BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Equilibre
Calmer paroles et pensées - Maître Sheng-Yen
Apprendre à découvrir l’équilibre - Ajahn Chah
Thich Nhat Hanh
Le bouddhisme "engagé" selon Maître Thich Nhat Hanh - Vincent Bardet
Appelez-moi par mes vrais noms - Thich Nhat Hanh
Entretien avec maître Thich Nhât Hanh - Vincent Bardet
Les Quatre Mantra ou La vraie présence - Thich Nhat Hanh
L’univers dans un grain de poussière - Thich Nhat Hanh
Bouddhisme et Christianisme - Thich Nhat Hanh
Embrasser sa colère - Thich Nhat Hanh
Village des Pruniers
Promets moi - Thich Nhat Hanh
L’art de se guérir - Thich Nhat Hanh
Rencontre au Village des Pruniers - Marc Puissant
Soeur Gina, abbesse au Village des Pruniers - Jean-Pierre et Rachel Cartier
La Sangha - Thich Nhat Hanh
Une retraite au Village des Pruniers - Daniel Milles
Je ne cesse de naître - Thich Nhat Hanh
Même rubrique

Affaiblir les perturbations - Khènsour Jampa Tègchok Rinpoché
Le Non-Soi - Ajahn Chah
Le grand remède qui guérit de l’attachement à la notion de réalité - Shéchèn Rabjam Rinpoché
Faire voeu de n’agir que pour le bien de tous les êtres - Maître Dogen
Pour un sentiment de responsabilité universelle - Sa Sainteté le Dalaï Lama
« Mes trois engagements de vie. » - Sa Sainteté le Dalaï Lama
La compassion et l’individu - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Autres textes
La transmission de maître à disciple - Roland Rech et Michel Bovay
Conférence sur la Méditation : une alliée thérapeutique pour le monde moderne -
Les bienfaits de la sieste pour garder la forme - Jerôme Navarro
La crise de l’école - Philippe Meirieu
Sarasvati, brillante comme mille soleils -
Ouvrir la main des pensées - Kosho Uchiyama Roshi
Le cœur de la compassion - Sogyal Rinpoché
Thich Nhat Hanh

Les quatre Mantras ou la vraie présence par Thich Nhat Hanh
Attaque contre la terreur par Thich Nhat Hanh
Comment transformer les peurs par Thich Nhat Hanh
Discours de Berkeley donné par Thich Nhat Hanh , le 13 septembre par Thich Nhat Hanh
Embracing Our Pain in the Aftermath of the Tsunami par Thich Nhat Hanh
Etre libre là où vous êtes par Thich Nhat Hanh
Guérir la violence par Thich Nhat Hanh

Bookmark and Share
envoyer l'article par mail envoyer par mail - imprimer

> Bouddhisme > Enseignements

L’enseignement sur la meilleure façon de vivre seul

Observer la vie profondément, voir clairement tout ce qui est, sans s’y attacher.
Pratiquer le lâcher-prise et vivre ainsi dans la paix et la joie, c’est cela vivre seul.

Par Thich Nhat Hanh

(1)

L’ancien

Ainsi ai-je entendu : un jour, le Bouddha demeurait au monastère d’Anathapindika dans le parc Jeta près de Savatthi. En ce temps-là vivait un moine du nom de Théra (l’ancien), dont le désir le plus cher était de vivre seul. Il louait constammment les bienfaits de la vie solitaire. Seul, il accomplissait la tournée des aumônes et seul, il pratiquait la méditation assise. Un groupe de moines arriva à l’endroit où le Bouddha demeurait. Ils lui présentèrent leurs respects en se prosternant à ses pieds, prirent place à ses côtés et lui dirent : "Très Honoré, il y a un moine du nom de Théra qui aspire à vivre seul. Il loue constamment la voie de la vie solitaire et pratique seul la méditation assise. Seul, il va au village recueillir les aumônes, et seul, il s’en revient au village. "

Le Bouddha dit à l’un des moines : "Va à l’endroit où vit Théra et dis-lui que j’aimerais le voir."

Le moine exécuta cet ordre. Le moine Théra se rendit sans attendre auprès du Bouddha. Il se prosterna à ses pieds et s’assit à côté de lui.

Alors le Bouddha lui demanda : "Est-il vrai que tu aimes être seul, que tu loues la voie de la vie solitaire, que tu vas seul recueillir les aumônes, que tu viens seul du village et que, seul, tu t’assieds en méditation ?"

Le moine Théra répondit : "C’est vrai, Très Honoré."

Le Bouddha demanda au moine Théra : "Et comment vis-tu seul ?"

Le moine Théra répondit : "Je vis tout seul, et je loue la voie de la vie solitaire. Seul je pars demander l’aumône, seul je reviens du village, et seul je m’assieds en méditation. C’est tout."

Le Bouddha enseigna : "Alors tu es vraiment quelqu’un qui aime la pratique de la vie solitaire, et je n’y trouve rien à redire. Mais il existe une manière merveilleuse d’être solitaire : c’est de contempler pour voir que le passé n’est plus, que le futur n’est pas encore et que le présent est vécu sans qu’il y ait emprise du désir. Quand le pratiquant vit ainsi, il n’y a plus d’hésitation dans son coeur. Il lâche prise d’avec tous ses soucis, remords et désirs de la vie en brisant ainsi les fers qui le retiennent et le contrôlent. Ceci est appelé la vraie façon de vivre seul ; il n’existe pas de meilleure manière d’être solitaire."

Et le Bouddha récita le poème suivant :

"Observer la vie profondément,

Voir clairement tout ce qui est, sans s’y attacher.

Pratiquer le lâcher-prise et vivre ainsi dans la paix et la joie,

C’est cela vivre seul."

Quand le Bouddha eut parlé, le moine Théra fut enchanté, il se prosterna respectueusement devant Lui et se retira."

L’enseignement sur la meilleure façon de vivre seul

(2)

Ainsi ai-je entendu : le Bouddha demeurait au monastère d’Anathapindika dans le parc Jeta près de Savatthi. Il fit venir les moines et leur dit : "Moines !." Et les moines répliquèrent : "Nous sommes là."

Le Très Honoré dit :

"Je vais vous enseigner ce que signifie"savoir vivre seul".

Pour commencer, je vais donner un aperçu de l’enseignement puis je continuerai par une explication détaillée. Moines, écoutez attentivement."

"Nous écoutons, Très Honoré."

Le Bouddha enseigna :

"Moines, qu’entendons-nous par poursuivre le passé ?

Lorsque quelqu’un pense à ce qu’étaient son corps, ses sensations, ses perceptions, ses facteurs mentaux, sa conscience dans le passé ; lorsqu’il pense ainsi et qu’il commence à s’attacher à ces choses du passé, alors cette personne est entrain de poursuivre le passé.

"Moines, qu’entendons-nous par ne pas poursuivre le passé ?

Lorsque quelqu’un pense à ce qu’étaient dans le passé son corps, ses sensations, ses perceptions, des facteurs mentaux, sa conscience, lorsqu’il pense ainsi et qu’il ne commence pas à s’attacher à ces choses du passé, alors cette personne ne poursuit pas le passé."

"Moines, qu’entendons-nous par se perdre dans le futur ?

Lorsque quelqu’un pense à ce que seront son corps, ses sensations, ses perceptions, ses facteurs mentaux, sa conscience dans le futur ; lorsqu’il pense ainsi et qu’il commence à s’attacher et à rêver à ces choses qui appartiennent au futur, alors on peut dire qu’il se perd dans le futur.

"Moines, qu’entendons-nous par ne pas se perdre dans le futur ?

Lorsque quelqu’un pense à ce que seront son corps, ses sensations, ses perceptions, des facteurs mentaux, sa conscience dans le futur, lorsqu’il pense ainsi et qu’il ne commence pas à s’attacher et à rêver à ces choses qui appartiennent au futur, alors on peut dire qu’il ne se perd pas dans le futur."

"Moines, qu’entendons-nous par être emporté par le présent ?

Quand une personne n’apprend rien et ne sait rien de ce qui concerne l’Éveillé, les pratiques de transformation et la communauté, ne connaît rien de ce qui concerne les sages et leurs enseignements ou ne pratique pas ceux-ci, quand cette personne pense :

"Ce corps est moi, je suis ce corps, Ces sensations sont moi, je suis ces sensations. Cette perception est moi, je suis cette perception. Ce facteur mental est moi, je suis ce facteur mental. Cette conscience est moi, je suis cette conscience," alors cette personne est emportée par le présent.

"Moines, qu’entendons-nous par ne pas être emporté par le présent ?

Quand une personne apprend et connaît ce qui concerne l’Éveillé, les pratiques de transformation et la communauté, connaît ce qui concerne les sages et leurs enseignements ou pratique ceux-ci, quand une personne ne pense pas :

"Ce corps est à moi, je suis ce corps, Ces sensations sont à moi, je suis ces sensations. Cette perception est à moi, je suis cette perception. Ce facteur mental est à moi, je suis ce facteur mental. Cette conscience est à moi, je suis cette conscience," alors cette personne n’est pas emportée par le présent."

"Ainsi, je viens de vous donner un aperçu et des explications sur ce que veut dire Celui qui sait vivre seul."

Après que le Bouddha eut terminé cet enseignement, les moines furent enchantés de le mettre en pratique.

Village des pruniers
Centre Martineau
33580 Dieulivol
Téléphone :05 56 61 84 18


http://www.villagedespruniers.org/




Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling