BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Les médecines naturelles contre le stress - Alexandre Koehler
Trois voies de diffusion pour trois types d’indications - Alexandre Koehler
Les bienfaits de la méditation - Jon Kabat-Zinn
La phytothérapie rénovée - Alexandre Koehler
Enseignement du Bouddha et art de soigner - Dr. Daniel Chevassut
La médecine chinoise - Georges Charles
Les sels de Schüssler, une biothérapie parmi les meilleures - Alexandre Koehler
Autres textes
Je ne cesse de naître - Thich Nhat Hanh
Le régime crétois traditionnel - Jeanne Dumont
Tournée des reliques -
La vie est une opportunité pour la pratique - Ajahn Sucitto
Le Bouddha, médecin insurpassable - Jean-Pierre Schnetzler
Qu’est-ce que l’éveil ? - Lama Denys
Reflexions sur la religion et l’europe - Raimon Panikkar
Jeanne Dumont

Avantages et inconvénients du crudivorisme par Jeanne Dumont
Des condiments aux propriétés médicinales par Jeanne Dumont
L’art de la cuisson saine par Jeanne Dumont
La céréale dans tous ses états par Jeanne Dumont
La chlorophylle, indispensable à la vie par Jeanne Dumont
Les aliments n’ont pas tous la même vitalité par Jeanne Dumont
Les huiles et leurs vertus par Jeanne Dumont

Bookmark and Share
envoyer l'article par mail envoyer par mail - imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Médecines alternatives

La puissance thérapeutique des aimants

Que ce soit pour soulager des douleurs, retrouver le sommeil ou dynamiser l’eau de boisson, les aimants trouvent un nombre important d’applications thérapeutiques.

Par Jeanne Dumont

Mode d’action

Grâce à de nombreux travaux, on sait maintenant que l’énergie magnétique dynamise les processus réparateurs sur l’ensemble de l’organisme. Mais, au-delà de cette action générale, la magnétothérapie permet de cibler avec grande précision une zone perturbée, tout simplement en plaçant un aimant dessus. L’onde magnétique de l’aimant pénètre alors les tissus et propage son effet soulageant.

Ainsi par exemple, les sportifs ou les personnes âgées trouvent fréquemment une amélioration en plaçant des pastilles aimantées sur les zones endolories  : dos, articulations, muscles, cou, etc.

D’une manière plus générale, on luttera contre la carence magnétique en s’allongeant entre deux superplaques magnétisées ; on réglera certains troubles du sommeil en positionnant une piécette magnétique sur chaque tempe ; et l’on traitera des douleurs locales, notamment au niveau des cuisses, du visage, de la colonne vertébrale ou des muscles, à l’aide de feuilles de caoutchouc magnétique s’adaptant aux courbes naturelles du corps…

Enfin, il faut savoir que chaque coté d’un aimant a un effet spécifique : le coté sud est soulageant et disperse l’énergie, alors que le coté nord est décontractant musculaire et active l’énergie.

Les applications les plus courantes

Passée depuis longtemps dans les habitudes des naturothérapeutes, la magnétothérapie a été adaptée à différentes techniques médicales.

En réflexologie, par exemple, on applique un principe de correspondance dans lequel organes et fonctions sont interconnectés avec certaines zones de la plante des pieds, de la paume des mains et du visage. Leur magnétisation à l’aide de galets, de plaques ou de magnétophores, non seulement stimule ces zones réflexes, mais aussi envoie de l’énergie dans tout le corps. Les plexus se dénouent. Les énergies circulent mieux. Les équilibres se rétablissent…

En acupuncture, on peut employer des pastilles magnétiques pour stimuler un point précis pendant plusieurs jours si nécessaire.

Mais l’application la plus courante du magnétisme reste… le magnétisme, autrement dit l’emploi d’aimants adaptés que l’on pose tout simplement sur différentes parties du corps.

Aux néophytes il sera toutefois conseillé de bien choisir ses aimants. Il ne faut pas qu’ils aient une puissance trop faible, ou qu’ils ne disposent pas de différenciation des côtés sud et nord. Il faut donc vérifier absolument la polarisation, la longévité et la force des aimants thérapeutiques.

Les différents types d’aimants

ü Galet : Aimant biomagnétique le plus universel. Il se pose sur le corps, les mains et les pieds au niveau de leurs zones réflexes, et peut servir à la magnétisation de l’eau. Il est quelquefois recommandé d’utiliser deux paires de galets simultanément, par exemple pour magnétiser à la fois les deux mains et les deux pieds. Par ailleurs, l’empilement de deux galets permet d’augmenter le rayon d’action lorsque c’est nécessaire.

ü Pastilles  : L’usage des pastilles s’impose lorsqu’un champ magnétique localisé s’avère nécessaire, c’est à dire lorsque le problème est très circonscrit, ou lorsqu’on veut employer l’acupuncture magnétique. Très utile au non-initié qui ne sait pas localiser les points avec précision, le diamètre des pastilles est en effet prévu pour couvrir à coup sûr le point visé. De plus, la dimension malgré tout relativement réduite de ces pastilles permet un port permanent et discret, avec un sparadrap.

ü Piécettes : Assez semblables aux pastilles, les piécettes ont cependant une force moins concentrée, mais engendrent néanmoins un champ magnétique tout aussi localisé.

ü Plaques : Elles permettent un traitement particulièrement rapide par les zones réflexes et méridiens des pieds et des mains, ainsi que la magnétisation d’un pack de six bouteilles a la fois.

ü Superplaques  : Identiques aux plaques, mais avec un surcroît de matière active qui leur permet d’émettre un champ plus large, les superplaques seront nécessaires, par exemple, pour aimanter de grosses quantités d’eau, des cibles plus épaisses ou des volumes plus importants.

ü Lingot  : Composé du même alliage de terres rares que les pastilles, le lingot engendre toutefois un champ magnétique beaucoup plus dense sur une plus grande surface et une plus grande profondeur.

ü Aimant-tige  : Sorte d’aimant, nécessaire pour diffuser localement du magnétisme dans des endroits petits ou d’accès difficile.

ü Aimant bipolaire  : Aimant conçu pour diffuser un magnétisme à la fois nord et sud sur un même point.

ü Magnétophore  : Cette feuille flexible de caoutchouc magnétique permet de couvrir de grandes zones corporelles, et peut être découpée selon les formes les plus diverses.

L’eau aimantée

Autre application bénéfique du magnétisme : l’aimantation de l’eau de boisson grâce à de puissants champs magnétiques, sans dépense d’énergie et sans aucune contre-indication.

Une telle magnétisation modifie l’assemblage des molécules de l’eau. L’analyse a montré que ces molécules d’eau magnétisée se comportent comme celles d’une eau de source parfaitement fraîche.

Pour magnétiser de l’eau, il suffit de placer une bouteille entre deux galets magnétiques. De la même façon, on peut aimanter jus de fruits, lait, vin, bière, café, thé, infusions, fruits, huiles, produits de beauté, lotions, etc.

De façon générale, on conseillera de se désaltérer avec de l’eau aimantée pour entretenir la forme, car une telle eau a la faculté de drainer, régulariser et améliorer les fonctions organiques.

Les docteurs Bengali et Lobchenko affirment d’ailleurs qu’un individu qui boit régulièrement de l’eau aimantée renforce sa résistance générale.

D’autre part, des études ont montré que les minéraux dans l’eau aimantée sont plus rapidement solubles et que les réactions biologiques se déroulent plus facilement.

La circulation sanguine, notamment, s’en trouve améliorée, dans la mesure où la magnétisation de l’eau contrarie la formation des dépôts sur les parois des artères grâce à sa capacité accrue à dissoudre les éléments qu’elle rencontre.

En Chine, des tests hospitaliers ont montré que l’ingestion d’eau magnétisée améliorait aussi l’efficacité de certains traitements, homéopathiques ou allopathiques, et stimulait le transit.

De plus, selon l’Hokaïdo Institute of Technology, six heures de magnétisation d’une eau chargée de bactéries entraîne une réduction de leur nombre.

Le docteur Donnet, pour sa part, témoigne que l’eau magnétisée contribue à rendre la région hépato-biliaire à la fois souple et indolore, pendant qu’elle soulage le système digestif des ballonnements…

En usage externe, la brumisation d’eau aimantée sur le visage et la peau en général, peut avoir un effet bénéfique sur certaines démangeaisons ou rougeurs.

Enfin, l’eau magnétisée permet de décupler l’activité des produits naturels dilués dans bain, en déposant simplement une paire de plaques dans la baignoire.

Novembre 2000





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling