Conte d’amitié : Le Vent et la Lune - Fondation bouddhiste Vihara Lemanique
Le chemin de la Paix : Cultiver la compassion en réponse à la violence - Thich Nhat Hanh
L’esprit vaste est comme l’océan - Maître Moriyama
Le pouvoir de la pensée positive - Lama Zopa Rinpoché
Questions à Sa Sainteté Sakya Trizin - Sa Sainteté Sakya Trizin
Komyoko Zanmai - Maître Koun Ejo
La pacification de l’esprit - Yongey Mingyour Rinpoché
Autres textes
Une gouvernance mondiale adaptée aux défis du XXIème siècle - Georges Berthoin, Pierre Calame, Stéphane Hessel et Jérome Vignon
Galaxie formation : quelques repères - Laurence Flichy
De la pratique du geste et de l’arrêt du geste dans les deux traditions - Jacques Deperne
Un prêtre catholique zen ! - Jean-Claude Cartier
La rencontre sereine avec la réalité - Thich Nhat Hanh
Penser politique avec Mounier - Jacques Le Goff
Méditation et non méditation - Yongey Mingyour Rinpoché
Konchog Tharchin Rimpoche

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Le Bonheur grâce au Dharma

Par Konchog Tharchin Rimpoche

Tout d’abord Rimpoché nous demande d’écouter cet enseignement en ayant une bonne motivation, c’est-à-dire, en pensant que le bénéfice de cet enseignement ne servira pas seulement à notre propre personne, mais sera principalement destiné au bonheur de tous les êtres.

Il faut se souvenir que d’innombrables êtres sont plongés dans la souffrance à différents degrés, et parmi tous ces êtres, il n’y en ait pas un qui n’ait de lien direct avec nous. Il n’y en a pas un qui n’ait pas été l’un de nos propres parents. Dans cette circonstance, ils n’étaient à notre égard qu’amour et affection.

A ce jour, il m’est impensable de les laisser dans cette situation de souffrance, à mon tour, je décide de les aider. J’écoute cet enseignement aujourd’hui avec cette primordiale motivation de libérer tous les êtres.

Il nous faut développer un amour et une compassion illimités, constants et forts à l’égard de ces êtres qui se trouvent pris dans le cycle du samsara, qui ont en commun une seule et unique aspiration : atteindre, connaître le Bonheur !

Alors pourquoi, ce paradoxe, pourquoi, alors qu’ils souhaitent être heureux, sont-ils dans différents degrés de souffrance ?

Ils ignorent certainement les véritables causes du bonheur. Ils souhaitent le bonheur mais habitués à la non-vertu, et ignorant la loi de causalité, ils n’arrivent pas à exaucer leur souhait le plus profond : être heureux et échapper à la souffrance.

Ils sont un peu dans la situation d’un aveugle qui aimerait aller quelque part, mais son défaut visuel l’empêche d’y arriver. Ils ne peuvent pas s’en sortir. Je formule donc le vœu très cher d’atteindre l’Eveil pour ensuite pouvoir aider ces êtres.

Ils sont eux-mêmes porteurs de leurs perfections, on dit que la nature du Bouddha est en eux, mais cette nature est pour le moment voilée par des couches obscures qui les empêchent de devenir pleinement accomplis.

Il nous faut, encore une fois, développer un état d’esprit qui soit le plus pur et le plus profond possible car il nous faut prendre conscience que nous-mêmes sommes à un moment de grande liberté : nous avons obtenu la précieuse existence humaine qui va nous permettre de nous élever jusqu’à la perfection.

Nous devons réellement réaliser l’immense chance d’avoir rencontré le Dharma et de pouvoir le pratiquer sans obstacle jusqu’à la libération ultime. C’est pourquoi, nous ne devons pas nous laisser aller à l’indolence, la paresse dans les actes ou dans l’intellectuel, les distractions. Il faut rester en contact avec le Dharma avec lequel nous avons déjà un lien. Au travers de ce contact, nous devons affermir, renforcer le lien avec le maître spirituel qui nous donne les instructions, et toujours sans se laisser aller à l’indolence ou se laisser distraire, réalisant l’immense chance d’avoir obtenu la précieuse existence humaine, nous pourrons alors aider tous les êtres souffrant dans les 6 classes d’existence. Ceci est mon ultime but, mon dessein le plus ardent : ceci est la parfaite motivation, l’esprit d’Eveil, la parfaite Bodhicitta.

Cet enseignement est issu de l’enseignement sur Tchenrézi donné par Rimpoché en 2009. Pour en savoir plus : http://drikung.kagyu.free.fr

Centre du bouddhisme "Drikung Kagyu Rintchen Pal"
19 Rue Eridan - 91100 VILLABE
Tél. : 01 60 86 26 13 – bouddhismetibet@online.fr


http://drikung.kagyu.free.fr





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling