BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

L’effort sans effort - Martine Batchelor
Il n’y a rien à faire pour la recherche du bonheur - Lama Guendune Rinpoché
L’art de réciter les Mantras - Gyatrul Rinpotché
La vie est une opportunité pour la pratique - Ajahn Sucitto
Meditation Teachings - Amaravati Publications
Vivre ensemble à Menla Ling -
La pratique d’un moine - Michel Henri Dufour
Autres textes
Vivre avec un cobra - Ajahn Chah
Atteindre l’Eveil - Yangtsé Rinpoché
Les avantages et les inconvénients du végétarisme - Alexandre Koehler
Culture de l’émeute -
Violence et discrimination envers les femmes tibétaines - Jacques Peret
Lamrim, quand le Bouddha nous parle de nous - Sofia Stril-Rever
Mort et renaissance selon le bouddhisme vietnamien - Vénérable Tich Thien Châu
Thich Nhat Hanh

Les quatre Mantras ou la vraie présence par Thich Nhat Hanh
A la recherche de l’Ultime par Thich Nhat Hanh
Appelez-moi par mes vrais noms par Thich Nhat Hanh
Attaque contre la terreur par Thich Nhat Hanh
Bouddhisme et Christianisme par Thich Nhat Hanh
Comment transformer les peurs par Thich Nhat Hanh
Discours de Berkeley donné par Thich Nhat Hanh , le 13 septembre par Thich Nhat Hanh

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Pratique


La méditation de l’étreinte

Par Thich Nhat Hanh

Quand nous serrons quelqu’un dans nos bras, nos coeurs sont reliés et nous savons que nous ne sommes pas des êtres séparés. Embrasser avec notre pleine conscience et notre concentration peut apporter la réconciliation, la guérison, la compréhension et beaucoup de bonheur. La pratique de l’étreinte, réalisée en pleine conscience, a déjà aidé tant de personnes à se réconcilier avec les autres : des pères avec leurs fils, des mères avec leurs filles, des amis entre eux ...

Nous pouvons faire la méditation de l’étreinte avec notre partenaire, une amie, notre fils, notre fille, notre frère, notre soeur, nos parents et même avec un arbre. Nous nous inclinons abord devant l’autre personne en étant bien conscients de la présence de chacun d’entre nous. Puis, nous prenons trois respirations profondes et nous savourons ce moment. Nous ouvrons les bras et nous nous embrassons. Nous restons dans cette position le temps de trois respirations. Avec la première respiration, nous sommes parfaitement conscients de ce moment unique et nous sommes très heureux. Avec la seconde respiration, nous sommes conscients que l’autre personne est ici, vivante dans nos bras, en ce moment, et nous sommes très heureux. Avec la troisième respiration, nous sommes conscients que nous sommes ici, ensemble , sur cette Terre, et cela nous remplit de Joie. Puis nous relâchons notre étreinte et nous nous inclinons tous les deux pour nous remercier.

Quand nous nous embrassons de cette manière, l’autre personne devient plus réelle et plus vivante. Nous n’avons pas besoin d’attendre que l’autre personne soit sur le point de partir. Nous pouvons l’embrasser dès maintenant et recevoir sa chaleur et sa stabilité dans le moment présent.

L’étreinte est une pratique de réconciliation très profonde, et, malgré le silence, le message peut surgir très clairement :

" Chéri(e), tu es très précieux( se) pour moi. Je suis désolé(e), je n’ai pas été très attentif( ve) et prévenant(e). J’ai fait une erreur. Permets-moi de faire un nouveau départ. Je promets ... "

Village des pruniers
Centre Martineau
33580 Dieulivol
Téléphone :05 56 61 84 18


http://www.villagedespruniers.org/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling