BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Théravada
Compassion et pardon - Jack Kornfield
What Is Contemplation ? - Ajahn Chah
Amaravati : le premier monastère de forêt en Occident - Michel Henri Dufour
Le moine Théravada : vers la perfection du don - Michel Henri Dufour
Souvenirs d’Ajahn Chah - Jack Kornfield
Quelques mots encore... - Ajahn Chah
La doctrine du non-soi :anatta - Vénérable Walpola Rahula
Même rubrique

La pratique d’un moine - Michel Henri Dufour
Aryaprajnaparamitahridaya Sutra – Le Soutra du Cœur de la Noble Perfection de la Sagesse -
L’effort sans effort - Martine Batchelor
Méditer - Thich Nhat Hanh
Prajnaparamita, Perfection de la Sagesse -
Yeshe Tsogyal, Reine De L’espace -
Attention les yeux - Guy Mercier
Autres textes
La méthode de cause à effet en sept points - Conseils de méditation pour vivre le bouddhisme - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Se découvrir au travers de l’enseignement du Bouddha - Lama Thubten Yeshe
La Rencontre de la Psychologie Bouddhiste et de la Psychologie Occidentale - Chögyam Trungpa Rinpoche
Pouvoirs supra normaux et préscience - Lama Thubten Yeshe
Les pratiques préliminaires du vajrayana - Sogyal Rinpoché
Sogyal Rinpotché : apprivoiser la mort, c’est apprendre à vivre - Jean-Pierre Chambraud
Visions du futur, une histoire des peurs et des espoirs de l’humanité - Sofia Stril-Rever
Ajahn Sucitto

Discipline par Ajahn Sucitto

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Pratique


La vie est une opportunité pour la pratique

Une attitude joyeuse consiste à accueillir ce qui arrive, quoi qu’il arrive, la façon dont cela arrive

Par Ajahn Sucitto

Bienvenue au jour qui vient. Une attitude joyeuse consiste à accueillir ce qui arrive, quoi qu’il arrive, la façon dont cela arrive. L’idée qu’il y ait quelque chose à obtenir ou à devenir nous entraîne dans un état mental dans lequel nous sommes perpétuellement en train de sélectionner, trier, choisir. État dans lequel nous pouvons osciller entre le désir des objets sensoriels et le désir de connaître plus, le désir de s’en tirer au mieux, de progresser. Ces désirs sont souvent un réel obstacle pour ceux qui méditent. Nous désirons plus de clarté, plus de paix, plus de compréhension, nous ressentons constamment le besoin de quelque chose qui nous fait défaut. Par conséquent nous nous asseyons et pratiquons de façon à obtenir quelque qualité que nous ne possédons pas pour l’instant. Mais la façon dont se comporte l’esprit actuellement conditionne ce que l’on expérimentera dans le futur. Si l’on laisse l’esprit dans cette attitude de besoin, de désir d’être quelque chose, alors tout ce que l’on pourra jamais expérimenté sera ce besoin et ce désir d’être autre.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille simplement s’asseoir et attendre la mort ! La question est juste d’essayer de changer notre attitude envers la vie. Alors les choses se transforment naturellement et mûrissent à leur propre rythme. En essayant de se détacher des pulsions aveugles il est possible de mettre en place les conditions permettant à la paix, à la tranquillité de s’installer. Non pas pour obtenir la tranquillité d’esprit, mais pour apaiser cette frénésie du gain, cette nervosité, cette impatience et ce sentiment d’incomplétude, de manque.

L’attitude d’accueil est également utile lorsque l’esprit résiste. Nous ne voulons pas affronter les choses. « Ceci est un problème, un obstacle, il faut s’en débarrasser, cela gêne ma pratique. ». Le nombre de choses susceptibles d’entraver la pratique est très vaste. Ainsi est-il utile de développer cet état d’esprit d’accueil, d’ouverture à ce qui est. Alors la pratique évolue à partir de ce qui est, plutôt que d’essayer de le changer pour coller à nos conceptions de la vie ou de ce que nous sommes.

Le Refuge
370, Chemin Fontaine de Fabrègues
13510 Eguilles
Tél/Fax : 04 42 92 45 28


http://www.refugebouddhique.com/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling