BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Pratique de la méditation
La méditation bouddhique - Vénérable Thich Huyen-Vi
La pureté en trois points - Pema Chödrön
Touche : Relaxation - Jean Pelissier
Silence, calme, vastitude - Tenzin Wangyal Rinpoche
Méditation et retraite - Lama Denys
L’arrêt, le calme, le repos et la guérison - Thich Nhat Hanh
Attention les yeux - Guy Mercier
Même rubrique

Qu’est-ce que le Dharma ? - Lama Zopa Rinpoché
Notre véritable héritage - Thich Nhat Hanh
Transformer ses problèmes - Lama Zopa Rinpoché
Les Quatre Nobles Vérités - Vénérable Thich Huyen-Vi
Calmer paroles et pensées - Maître Sheng-Yen
Conseil à un vannier pére de famille - Jigmé Khyentsé Rinpotché
La joie - Bhikkhu Bodhi
Autres textes
Pour l’apprentissage du Pâli et la lecture de l’enseignement du Buddha - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Les Tülkous, ou Lamas réincarnés : continuité sans identité - Michel Henri Dufour
Prendre refuge - Ayya Khema
Voir les choses telles qu’elles sont réellement - Ajahn Chah
La redécouverte de Dogen - Pierre Crépon
Les fraternités sont-elles des lieux de formation ? - Christine Dahlström - Jacqueline Fraissenet
J’ai eu beaucoup de chance d’avoir rencontré de nombreux maîtres tibétains - Tulku Pema Wangyal Rinpotche
Lama Zopa Rinpoché

Accueillir la mort avec joie par Lama Zopa Rinpoché
Apprenez à transformer la colère grâce à la compassion par Lama Zopa Rinpoché
Comment être utile aux mourants par Lama Zopa Rinpoché
Découverte du Bouddhisme - Comment Méditer ? par Lama Zopa Rinpoché
Des mérites aussi vastes que le ciel par Lama Zopa Rinpoché
Discours de Lama Zopa Rimpoche le 1er mai 2001 au centre Kalachakra par Lama Zopa Rinpoché
Faire ses courses avec l’attitude juste par Lama Zopa Rinpoché

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


La pratique du Bouddha de Guérison

Par Lama Zopa Rinpoché

La pratique du Bouddha de Guérison, ou Bouddha de Médecine, un Bouddha pleinement éveillé, vise à guérir les maladies dont vous faites peut-être l’expérience en ce moment, tout en prévenant le développement d’autre maladie. Il est préférable de faire cette pratique à l’aube, mais vous pouvez également la faire à tout autre moment.

Pratiquer le Bouddha de guérison pour libérer tous les êtres
de la souffrance et de ses causes

Quoique vous fassiez, il est essentiel d’engendrer une motivation positive. Aussi pouvez-vous penser : « Le but de ma vie est de libérer tous les êtres de leurs souffrances et des causes de leurs souffrances qui se trouvent dans leur esprit. Je souhaite apporter la paix et le bonheur à tous les êtres, en particulier le bonheur incomparable qu’ils recherchent désespérément. Afin de réaliser cela, mon esprit et mon corps doivent être parfaits, purs et sains. Ainsi vais-je pratiquer cette méditation de guérison pour le bien de tous les êtres vivants dont le nombre est aussi vaste que l’espace. »

Méditation du Bouddha de guérison
dans son aspect de transformation suprême

Visualisez-vous sous votre forme habituelle, avec le cœur au milieu de la poitrine et en position inversée, c’est-à-dire pointe dirigée vers le haut. A l’intérieur de votre cœur, se trouve un lotus blanc à huit pétales. En son centre, un disque lunaire sur lequel est assis le Bouddha de Guérison, dans son aspect de transformation suprême. Son corps sacré est clair et de la nature d’une lumière bleu foncé ; dans sa main droite, il tient une plante arura* ; dans sa main gauche, un bol à aumône.

Devant le Bouddha de Guérison se trouve une déesse de médecine blanche, Sagesse Accomplie ; à sa droite se trouve la déesse de médecine jaune, Richesse Simultanée ; derrière lui se trouve la déesse rouge de la forêt, Gorge de Paon ; à sa gauche se trouve la déesse verte des arbres, Radieuse.

Chaque déesse, de la nature de la lumière, irradiant de la félicité, a un visage et deux bras. Elle tient dans la main droite la plante arura, et dans la gauche, un vase décoré d’ornements variés. Les quatre déesses sont assises, jambes croisées, sans être complètement dans la position du vajra, mais dans une attitude exprimant du respect pour le Bouddha de Guérison.

Faites ensuite cette requête : « Ô Destructeur, Accompli dans Toutes les Qualités et Allé Au-Delà, et vous quatre, déesses de médecine, veuillez apaiser les maladies qui m’affligent maintenant et m’aider à éviter toute maladie dans le futur. »De chacune des cinq divinités à votre cœur émanent des lumières de la couleur leur correspondant.

Votre cœur et votre corps s’emplissent d’une lumière de félicité qui purifie entièrement toutes les maladies, la malfaisance des esprits, et les actions négatives ainsi que leurs empreintes. Des rayons de lumière à cinq couleurs irradient de tous les pores de votre corps, tandis que du nectar coule du bol à aumône du Bouddha de Guérison et des vases tenus par les quatre déesses, emplissant parfaitement votre cœur et votre corps. Générez la forte certitude que vous avez vaincu définitivement toutes les maladies et que vous ne serez plus jamais malade.

Tandis que vous vous concentrez en un point sur cette visualisation, récitez le mantra court ou le mantra long du Bouddha de Guérison, sept, vingt-et-une, cent huit fois, ou plus.

Mantra long du Bouddha de Guérison – en translittération tibétaine *

Om Namo Bhagawaté Békadzé / Gourou Bèndourya Prabha Radzaya / Tathagataya / Arhaté Samyaksam Bouddhaya / Tayatha / Om Békadzé Bekadzé / Maha Békadzé Békadzé Radza / Samoungaté Soha

Mantra court du Bouddha de Guérison – en translittération tibétaine

Tayatha / Om Békadzé Békadzé / Maha Békadzé Békadzé Radza / Samoutgaté Soha

Si vous êtes malade, après avoir récité le mantra, mettez de la salive sur la paume de votre main gauche, frottez-la avec le bout de votre annulaire droit, placez le bout de ce doigt à l’ouverture de vos narines droite et gauche, là où se trouve le nerf appelé Le Nerf Roi Tout-Actif, et appliquez la salive aux parties affectées de votre corps. Récitez ensuite autant de mantras des voyelles et des consonnes sanskrites que possible, ainsi que le mantra du Cœur de l’Origine Dépendante.

Mantra des voyelles sanskrites
Om a â i î u û ri rî li lî e ai o au am ah soha

Mantra des consonnes sanskrites – en translittération tibétaine
KA Kha Ga Gha Nga / Tsa Tsha Dza Dzha Nya / Ta Tha Da Dha Na /
Ta Tha Da Dha Na / Pa Pha Ba Bha Ma / Ya Ra La Wa / Sha Cha Sa Ha Ksha Soha

Mantra du Cœur de l’origine dépendante
Om Yé Dharma Hétou-Prabhava Hétune Tékène Tathagato Hy Vadat /
Tékène Tsa Yo Nirodha / Evam-Vadi / Maha Sramana Yé Soha

Cette pratique, est un trésor du Dharma* de Padmasambhava.

Elle vous protège aussi bien des maladies qui vous affligent
maintenant que de celles que vous n’avez pas encore contractées.

Dédicace des mérites de la pratique du Bouddha de Guérison
Grâce à toutes mes actions positives passées, présentes et futures, sources de bonheur,
Puisse naître dans l’esprit de ceux où il n’est pas encore apparu,
Et s’accroître dans l’esprit de ceux où il est déjà apparu
Le bon cœur ultime, qui chérit tous les êtres vivants,
Source du bonheur des trois temps de moi-même et des autres !

Grâce à mes actions positives des trois temps
Et grâce aux actions de tous les êtres saints, à l’attitude parfaitement pure,
Puissent tous les êtres, nos pères et nos mères, trouver le bonheur !
Puissé-je seul, par mes propres efforts, en être la cause,
Et puissent les trois royaumes inférieurs être vides pour toujours.

Puissent les prières de tous les êtres saints, qui consacrent leur vie au bonheur des autres,
Être immédiatement exaucées,
Et puissé-je, par mes propres efforts, en être seul la cause !

Grâce à mes actions positives des trois temps
Et grâce aux actions de tous les êtres saints, à l’attitude parfaitement pure,
Puissé-je atteindre le bonheur incomparable de l’éveil suprême,
L’état d’esprit libéré de toute erreur et dont toutes les qualités positives sont accomplies !
Puissé-je guider tous les êtres vers cet état !

Colophon

Cette pratique de méditation du Bouddha de guérison a été traduite en anglais par Lama ZOPA Rinpoché à Tara Institute - Melbourne en Australie le 1er septembre 1991.

La motivation et la dédicace des mérites ont été ajoutées au texte original.

* La plante arura est le myrobolan, considéré comme le grand remède, que tient le Bouddha de médecine, dans sa main droite tendue, faisant le geste du don.

* Trésor du Dharma ou terma en tibétain, ce mot désigne des textes ou des objets sacrés cachés à une époque donnée, puis redécouverts au moment opportun afin d’être divulgués pour le bien des êtres.

Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT)
Institut Vajra Yogini - http://www.institutvajrayogini.fr/
Kalachakra Centre - http://www.centre-kalachakra.com
Nalanda Monastery - http://www.nalanda-monastery.eu
Thakpa Kachoe Retreat Land - http://www.thakpakachoe.com


http://www.fpmt.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling