BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phakyab Rinpoche

Espace Menla Ling
Espace Menla Ling -
Vivre ensemble à Menla Ling -
L’art sacré du Sa Che -
L’art du Ku Nye -
Même rubrique

Les sels de Schüssler, une biothérapie parmi les meilleures - Alexandre Koehler
La phytothérapie rénovée - Alexandre Koehler
Un antibiotique naturel : la propolis - Jeanne Dumont
Pouvons-nous guérir par la méditation - Tulkou Thondoup Rinpotché
Le pouvoir guérisseur des huiles essentielles - Alexandre Koehler
Les médecines naturelles contre le stress - Alexandre Koehler
La médecine chinoise - Georges Charles
Autres textes
Le Buddha, un pionnier des droits... et des devoirs de l’homme... et de l’animal - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Les quatre éléments, le corps et le caractère au Moyen âge - Laetitia Cornu
Visions du futur, une histoire des peurs et des espoirs de l’humanité - Sofia Stril-Rever
La Théorie des Trois Humeurs - Amchi Lung Tok
Les pré-requis de la pratique Ch’an - Hsu Yun
Résumé de la méditation du Trèktcheu - Gangteng Tulku Rimpoché
Le mot LHAKSAM signifie « prendre la responsabilité » - Samdhong Rinpoche

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Médecines alternatives


La mantra thérapie selon le Dr Nida Chenagtsang

Le Dr. Nida, maître spirituel et médecin, enseigne la MANTRATHERAPIE dans plusieurs centres à travers le monde. Il répond aux questions de Sofia Stril-Rever, qui anime un programme de retraites et d’approfondissement de ses enseignements à MENLA LING, en vallée de l’Eure, à proximité de Paris.

Sofia Stril-Rever : Quelle est la place de la Mantrathérapie dans la médecine tibétaine ?

Dr. Nida : La Mantrathérapie fait partie de la médecine tibétaine depuis son origine, il y a 3 900 ans. Elle est exposée dans les Quatre Tantras de la médecine, texte de référence des praticiens du Tibet. Elle s’est développée tout au long de l’histoire médicale tibétaine et est encore très présente aujourd’hui, en particulier dans la tradition spirituelle du Mantra Yoga, transmise par des lignées de yogis, les Ngakpa.

Sofia Stril-Rever : Comment définir la Mantrathérapie ?

Dr. Nida : La médecine traditionnelle tibétaine est basée sur le principe bouddhiste fondamental de l’interdépendance, qui considère que tout est relié dans la réalité participative de la vie. Dans cette approche, l’énergie et la forme sont interchangeables, ce sont des manifestations différentes des mêmes constituants universels, décrits comme les 5 éléments, terre, eau, feu, air et espace qui, au niveau le plus grossier, représentent la base de l’existence physique. Au plan subtil, ils énergétisent les aspects mentaux, émotionnels et spirituels de notre être. L’utilisation de mantras permet d’équilibrer les constituants psychophysiques du corps, considéré comme un réseau de vibrations. Pour prendre une image, on dira que les sons mantriques, correspondant à la fréquence vibratoire des 5 éléments, pincent les cordes de base et entrent en résonance avec toutes les autres cordes du système énergétique. C’est comme si on faisait vibrer la racine d’un arbre et que la vibration se propage à toutes les branches.

Sofia Stril-Rever :Qu’est-ce qu’un mantra ?

Dr. Nida : Mantra est un mot double d’origine sanskrite, formé de deux racines. Il signifie « sauver l’esprit ». Quand on entend le mot mantra, on pense souvent aux religions bouddhiste ou hindouiste et on pense que le mantra est uniquement une sorte de prière. C’est parce que ces religions utilisent l’énergie des mantras pour atteindre un accomplissement spirituel. Mais il y a une autre catégorie de mantras, moins connue ; ce sont les mantras de soins que l’on reçoit dans le cadre d’une transmission. Le point vital de cette transmission est que l’étudiant doit entendre réciter le mantra à haute voix par le maître. Car le son du mantra contient à la fois l’essence du pouvoir de guérison du mantra et le pouvoir de guérison accumulés dans la lignée entière des guérisseurs qui ont utilisé ce même mantra. Les effets de la Mantrathérapie sont étonnamment puissants et profonds. Alors que les mantras spirituels sont considérés comme fermés et que seul un adepte peut les recevoir, les mantras de soins ne comportent pas une telle restriction. Toute personne intéressée peut en recevoir la transmission.

Pour en savoir plus sur les activités de MENLA LING, contactez Sofia Stril-Rever : sofia@buddhaline.net







Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling