BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phakyab Rinpoche

Même rubrique

Les cinq poisons et les cinq sagesses - Gangteng Tulku Rimpoché
Le monde de la compassion existe - Sofia Stril-Rever Sa Sainteté le Dalaï Lama
La Rencontre de la Psychologie Bouddhiste et de la Psychologie Occidentale - Chögyam Trungpa Rinpoche
Les huit facultés dont dispose un grand homme - Hachi-Dainingaku - Maître Dogen
Médecine L’alchimie de la souffrance - Dilgo Kyentsé Rinpoché
L’optimisme éclairé - Matthieu Ricard
L’établissement de l’attention. Signification, méthode et but - Vénérable Nyanaponika Maha Thera
Autres textes
Compassion et pardon - Jack Kornfield
Qui est Bouddha ? - Vén. Balangoda Ananda Maittriya Maha Nayaka Thera
Le principe yin-yang : il figure les deux grandes forces de l’univers : clair-obscur, négatif-positif, mâle-femelle - Daojida
Une diététique pour le cerveau - Alexandre Koehler
La vie du Bouddha : entre mythe et réalité - Michel Henri Dufour
Rencontre avec l’Asie au musée Guimet - Sofia Stril-Rever
Vivre vraiment - Rév. Yuko Masuda
Dzogchen Rinpoché

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


L’amour authentique

Par Dzogchen Rinpoché

Il arrive souvent que les relations s’achèvent en peines de cœur et ruptures parce que les gens sont trop concentrés sur leur propre bonheur, nous dit l’un des plus éminents lamas du bouddhisme Tibétain vivant de nos jours.

Son Eminence le 7e Dzogchen Rinpoché, dont l’éducation a été supervisée personnellement par le Dalaï-Lama nous met en garde, disant que la chose même que nous recherchons, « l’amour authentique », nous échappe parce que nous plaçons notre propre bonheur avant celui d’autrui.

Dzogchen Rinpoché explique : « le bouddhisme nous enseigne que toutes les souffrances viennent du fait de ne se soucier que de soi-même.

Nous rentrons souvent dans une relation parce que nous espérons que quelqu’un d’autre va nous rendre heureux, mais cette motivation ne nous mènera qu’à davantage de souffrances.

Si, par contre, nous plaçons nos compagnes et compagnons, nos amis et notre famille au premier plan dans nos pensées et dans nos actes, nos relations apporteront un accomplissement authentique, qui est l’amour dans sa forme la plus véritable ».

Changer une habitude qui a duré toute notre vie peut paraître difficile au premier abord, mais Dzogchen Rinpoché nous offre l’assurance que c’est possible.

« Nous pouvons commencer en ayant une bonne relation à nous-mêmes. Consacrons-nous un peu de temps et demandons-nous si la façon dont nous gérons nos relations marche effectivement. Souvent, ce n’est pas le cas.

Lorsque nous fondons nos relations sur le désir et l’attachement, nous sommes surpris quand nos sentiments changent et n’apportent pas le résultat que nous espérions. Cela ne signifie pas que quelque chose soit faux : c’est la nature des émotions ».

Rinpoché ajoute : « En acceptant les conditions perpétuellement changeantes de la vie, nous réalisons que nos sentiments sont impermanents et que la perfection que nous recherchons n’existe pas en réalité.

Grâce à cette compréhension, nous sommes mieux préparés et nous pouvons accepter nos expériences telles qu’elles s’élèvent sans en être choqués. Cette flexibilité aidera à entretenir nos relations et à réduire la souffrance ».

Son Eminence le Septième Dzogchen Rinpoché, Jigme Lösel Wangpo

Dzogchen Rinpoché, l’un des lamas les plus éminents de la tradition du bouddhisme Tibétain, est le détenteur authentique de la lignée du Dzogchen et le dirigeant du Monastère Dzogchen, en Inde du Sud, qui compte plus de 280 monastères branches en Asie, principalement au Tibet, en Inde, au Népal et au Bouthan, ainsi qu’en Occident.

www.shenpenfrance.org
www.dzogchen.org.in

Note biographique brève
- Son Eminence est le détenteur de la lignée Dzogchen qui fait partie de l’école bouddhiste Nyingma.
- Dzogchen Rinpoché a été reconnu comme un lama réincarné par Sa Sainteté Dodrupchen Rinpoché. Ce fait a été confirmé par Sa Sainteté le 14e Dalaï-Lama, qui a supervisé personnellement son éducation et sa pratique spirituelle.
- En 1995, Dzogchen Rinpoché a fondé la Dzogchen Shri Senha Charitable Society (DSSCS). Cette association caritative œuvre pour répondre aux besoins du campement de réfugiés Tibétains de Dhondenling et de la communauté indienne toute proche, en matière d’éducation, de santé et de bien-être social.
- Dzogchen Rinpoché a également fondé Shenpen, un réseau international d’organisations qui soutiennent les activités spirituelles et caritatives de Rinpoché et du Monastère Dzogchen. Shenpen, qui signifie « aider autrui », comporte des branches aux états-Unis, en Australie, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse et au Royaume-Uni.



Shenpen


www.shenpenfrance.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling