BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Mort / Renaissance
L’Initiation de Kalachakra (2° partie) - Sofia Stril-Rever
Vivre, se préparer à mourir - Dr Balfour Mount
Mort et renaissance selon le bouddhisme vietnamien - Vénérable Tich Thien Châu
Les Tülkous, ou Lamas réincarnés : continuité sans identité - Michel Henri Dufour
Le Processus de la mort - Vénérable Lama Lodreu
La Mort selon les bouddhistes - Tich Thien Châu
La renaissance selon le bouddhisme ancien - Michel Henri Dufour
Même rubrique

Kalachakra ou l’expérience du lien universel - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
La vacuité - Stephen Batchelor
Shobogenzo Zuimonki - Ne pas remettre au lendemain - Maître Dogen
Le manifeste de la responsabilité universelle -
Reconnaître les compétences du maître - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Entraîner le cœur et l’esprit - Ajahn Chah
Autres textes
La regle d’or : interdépendance et responsabilité - Lama Denys
Vous connaître vous-même, c’est vous oublier - Pema Chödrön
La Compassion et la Nature de l’Esprit -  17° Karmapa Ogyen Trinley Dorjé
Bouddhisme et médecine ayurvédique au Sri-Lanka - Jean-Pierre Chambraud
Kannon, bodhisattva de la compassion - Bouddhisme Actualités
Investir dans la jeunesse et les générations futures -
Le Chant de l’Éveil - Kodo Sawaki
Lama Thubten Yeshe

Bouddhisme et engagement politique par Lama Thubten Yeshe
Comprendre le fonctionnement de son esprit par Lama Thubten Yeshe
Comprendre le fonctionnement de son esprit par Lama Thubten Yeshe
La méditation bouddhique par Lama Thubten Yeshe
Nous avons besoin de compassion par Lama Thubten Yeshe
Pouvoirs supra normaux et préscience par Lama Thubten Yeshe
Qu’est-ce que la réalité ? par Lama Thubten Yeshe

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


La réincarnation

Lama Thubten Yeshé répond aux questions concernant la réincarnation

Par Lama Thubten Yeshe

SUR LA REINCARNATION (questions-réponses)

Lama Thubten Yeshé

Q : J’aime votre manière d’insister sur l’importance de la compréhension par rapport à la croyance, mais je trouve qu’il est difficile de s’avoir comment une personne élevée en Occident ou qui a eu une éducation scientifique peut comprendre le concept de la réincarnation : le fait qu ’il y a eu des vies passées et qu’il y aura des vie futures. Comment pouvez-vous prouver qu’elles existent ?

Lama Thubten Yeshe : Si vous êtes capables de réaliser la continuité de votre esprit, à partir du moment où vous étiez un minuscule embryon dans la matrice de votre mère jusqu’au moment présent, alors vous pourrez com-prendre. La continuité de votre énergie mentale est un peu similaire au courant électrique provenant d’un générateur et passant par des fils électriques jusqu’à ce qu’il éclaire une lampe. Depuis le moment de sa conception, alors que votre corps évolue, l’énergie mentale y circule constamment -changeante, changeante, changeante- et si vous arrivez à en prendre conscience, vous pourrez plus facilement comprendre la continuité antérieure de votre esprit. Comme je le dis sans cesse, ce n’est jamais simplement une question de croyance. Bien sûr, initialement il est difficile d’accepter l’idée de la réincarna-tion car de nos jours c’est un concept tellement nouveau pour la plupart des gens, particulièrement ceux élevés en Occident. L’on ne vous enseigne pas la continuité de la conscience à l’école ; vous n’étudiez pas la nature de l’esprit (qui vous êtes, ce que vous êtes) au collège. Donc bien sûr, tout cela est nouveau pour vous. Mais si vous pensez qu’il est important de savoir qui vous êtes et ce que vous êtes et que vous observez attentivement votre esprit par la méditation, vous en arriverez facilement à comprendre la différence entre votre corps et votre esprit. Vous reconnaîtrez la continuité de votre conscience et, à partir de là, vous serez capables de prendre conscience de vos vies antérieures. Il n’est pas nécessaire d’accepter le concept de la réincarnation uniquement sur la base de la foi.

Question : Puisque le bouddhisme croit en la réincarnation, pouvez-vous me dire combien de temps il se passe entre les vies ?

Lama Thubten Yeshe : Cela peut aller de quelques instants à sept semaines. Au moment où la conscience se sépare du corps, le corps subtil de l’ état inter-médiaire est déjà là, à l’ attendre. Par la force du désir pour un autre corps physique, l’ être de l’ état intermédiaire cherche une forme appropriée et lorsqu’il en trouve une, il prend renaissance.

Question : Comment le bouddhisme explique-t-il l’explosion de la population ? Si vous croyez à la réincarnation, comment se fait-il que la popula-tion s ’accroisse sans cesse ?

Lama Thubten Yeshe : C ’ est simple. Tout comme la science moderne, le bouddhisme parle de l’ existence de milliards et de milliards de galaxies. La conscience d’une personne née sur la terre a pu venir d’une galaxie très lointaine, attirée par la force du karma qui connecte l’ énergie mentale de cette personne à cette planète. D’un autre côté, la conscience d’une personne mourante sur cette terre, peut au moment de la mort être karmiquement dirigée vers la renaissance dans une autre galaxie, éloignée d’ici. Si davantage d’esprits sont attirés vers la terre, la population s’accroît ; s’il y en a moins, elle décline. Cela ne veut pas dire que des esprits entièrement nouveaux viennent à l’ existence. En accord avec la nature cyclique de l’ exis-tence mondaine, chaque esprit prenant renaissance ici, sur la terre, provient de sa vie précédente ; peut-être dans une autre galaxie, peut-être sur la terre elle-même, mais pas de nulle part.

Ce texte est extrait du premier chapitre de “Devenir son Propre Thérapeute”, un ouvrage publié par les Editions VAJRA YOYINI, Château d’En-Clauzade81500 MARZENS

tél 05 63 58 17 22. il est reproduit ici avec l’aimable permission de l’Institut Vajra Yogini.

Lama Thubten Yeshé (1935-1984) fut un des premiers maîtres tibétains à avoir enseigné en anglais. Il dédia incontestablement sa vie à transmettre l’essence des enseignements du Bouddha aux Occidentaux. Il appartient à la lignée Gelugpa du Bouddhisme Tibétain. En France il a fondé l’Institut Vajra Yoyini et le monastère de Nalanda.

Octobre 2000

Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT)
Centre Kalachakra - Centre de bouddhisme tibétain
5, passage Delessert - 75010 Paris
Tél/Fax : 01 40 05 02 22


http://www.centre-kalachakra.net/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling