BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Le pélerinage et le voyage de la vie - Lama Karta
A l’écoute des pensées - Ajahn Sumedho
Ramener l’esprit en lui-même - Sogyal Rinpoché
Une immense responsabilité : prendre le voeu de bodhisattva - Chogyam Trungpa Rimpoche
Ecoute, réflexion et méditation - Lama Shérab Namdreul
Vertu et Réalité - Lama Zopa Rinpoché
Le Chemin de la compassion - Sogyal Rinpoché
Autres textes
Les aliments n’ont pas tous la même vitalité - Jeanne Dumont
L’homme qui sculpte des mantras dans la pierre - J.P. Delamarche
Le bouddhisme et les Européens - Traleg Rinpoché
Les principes du Zen pour venir combattre le SIDA - Gustav Niebuhr
Bodaïshin : l’aspiration à l’éveil - Pierre Crépon
La Méditation Vipassana - Bhante Henepola Gunaratana
Débat islamo-chrétien : Jésus, de l’Evangile au Coran - José Pereira
Lama Zopa Rinpoché

Accueillir la mort avec joie par Lama Zopa Rinpoché
Apprenez à transformer la colère grâce à la compassion par Lama Zopa Rinpoché
Comment être utile aux mourants par Lama Zopa Rinpoché
Découverte du Bouddhisme - Comment Méditer ? par Lama Zopa Rinpoché
Des mérites aussi vastes que le ciel par Lama Zopa Rinpoché
Discours de Lama Zopa Rimpoche le 1er mai 2001 au centre Kalachakra par Lama Zopa Rinpoché
Faire ses courses avec l’attitude juste par Lama Zopa Rinpoché

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


La patience et le coeur compatissant

Par Lama Zopa Rinpoché

Ne commet aucun acte nuisible,
Ne mène à bien que des actions justes,
Discipline ton esprit,
Tel est l’enseignement du Bouddha.

Qu’a voulu dire ici le Bouddha ? Ces vers contiennent en essence l’intégralité des enseignements du Bouddha compatissant et bienveillant. Dans ces enseignements, il nous explique, à nous les êtres sensibles, qui désirons le bonheur et ne voulons pas souffrir, comment accomplir nos objectifs.

D’où proviennent le bonheur et la souffrance ?

Le bonheur et la souffrance ne viennent pas de l’extérieur mais des actions dont la motivation provient de notre esprit, de nos propres pensées. Le bonheur a pour origine les actions positives, les problèmes ont pour origine les actions incorrectes ou malhabiles. Les actions positives, les actions pures, sont issues d’une attitude positive et vertueuse, d’un esprit pur, d’un esprit juste, d’un esprit en paix.

Tout bonheur (celui éphémère de la vie quotidienne et le bonheur ultime, la libération et l’Éveil) vient de l’attitude positive et des actions vertueuses de chacun : il a pour origine l’esprit pur. La libération est la cessation complète de toute souffrance, y compris celle de la renaissance, du vieillissement, de la maladie et de la mort, et de sa cause. L’Éveil, la libération suprême, qui surpasse tout, est la cessation de toutes les perturbations mentales, même les plus subtils, et l’accomplissement de toutes les réalisations. Potentiellement, chaque être est à même de à même de faire cette expérience. C’est le résultat d’une motivation positive et d’un karma favorable. La souffrance quelle qu’elle soit est le résultat de l’attitude négative et des actes non-vertueux de chaque être.

Au cours de votre vie, à moins que votre esprit n’étiquette quelque chose en tant que « problème » n’existe pas, vous n’avez aucun problème. Avant que votre esprit ne fabrique l’étiquette « problème », vous ne voyez pas de problème dans votre vie. Que veut dire concept ici ? C’est ce qui fait que votre pensée interprète une situation spécifique comme un problème. En d’autres termes, votre esprit crée la désignation « problème » pour cette situation spécifique. Avant cela, vous ne voyez aucun problème par rapport à la situation ; mais dès que votre esprit crée l’étiquette « problème », et croit en cette étiquette, c’est là le moment même ou le concept de problème a été créé. Vous avez créé le concept de « problème dans la vie ».

Ceci n’est qu’un simple exemple qui montre que les problèmes viennent de votre esprit, qu’ils dépendent de vos concepts, qu’ils dépendent du concept même de problème. Les problèmes que vous rencontrez dans votre vie dépendent du fait même d’en avoir le concept, c’est-à-dire d’avoir la pensée, de créer l’étiquette et d’y croire. Voilà un exemple très simple de la manière dont vos problèmes dépendent de votre esprit. Il montre comment vos problèmes dépendent de la pensée, ou concept, que vous avez à cet instant même, à cet minute même, à cette seconde même et comment ce problème, qu’il dure une heure ou une minute, vient de, ou est complètement lié à votre façon de penser du moment. Le problème du moment présent vient de la pensée, ou concept, de ce même moment, qui crée l’étiquette et y croit.

Un autre exemple en est la colère. Si vous ne créez pas le facteur mental, ou pensée, de colère, aucun ennemi n’existe dans votre vie : il vous est impossible de rencontrer un seul ennemi. Si vous ne produisez pas la pensée de colère, où que vous alliez, où que vous voyagiez dans le monde, où que vous viviez, avec qui que vous soyez, vous ne rencontrerez jamais le moindre ennemi. Si vous n’engendrez pas de colère en vous, vous n’avez aucun ennemi à l’extérieur.


Ne soyez pas vous-même

Si vous ne pratiquez pas la compassion, ni l’amour bienveillant, ni la patience envers les autres, si vous ne cultivez aucun de ces états d’esprit qui sont la preuve d’une bonne santé mentale, aucune de ces pensées positives, bénéfiques autant pour vous-même que pour tous les êtres sensibles, si vous ne faites aucun effort pour que ces attitudes positives s’épanouissent dans votre esprit, vous ne faites qu’être vous-même ; vous vous autorisez à n’être que votre vieux moi. Votre vieux moi ne suit que votre ego et votre esprit égocentrique ; il ne pense qu’à son propre bonheur et à rien d’autres. Depuis des temps sans commencement, de renaissance en renaissance, votre vieux moi a été sous l’influence de l’ego et de l’égocentrisme, cet esprit malsain, tendu et agité. Le cœur de votre vieux moi est fermé et non pas ouvert. Votre vieux moi ne travaille qu’à votre seul bonheur et ne s’occupe absolument pas de ce dont les autres ont besoin. Votre vieux moi ne pense pas que vous êtes responsable du bonheur des autres, et que votre propre bonheur vient des autres et que le leur dépend de vous. Votre vieil esprit, avant tout centré sur lui-même, ne pense qu’à son seul bonheur et à rien d’autre.

Aussi « être vous-même » signifie seulement « être votre vieux moi ». Au lieu de développer ces attitudes positives dont j’ai parlé plus haut, vous faites exactement le contraire. Vous suivez les pensées perturbatrices que sont l’attachement, et la colère et qui n’apportent à votre esprit ni paix, ni repos, ni réalisations, mais seulement agitation, ennuis et malheurs. Il n’y pas de vacances pour votre esprit. Même si vous emmenez votre corps en vacances, il n’y en pas pour votre esprit, pas de repos ni de détente pour continuum mental. C’est en allant continuellement dans le sens de votre vieux moi, c’est-à-dire de l’ego, de l’attachement et de la colère, que vous ne trouvez jamais de satisfaction. Pas une seule de ces pensées ne pourra jamais vous apportez de satisfaction, peu importe combien d’éons vous l’aurez entretenue. Il s’agit tout simplement de la nature de l’attachement.

Comme le Bouddha Shakyamuni l’a dit : « Tant que vous resterez sous l’emprise du désir, vous ne connaîtrez jamais de satisfaction ». C’est comme d’être assis au milieu d’un feu. Aussi longtemps que vous y resterez, jamais vous ne connaîtrez le plaisir de ne pas être brûlé. Si vous aspirez au confort et à la fraîcheur, il faut sortir du feu. De la manière et en suivant la même logique, tant que vous resterez sous l’emprise de l’attachement, vous ne trouverez ni paix intérieure, ni satisfaction réelle, ni repos véritable. Votre cœur n’aura pas de vacances. Voilà comment fonctionne votre vieux moi. Quand les Rolling Stones chantaient : « Well, I tried and I tried, I tried and I tried – I can’t get no satisfaction » (Et bien, j’ai essayé et essayé, j’ai essayé et encore essayé : je ne peux obtenir aucune satisfaction), en fait ils nous dispensaient un enseignement du Lamrim accompagné à la guitare. Ils nous enseignaient la méditation.

Si vous n’avez pas bon cœur, si vous n’avez aucune satisfaction – l’expérience de cette dernière ne pouvant être faite qu’en entretenant pas les états d’esprit douloureux que sont le désir et l’attachement -, si vous ne cultivez pas l’amour bienveillant et la compassion, alors, même si vous prenez des vacances et emmenez votre corps à la plage, votre esprit ne peut trouvez le repos. La paix est absente de votre continuum mental parce que vous avez emmenez dans vos bagages votre attachement et votre colère ainsi que les problèmes incessants qu’ils suscitent. Parce que vous n’avez pas bon cœur et que vous êtes incapable de vous consacrer aux autres, vous ne ressentez aucune plénitude. À cause des pensées perturbatrices que sont l’attachement et la colère, vous n’êtes jamais satisfait et faites l’expérience d’incessants problèmes.

Vos pensées émotionnelles sont à la base de tous les problèmes. Elles sont elles-mêmes le principal problème. C’est à cause d’elles que vous n’avez pas de paix intérieure et ne pouvez pas apprécier votre vie. Même si, vu de l’extérieur, on a l’impression que vous vous amusez beaucoup, que vous ressentez de l’exaltation et du plaisir, quand vous regardez tout au fond de votre cœur, vous savez qu’il vous manque toujours quelque chose. Ce n’est qu’en abandonnant les pensées émotionnelles perturbatrices tel que ce douloureux état d’esprit d’attachement, en coupant ces pensées et en vous en libérant, que vous pouvez trouver le contentement au fond de votre cœur, au sein de votre vie intérieure.

Si vous pouvez cesser d’être votre vieux moi, si vous pouvez cesser d’entretenir les pensées discriminatoires sans commencement que sont l’attachement et la colère, si vous pouvez arrêter de produire la pensée de la colère et cesser de passer d’un esprit sans colère à un autre qui ne souhaite que le mal d’autrui, alors jamais vous n’aurez d’ennemis. Où que vous alliez, vous ne trouverez jamais le moindre ennemi qui cherche à vous nuire.

Espace Facebook Bouddha Bouddhisme Enseignements
http://www.facebook.com/note.php?note_id=10150105698033305

Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT)
Institut Vajra Yogini - http://www.institutvajrayogini.fr/
Kalachakra Centre - http://www.centre-kalachakra.com
Nalanda Monastery - http://www.nalanda-monastery.eu
Thakpa Kachoe Retreat Land - http://www.thakpakachoe.com


http://www.fpmt.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling