BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Faire voeu de n’agir que pour le bien de tous les êtres - Maître Dogen
Yoga bouddhique - Lama Shérab Namdreul
Komyoko Zanmai - Maître Koun Ejo
La relation à l’autre, dans le bouddhisme - Stephen Batchelor
Le Bouddhisme, chemin de paix - Yukai Sensei
La grande paix naturelle - Sogyal Rinpoché
La paix : un art, une pratique, une approche bouddhiste - Thich Nhat Hanh
Autres textes
Bouddhisme aux multiples facettes - Daniel Milles
Manifeste 2000 des parlementaires français pour le Tibet - Groupe d’information sur le Tibet
Thich Nhât Hanh -
La vie multiculturelle de quartier, dynamite ou dynamique ? - Réseau Cultures
Il n’y a rien à jeter - Soko Morinaga
Reconnaître la nature véritable de l’esprit - Phakyab Rinpoche et Sofia Stril-Rever
Force, courage et détermination - Dipa Ma

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


Ethique globale

L’expression « éthique globale » est aujourd’hui préférée à « éthique laïque » qui désignait la même chose.

Le Dalaï-lama parle non seulement de la responsabilité universelle, mais aussi de l’éthique globale. Bien sûr des enseignements éthiques appartenant aux diverses traditions religieuses existent depuis toujours. Chacun d’entre eux est extrêmement important. Que nous puissions nous soumettre ou pas à ces systèmes éthiques, ou les pratiquer ou pas dans nos vies, toutes les religions enseignent des normes très élevées de moralité et d’éthique. D’autre part, beaucoup de personnes dans ce monde ne sont membres d’aucune tradition spirituelle, et elles n’ont ni foi ni vénération pour un enseignement religieux. Elles représentent une proportion énorme de la population de la terre. Elles ont aussi besoin d’une sorte de moralité, d’un code de conduite et d’une compréhension éthique. Beaucoup d’aspects du comportement éthique ne sont pas nécessairement limités aux enseignements religieux ou aux traditions ; ils s’appliquent aux non croyants et à toute la société. On dit souvent de nos jours que « l’homme est un animal social ».

Nous devons vivre ensemble dans la société, et que vous soyez croyants ou non croyants, vous devez toujours être sociables. Vous avez besoin d’un certain code de conduite afin de ne pas abandonner votre responsabilité envers le reste de la société, avec qui vous avez constamment affaire. Bien sûr le mot « laïc » dans l’éthique laïque est un terme chargé, et le concept de laïc, ou la laïcité, a beaucoup de connotations différentes. Je crois que vous pouvez trouver plus de cinquante significations différentes dans les dictionnaires. Généralement cependant, laïc peut être interprété de trois façons : antireligieux ; non-religieux et indifférent aux religions ; ou croyant dans l’égalité de toutes les religions. L’interprétation de la laïcité du Mahatma Gandhi est celui de respect égal de toutes les traditions religieuses. C’est l’option la plus facile. Il signifie que vous n’êtes pas obligé de croire en une religion, et pourtant vous n’avez pas le droit de manquer de respect aux religions : vous les traitez toutes avec un respect égal.

Quand nous utilisons le mot « laïc » ici en relation avec l’éthique laïque, nous nous référons à ceux qui ne croient pas en une religion, mais qui sont enclin à mener la vie d’une personne civilisée. Des êtres humains civilisés doivent adhérer à certains principes éthiques. Je crois que ceux d’entre nous qui se considèrent comme des pratiquants religieux ont une responsabilité : pour inspirer un intérêt dans l’éthique laïque parmi ceux qui n’ont pas de foi en une religion, mais sont instruits et civilisés, et respectent ces types de valeurs morales. Cette vision d’éthique laïque peut être appliquée dans beaucoup de dimensions différentes : l’éthique pour des hommes d’affaires, l’éthique pour des politiciens, l’éthique pour des professionnels, et l’éthique pour les gens dans n’importe quel aspect de vie. Sans même aborder les enseignements religieux ni les Écritures saintes, nous pouvons parler de valeurs éthiques pour tout le monde. Donc le concept de responsabilité universelle et le concept d’éthique laïque sont d’une importance égale et capitale pour nous tous.

Professeur Samdhong Rinpoche

(extrait d’un enseignement donné à Lerab Ling, 23 juillet 2006, France)

Association Paix et Responsabilité Universelle, sans but lucratif loi 1901
Khoa Nguyen, président fondateur
Sofia Stril-Rever, co-présidente fondatrice et porte-parole
Site internet : www.responsabilite-universelle.org
Adresse mail : paix@responsabilite-universelle.org





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling