BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phakyab Rinpoche

Poème
Notre véritable héritage - Thich Nhat Hanh
De la pure tranquillité - Maître Wanshi Shokaku
Trouver une nouvelle source - Fondation bouddhiste Vihara Lemanique
Never give up - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Le Moine Joyeux : détaché des richesses et du pouvoir, le bonheur s’accroît - Fondation bouddhiste Vihara Lemanique
Conte d’amitié : Le Vent et la Lune - Fondation bouddhiste Vihara Lemanique
L’arbre qui se comportait comme un chasseur -
Même rubrique

Les Tableaux de la quête du Boeuf - Vénérable Shinjin
Conte : Les oiseaux sages et les oiseaux inconscients - Centre Bouddhique International
Le Buddha, un pionnier des droits... et des devoirs de l’homme... et de l’animal - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Les anciens manuscrits indiens du bouddhisme -
Le Bouddha, pionner des droits de l’homme - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Un fondement universel pour les droits de l’homme - Lama Denys
L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Autres textes
Définir la richesse : un choix de société - Patrick Viveret
Une pédagogie pour les temps qui courent - Namur Corral
Kalachakra : Un Mandala pour la Paix -
Shobogenzo Zuimonki - La Voie est foncièrement parfaite - Maître Dogen
La révolution intérieure du bouddhisme - Michel Henri Dufour
Le développement durable - Michel Mousel
Mon sort est scellé - Phakyab Rinpoche et Sofia Stril-Rever
Khoa Nguyen

Conte Zen : Le fiancé de la princesse par Khoa Nguyen
Forum par Khoa Nguyen , Eric
La porte de la montagne par Khoa Nguyen
Le Yi King : 64 hexagrammes pour exposer la totalité des affaires humaines par Khoa Nguyen
Participer à BuddhaLine par Khoa Nguyen , Webmaster
Poèmes Zen par Khoa Nguyen
Principes opératoirs éternels par Khoa Nguyen

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Essais


La porte de la montagne

Pensées, conseils et lois pour apprendre à vivre

Par Khoa Nguyen

D’après le recueil « En ramassant des feuilles de l’arbre Bodhi » du moine Thich Thanh Tu

QUATRE CONSEILS

À un disciple qui part diriger un temple un maître adresse ces recommandations :

Il ne faut pas goûter le bonheur jusqu’au bout,

sinon le malheur arrivera sûrement.

Il ne faut pas exercer l’autorité jusqu’au bout,

sinon la désobéissance sera inévitable.

Il ne faut pas appliquer les règles jusqu’au bout,

sinon les disciples ne resteront pas.

Il ne faut pas tout expliquer en détail,

sinon les secrets seront divulgués.

NéGLIGER L’HOMME

Il pleut des cordes, un maître demande à son disciple :

— Quel est ce bruit ?

Le disciple répond sans malice :

— C’est la pluie que nous entendons.

Le maître commente :

— Négliger l’homme et suivre l’objet !

LA CHOSE

Rudement battu par des jaloux, un moine refuse de dénoncer les coupables.

Alité, il reçoit la visite du maître :

— On m’a frappé et je supporte mes blessures, tout ceci n’a rien à voir avec la chose.

Le maître l’encourage :

— Ta patience surpasse la mienne.

QU’A-T-IL REALISE ?

Un empereur de la dynastie Song posait toujours la même question aux moines bouddhistes de son temps.

— Le Bouddha quitte le palais, il recherche la Voie puis devient l’Eveillé, qu’a-t-il réalisé ?

Un maître Zen a répondu :

— J’ose prétendre que Votre Majesté a oublié.

LA LOI DU BOUDDHA

Un moine répond à un poète sur la Loi du Bouddha :

— Ne pas commettre le mal, faire le bien.

Le poète n’est pas satisfait :

— Même un enfant de huit ans sait cela.

Le moine rectifie :

— Même un vieillard de quatre-vingts ans n’est pas capable de le mettre en pratique.

Avril 2001



BuddhaLine


http://www.buddhaline.net





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling