BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Kalachakra
Tenzin Dhargyal, dit Tendhar, peintre de Kalachakra - Sofia Stril-Rever
La transmission du Tantra de Kalachakra - Sofia Stril-Rever
Le mandala de Kalachakra est associé au royaume, à la communauté, à la société - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Espace Kalachakra - Espace Kalachakra
Le don de Kalachakra au monde - Sofia Stril-Rever
Le corps de Kalachakra : voie de l’éveil - Sofia Stril-Rever
Shambhala, la voie du guerrier - Patrice Cayla
Sofia Stril-Rever
Danses tibétaines interdites à Katmandou par les Chinois - Sofia Stril-Rever
L’Initiation de Kalachakra - Sofia Stril-Rever
Le chant des Dakinis - Sofia Stril-Rever
« Je m’appelle Dorjé Tseten » ou des hommes descendus du ciel pour me sauver - Sofia Stril-Rever
"L’autobiographie spirituelle" du Dalaï-lama recueillie par Sofia Stril-Rever ou le bilan de 50 ans d’exil - Sofia Stril-Rever
Titre : « Atteindre l’Eveil en tant que femme » ou le destin singulier d’une jeune anglaise devenue nonne bouddhiste - Sofia Stril-Rever
Le bouddhisme à l’épreuve de la vie - Sofia Stril-Rever
Même rubrique

Kalachakra, une science de l’éveil, une conférence de Jhado Rinpoché - Sofia Stril-Rever
Paix et bonheur, notre défi pour les générations futures - Sofia Stril-Rever
La non-violence, seule voie de libération pour le Tibet, conférence de Samdhong Rinpoché - Sofia Stril-Rever
L’éthique au coeur d’une civilisation universelle - Simone Llorca
Raudra Chakrin, vingt-cinquième roi-kalkin de Shambhala - Sofia Stril-Rever
Quel Kalachakra pour le XXI° siècle, avec Frédéric Lenoir - Frédéric Lenoir
Le corps de Kalachakra : miroir cosmique - Sofia Stril-Rever
Autres textes
Le tantra, l’union, l’équerre et le compas - Nicolle Vassel
Approche de la méditation - Michel Henri Dufour
Pratique de la calligraphie chinoise - Jacques Foussadier
Massages, onctions et frictions : mode d’emploi - Alexandre Koehler
Un prêtre catholique zen ! - Jean-Claude Cartier
Asoka - guerre et paix - Marjolaine Jolicoeur
Le son, la voix... et la musicothérapie - Alexandre Koehler
Sofia Stril-Rever

Aller à Lhassa, oui, mais certainement pas en otage de la Chine par Sofia Stril-Rever
Aniruddha, vingt-deuxième et actuel roi-kalkin de Shambhala par Sofia Stril-Rever
Ce que j’ai appris en recueillant l’Autobiographie spirituelle du Dalaï-lama par Sofia Stril-Rever
De coeur à coeur avec Jetsun Pema par Sofia Stril-Rever
De coeur à coeur avec soeur Emmanuelle par Sofia Stril-Rever
Dilgo Khyentsé Rinpotché, une montagne immuable par Sofia Stril-Rever
Entretien avec Nicole Lattès, éditeur de Matthieu Ricard par Sofia Stril-Rever

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Conférences


Kalachakra pour la paix dans le monde

Kalachakra signifie Roue du temps et, dans la Roue du temps, la vacuité est le lien universel. Comprendre la vacuité, c’est se relier à toute forme de vie, élémentaire ou macrocosmique.

Par Sofia Stril-Rever

En janvier et octobre 2002, Sa Sainteté le Dalaï-Lama donnera 2 initiations de Kalachakra. La première aura lieu à Bodhgaya, sur le lieu de l’Eveil, la seconde à Graz, en Autriche. Un livre et les rencontres du Cercle Kalachakra pour nous préparer à ces événements exceptionnels.

Dans le livre Initiation de Kalachakra, POUR LA PAIX DANS LE MONDE (Sofia Stril-Rever, ed. Desclée de Brouwer, octobre 2001) le rituel de l’initiation est pour la première fois présenté et traduit intégralement en français. Il est accompagné du commentaire du Dalaï-Lama, donné dans le style chaleureux d’un enseignement oral, avec humour, clarté et profondeur. Toute initiation est marquée au sceau du secret mais dans la préface de la traduction du Tantra de Kalachakra en français, le Dalaï-Lama se disait favorable au dévoilement du secret des textes pour éviter les interprétations erronées du bouddhisme tantrique. Car le secret n’est pas dans la lettre des textes ou la forme des rituels. Le secret est secret du vécu, intériorisation de l’enseignement qui descend dans notre cœur et nous relie à notre nature de Bouddha.

Le rituel de l’initiation de Kalachakra, telle que la donne le Dalaï-Lama, est adapté de deux œuvres différentes. La première est L’Illumination de la pensée, Rituel d’entrée dans le mandala du glorieux Kalachakra, composée par le pratiquant et érudit tibétain du XV° siècle, Khedrup Je, l’un des principaux disciples de Je Tsong Khapa. Ce texte décrit la cérémonie de purification des disciples et l’intronisation des déités dans le mandala. Il est destiné à ceux qui ont déjà reçu l’initiation et pratiquent par eux-mêmes le rite d’entrée dans le mandala de Kalachakra afin de purifier leurs fautes ou la transgression de leurs vœux. Ces textes de pratique, intitulés dang juk en tibétain ou « auto-initiation », restaurent la transmission de pouvoir et sont récités une fois par mois.

L’Illumination de la pensée est complété par Le Rituel de Kalachakra sous forme simplifiée, écrit au début du XX° siècle par Drewo Khangsar Rinpoche, maître et érudit gelugpa de la province du Kham. Il ajoute au texte de Khedrup Je une description des rituels de purification accomplis par le maître lors de l’initiation.

Dans la version française, des notes ont été ajoutées pour élucider les références du rituel, ainsi qu’un lexique sanskrit-français des noms de déités de l’initiation. Ces noms propres ont en effet un sens et une expressivité qui permet d’identifier immédiatement quelle qualité du principe d’Eveil les déités représentent. Une recherche a également permis d’établir la chronologie de la dynastie des rois et kalkins de Shambhala car le Dalaï-Lama, lui-même une émanation de ces souverains, s’y réfère lors de chaque initiation de Kalachakra. Enfin des tables et des graphiques font ressortir la logique interne du processus de transformation intérieure qui, dans l’expérience de l’initiation, intègre nos facteurs d’existence et les transforme en facteurs d’Eveil.

Chaque année Sa Sainteté le Dalaï-Lama transmet l’initiation de Kalachakra « pour la paix dans le monde » à plusieurs milliers de personnes. La paix dans le monde passe par la pacification et la transformation de nos esprits. Avec l’initiation de Kalachakra, le Dalaï-Lama nous fait directement entrer dans la voie de cette transformation en nous enseignant que la paix authentique résulte d’un lâcher-prise méthodique effectué par la réalisation de la vacuité.

Kalachakra signifie Roue du temps et, dans la Roue du temps, la vacuité est le lien universel. Comprendre la vacuité, c’est se relier à toute forme de vie, élémentaire ou macrocosmique, comme les grands yogis de Kalachakra, capables de connaître les positions des astres d’après les modifications de l’énergie sur les lotus de leur corps subtil. La vacuité vécue, c’est aussi le Dalaï-Lama souhaitant donner l’initiation de Kalachakra place Tiananmen, dans une compassion infinie envers les Chinois. Car la compassion est au cœur de la vacuité l’expérience directe du lien foncier qui ne discrimine plus entre ami et ennemi, soi et autrui.{}

Kalachakra peut servir la paix parce que ce système de méditation, vraie science de l’esprit, nous donne les moyens du désarmement intérieur. Il révèle le fonctionnement de notre esprit ordinaire de non-Bouddha, et, lors de l’initiation, actualise le potentiel considérable et méconnu de notre nature de Bouddha.

Les états et modifications de la conscience sont en effet répertoriés en liaison avec l’activation des quatre gouttes qui, dans la physiologie subtile des tantras, sont des supports de conscience, situés aux quatre lotus du front, de la gorge, du cœur et du nombril. La goutte du front correspond à l’état de veille, la goutte de la gorge au rêve, la goutte du cœur au sommeil profond, et celle du nombril, à la félicité. Ces quatre gouttes sont associées à chacun des quatre visages de Kalachakra, devant lesquels se déroulent les phases successives de l’initiation. De sorte qu’au terme de l’initiation, nous avons purifié les potentialités de chaque goutte et des états de conscience qui leur sont corrélés. Et l’initiation a déposé en nous les graines causales qui, au stade du fruit, nous permettront d’accomplir les activités d’un être Eveillé. Tel est le don incomparable de Kalachakra que fait chaque année au monde le Dalaï-Lama.

En 2002, Sa Sainteté le Dalaï-Lama donnera deux initiations de Kalachakra. Une première fois sur le lieu de l’Eveil, à Bodhgaya en Inde, du 18 au 29 janvier. Du 18 au 21 janvier auront lieu les Rituels préliminaires, suivis des Enseignements , du 21 au 26, et de l’Initiation effective du 26 au 29.

Et une deuxième fois à Graz, en Autriche, du 12 au 22 octobre 2002. Les Rituels préliminaires se dérouleront du 12 au 14 octobre, les Enseignements du 15 au 17 et l’Initiation effective du 18 au 22.

Ces initiations seront les 27e et 28e que Sa Sainteté donnera depuis la première initiation de Kalachakra qu’il transmit à Lhassa en mai 1954, à l’âge de 19 ans.

Afin de nous préparer à ces initiations, le Cercle d’études et de pratique de Kalachakra propose des rencontres-conférences et, à partir de février 2002, des retraites régulières :

Jeudi 4 octobre 2001 à 20 heures Le mandala de Kalachakra, avec Sofia Stril-Rever.

Jeudi 8 novembre 2001 à 20 heures L’initiation de Kalachakra 1, avec Sofia Stril-Rever.

Jeudi 6 décembre 2001 à 20 heures L’initiation de Kalachakra 2 avec Sofia Stril-Rever.

Samedi 2 février 2002 Retraite de Kalachakra, avec le Vénérable Thierry.

Ces rencontres auront lieu au Centre Kalachakra 5 passage Delessert – 75010 PARIS / tel 01 40 05 02 22.

* On signalera à Lille, lors des Journées Tibétaines, le 20 octobre 2001 à 19h30, la rencontre-conférence Le don de Kalachakra au monde avec S. Stril-Rever.{{}}

Retrouvez le monde de Kalachakra sur www.buddhaline.net


http://www.buddhaline.net





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling