BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Attention
Un nouveau départ - Village des pruniers
Le contact des sens, la fontaine de sagesse - Ajahn Chah
L’établissement de l’attention. Signification, méthode et but - Vénérable Nyanaponika Maha Thera
L’attention aux choses ordinaires - Ajahn Sumedho
Comprendre le fonctionnement de son esprit - Lama Thubten Yeshe
Faire ses courses avec l’attitude juste - Lama Zopa Rinpoché
Les trois entraînements - Rév. Thich Tri Lai
Théravada
L’art de la méditation - Ajahn Thiradhammo
Don sacré et don profane dans le Theravada - Vénérable Parawahera Chandaratana
La vie est une opportunité pour la pratique - Ajahn Sucitto
Continuer à aller de l’avant - Ajahn Sumedho
La Tradition des Moines de la Forêt - Michel Henri Dufour
Lâcher prise sur la souffrance - Ajahn Thiradhammo
Nourrir la pratique - Michel Henri Dufour
Même rubrique

Reconnaître les compétences du maître - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Le Chemin de la compassion - Sogyal Rinpoché
La valeur de l’existence humaine - Jigmé Khyentsé Rinpoché
Shobogenzo Zuimonki - 1.19 - Maître Dogen
Les trois esprits de Maître Dogen - Harada Sekkei
La méditation bouddhique, une voie vers la libération de l’esprit - Dr Trinh Dinh Hy
Embrasser sa colère - Thich Nhat Hanh
Autres textes
Le zen en sommeil - Denis Verhoeven
La responsabilité universelle - Lama Zopa Rinpoché
Énergie en montagne : la voie solaire - Denis Blamont
Entraînement aux Dix Merveilleux Mouvements à la Pleine Conscience - Thich Nhat Hanh
La perte lors du passage de l’opératif au spéculatif - Jean-Pierre Schnetzler
La transmission du Tantra de Kalachakra - Sofia Stril-Rever
Le conte en prison -
Ajahn Chah

Apprendre à découvrir l’équilibre par Ajahn Chah
Ne soyez pas quelque chose par Ajahn Chah
Quelques mots encore... par Ajahn Chah
Soyez réellement attentifs par Ajahn Chah
What Is Contemplation ? par Ajahn Chah

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


L’attention

perception croissante de l’impermanence, la souffrance et l’absence de soi

Par Ajahn Chah

De même que la vie d’un animal se classe dans l’une des deux catégories : celle des animaux vivant dans l’eau, et celle qui comprend les autres, les sujets de la méditation se divisent en deux : la concentration et l’introspection. Les méditations de la concentration sont utilisées pour le mental et rendent attentif. L’introspection est, d’une part, la perception croissante de l’impermanence, la souffrance et l’absence de soi. Peu importe ce que nous sentirons vis-à-vis de notre existence, notre tâche ne consiste pas à tenter de la changer d’une façon quelconque. Non. Nous devrions la voir, et la laisser être. Là où il y a souffrance il y a le moyen de s’en libérer. Voyant ce qui naît et meurt, qui est sujet à la souffrance, le Bouddha a compris qu’il peut y avoir quelques choses au-delà de la naissance et de la mort, exemptes de souffrance.

Les méthodes de la méditation ont toutes les propriétés d’aider à développer l’attention. Il convient d’utiliser l’attention afin de voir la vérité cachée. Grâce à cette vigilance nous surveillerons tout désir, ce qui est bon et ce qui est mauvais, le plaisir et la peine qui apparaissent dans l’esprit. Réalisant qu’ils sont impermanents, souffrance et dépourvus de soi, nous nous en passerons. En effet, la sagesse se substitue à l’ignorance, et la connaissance au doute.

Quant à choisir un objet de méditation, vous devriez vous-mêmes découvrir ce qui convient à votre caractère. Partout où vous décidez d’être attentifs, vous acquerrez la sagesse. L’on comprend ici ce que veulent dire : attention, noter, être vigilant. La compréhension claire connaît le contexte dans lequel les événement du présent se déroulent. Quand l’attention et la compréhension claires agissent ensemble, leur compagnon la sagesse apparaît toujours afin de les soutenir à compléter toutes tâches.

Observez le mental, observez le processus de l’expérience apparaissant et cessant . Au départ, le mouvement est constant- dès qu’une choses disparaît, une autre surgit, et nous semblons voir davantage de choses qui apparaissent que celles qui disparaissent. Avec le temps, nous voyons plus clairement comment les choses apparaissent à toute vitesse, jusqu’à ce que nous atteignions le stade où elles apparaissent, disparaissent puis ne plus réapparaître.

Grâce à l’attention, vous verrez la nature véritable des choses. Pensez -vous que le monde est vôtre, que le corps est vôtre ? Mais ce n’est que le monde du monde, que le corps du corps. Si vous dites au corps : " ne vieillissez pas ", s’arrêtera-t-il pour autant de vieillir ? Et, votre estomac vous demandera-t-il la permission quand il tombe malade ? Nous ne faisons que louer cette maison, pourquoi ne pas trouver qui la possède en réalité ?

Mai 2001

Association Bouddhique Theravâda
c/o Michel Henri Dufour, 22 rue de la Grange Aubel, 71000 SANCÉ -
Tél. : 03 85 20 14 42


http://mhd-abt.club.fr/vivekarama





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling