BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Meditation
La vue pénétrante - Khènsour Jampa Tègchok Rinpoché
Méditation et pratique formelle - Centre Bouddhique International
Recommandations pour la retraite de Shamatha de guérison du 21 au 27 mai 2016 à Menla Thödol Ling -
Découverte du Bouddhisme - Comment Méditer ? - Lama Zopa Rinpoché
Méditation et retraite - Lama Denys
Respire, tu es vivant ... - Thich Nhat Hanh
Les neuf étapes de Samatha - Déchoung Rinpotché
Pratique de la méditation
Pratique de la méditation -
La posture : une question d’équilibre - Guy Mercier
La Méditation - Christophe Humblot
Touche : Relaxation - Jean Pelissier
Sutra du Kesa - Jean-Marc Tenryu Bazy
Ouvrir la main des pensées - Kosho Uchiyama Roshi
Entraînement aux Dix Merveilleux Mouvements à la Pleine Conscience - Thich Nhat Hanh
Même rubrique

Approche de la méditation - Michel Henri Dufour
Cd Dakinis – SometimeStudio -
Apprenez à transformer la colère grâce à la compassion - Lama Zopa Rinpoché
Sarasvati, brillante comme mille soleils -
La vie est une opportunité pour la pratique - Ajahn Sucitto
Il n’y a rien à faire pour la recherche du bonheur - Lama Guendune Rinpoché
L’effort sans effort - Martine Batchelor
Autres textes
L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
L’obéissance (Rai Hai Tokuzi) - Maître Dogen
Suivre l’Exemple des bodhisattvas - Khènsour Jampa Tègchok Rinpoché
Pratique de la calligraphie chinoise - Jacques Foussadier
Une saison en enfer - Eloi Leclerc
Genjo Koan, le principe fondamental de la pratique de l’éveil - Maître Dogen
Une interview du philosophe André Comte-Sponville menée par Djénane Kareh Tager - Djénane Kareh Tager
Lama Thubten Yeshe

Bouddhisme et engagement politique par Lama Thubten Yeshe
Comprendre le fonctionnement de son esprit par Lama Thubten Yeshe
Comprendre le fonctionnement de son esprit par Lama Thubten Yeshe
La réincarnation par Lama Thubten Yeshe
Nous avons besoin de compassion par Lama Thubten Yeshe
Pouvoirs supra normaux et préscience par Lama Thubten Yeshe
Qu’est-ce que la réalité ? par Lama Thubten Yeshe

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Pratique


La méditation bouddhique

La méditation n’implique pas uniquement le développement de la concentration en un point, être assis dans un coin à ne rien faire. La méditation est un état d’esprit vigilant, l’opposé de l’apathie ; la méditation est sagesse. Vous devez rester conscients à chaque instant de votre vie quotidienne, pleinement conscients de ce que vous faites, de pourquoi et comment vous le faites.

Par Lama Thubten Yeshe

La méditation n’implique pas uniquement le développement de la concentration en un point, être assis dans un coin à ne rien faire. La méditation est un état d’esprit vigilant, l’opposé de l’apathie ; la méditation est sagesse. Vous devez rester conscients à chaque instant de votre vie quotidienne, pleinement conscients de ce que vous faites, de pourquoi et comment vous le faites.

Nous faisons presque tout de manière inconsciente. Nous man-geons inconsciemment, nous buvons inconsciemment, nous parlons inconsciemment. Même si nous prétendons être conscients, nous sommes complètement inconscients des afflictions qui enva-hissent notre esprit et influencent tout ce que nous faisons.

Vérifiez par vous-mêmes ; faites en l’expérience. Je ne juge ni ne vous rabaisse. C’est ainsi que fonctionne le bouddhisme. Il vous donne des idées que vous pouvez mettre à l’essai dans votre expérience personnelle pour voir si elles sont justes ou non. C’est très terre à terre ; je ne parle pas de quelque chose tout là-haut dans le ciel. C’est en fait une chose très simple.

Sans connaître le caractère spécifique de l’attachement et de ses objets, comment pouvez-vous générer de l’amour bienveillant envers vos amis, vos parents ou votre pays ’ ? D’un point de vue bouddhique, c’est impossible. Lorsque vous faites du mal à vos parents ou a vos amis, c’est votre esprit inconscient qui est à l’œuvre. Lorsqu’elle exprime sa colère, la personne en colère oublie complètement ce qui se passe dans son esprit. Ne pas être conscient vous entraîne à heurter d’autres êtres et à leur manquer de respect ; être inconscient de votre propre comportement et de votre attitude mentale vous fait perdre votre humanité. C’est tout. C’est très simple, n’est-ce pas ?

Question : La méditation bouddhique est-elle meilleure que toute autre forme de méditation ou est-il simplement vrai que des formes différentes de méditation correspondent à des personnes différentes ?

Je ne peux pas dire que la méditation bouddhique soit meilleure que celle d’ autres religions. Cela dépend entièrement de l’ individu.

Question : Si quelqu’un pratiquait déjà une .forme de méditation, par exemple la méditation transcendantale, y aurait-il une raison pour que cette personne essaie également la méditation bouddhique ?

Pas nécessairement. Si vous trouvez que votre pratique de médita-tion éveille complètement votre esprit et vous apporte une paix et une satisfaction durables, pourquoi essayer autre chose ? Mais si, malgré votre pratique, votre esprit reste pollué et que vos actions sont encore incontrôlées ; si constamment et instinctivement vous faites du mal à autrui, je pense que vous avez encore un long che-min à faire. C’est quelque chose de très personnel.

Q : Lorsque vous avez parlé de la méditation, vous n’avez pas. mentionné la visualisation. Il semble que certaines personnes trou-vent qu’il est relativement facile de visualiser alors que d’autres trouvent cela plutôt difficile. A quel point est-ce important de déve-lopper la capacité de visualiser des choses dans l’esprit ?

Beaucoup de personnes ont du mal à visualiser ce qui leur est décrit simplement parce qu’ elles n ’y ont pas entraîné leur esprit et d’autres parce qu’elles manquent d’imagination, elles sont trop concrètes ou trop physiques. Peut-être pensent-elles que tout ce qui constitue leur être est leur corps physique, qu’il n’y a pas d’esprit en dehors de leur cerveau. Toutefois, le bouddhisme a des méthodes qui vous permettent d’entraîner votre esprit et de déve-lopper l’ aptitude à visualiser au cours de la méditation. En réalité, tout au long de la journée, vous visualisez. Le petit déjeuner que vous consommez le matin est une visualisation. Chaque fois que vous allez faire des courses et pensez « Ceci est beau » ou « le n’aime pas cela », tout ce que vous regardez est une projection de votre esprit. Lorsque, le matin au lever, vous voyez briller le soleil et pensez : « Oh nous allons avoir une belle journée aujourd’hui », c’est votre esprit qui est en train de visualiser. En fait, la visualisa-tion est tout à fait bien comprise. Même les commerçants et les agents publicitaires connaissent l’importance de la visualisation et créent ainsi des étalages ou des affichages pour attirer votre atten-tion : « Achetez ceci ! » Ils savent que ce que vous voyez influence votre esprit, votre visualisation. La visualisation n’ est pas quelque chose de surnaturel. Elle est scientifique.

Ce texte est extrait du premier chapitre de “Devenir son Propre Thérapeute”, un ouvrage publié par les Editions VAJRA YOYINI, Château d’En-Clauzade81500 MARZENS

tél 05 63 58 17 22

Lama Thubten Yeshé (1935-1984) fut un des premiers maîtres tibétains à avoir enseigné en anglais. Il dédia incontestablement sa vie à transmettre l’essence des enseignements du Bouddha aux Occidentaux. Il appartient à la lignée Gelugpa du Bouddhisme Tibétain. En France il a fondé l’Institut Vajra Yoyini et le monastère de Nalanda.

Octobre 2000

Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT)
Centre Kalachakra - Centre de bouddhisme tibétain
5, passage Delessert - 75010 Paris
Tél/Fax : 01 40 05 02 22


http://www.centre-kalachakra.net/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling