BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

L’économie solidaire - Conversation avec Jacques Archimbaud - La Vie Nouvelle
Nouvelle économie : Entre start-up et économie solidaire - Philippe Merlant
Les banques du temps : une spécificité italienne - Elisabetta Bucolo
Le monde n’est pas une marchandise : pour un commerce équitable - Michel Dughéra
Les systèmes d’échanges locaux - Smaïn Laacher
L’économie solidaire en pratique - Bernard Eme
La mondialisation vue sous l’angle social - Laurent Laot
Autres textes
L’amour - Thich Tri Sieu
Pourquoi une double vérité dans le Bouddhisme - Vénérable Dr.T.Dhammaratana
Vivre l’expérience de Kalachakra avec Jhado Rinpoche et Sungjang Rinpoche -
Pourquoi je photographie ? - Matthieu Ricard
De coeur à coeur avec soeur Emmanuelle - Sofia Stril-Rever
Francisco Varela, passeur entre science et Dharma - Sofia Stril-Rever
L’avenir des emplois-jeunes - Bertrand Schwartz
Michel Dughéra

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Société > Economie solidaire


Donner du sens à l’argent : l’épargne solidaire

L’épargne solidaire répond au souci de reprendre le contrôle sur l’usage fait de son argent.

Par Michel Dughéra

Après 20 ans de crise et de destruction d’emplois, nombreux sont ceux qui souhaitent mettre leur épargne au service de leurs proches en finançant des créations d’entreprises et donc d’emplois. Voir le bout de ses actes et donner du sens à son argent impliquent d(e s)’investir à proximité pour mesurer concrètement l’effet de son apport.

Fonds éthiques

L’épargne éthique et solidaire fait son chemin dans les esprits depuis une vingtaine d’années. Encore relativement modestes, les montant investis s’élèvent à 3 milliards de Francs chaque année, ils sont concentrés pour les 9/10 sur des placements boursiers éthiques et de solidarité.

Depuis le début des années 80, sont apparues les premières collectes d’épargne éthique et de solidarité

“ Faim et développement ”, premier fonds commun de placement de partage qui associe le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement et le Crédit Coopératif, investit une fraction de ses revenus dans la création d’entreprises dans les pays en voie de développement.

Les fonds communs de partage obligataire en recul ont laissé place à des fonds de placement éthiques qui sélectionnent les investissements sur la base d’une notation spécifique réalisée par des cabinets spécialisés comme Arese ou le CFIE.

Cet actionnariat actif est bien dans l’air du temps. Des produits bancaires se développent parallèlement à l’initiative de grandes banques traditionnelles ou de jeunes établissements nés dans la marmite de l’économie solidaire (Livret de dépôt de la Caisse solidaire Nord-Pas de Calais).

Engagement solidaire

La Caisse Solidaire, première (quasi) banque solidaire née de la rencontre des mouvements de terrain du capital-risque solidaire, de la volonté politique d’un Conseil régional, laboratoire de la gauche plurielle et d’un appui d’une grande banque mutualiste, le Crédit Coopératif, illustre la lente montée en puissance de l’épargne solidaire dans notre pays.

Ancrée dans une région durement éprouvée, forte de l’expérience du mouvement des clubs d’investisseurs solidaires Cigales et de l’action de la coopérative régionale de capital-risque “ Autonomie et solidarité ”, la “ Caisse ” comme on dit s’est tournée vers l’accompagnement des porteurs de projet de création d’entreprises et d’activité les plus éloignés des banques traditionnelles. Avec un millier de déposants pour plus de 20 millions de francs et 200 prêts accordés par an, la Caisse peut d’ores et déjà se targuer d’un beau bilan qui reste néanmoins en retrait par rapport aux voisins européens du Nord (Allemagne, Pays-Bas) comme du sud (la Banca Etica italienne constituant une référence internationale en matière de financement solidaire).

Cette réalisation saluée dans l’ensemble du pays reste d’ailleurs un peu isolée dans un paysage national qui tarde à évoluer même si on note la bonne santé du mouvement Cigales (plus de 100 clubs sur l’ensemble du territoire) ou le maillage assuré par les fonds de garantie France Active (FFA), où la volonté d’aller vers une banque des solidarités porté par la NEF.

Horizons

A l’avenir, l’enjeu est de dépasser l’expérimentation et à ce titre la loi sur l’épargne salariale en discussion cet automne pourrait être l’occasion de changer d’échelle en permettant d’affecter une partie des fonds recueillis à des investissements solidaires.

Livres et revues

· Les placements éthiques : l’épargne alternative et solidaire en 65 fiches

Le guide de référence pour savoir, investir et s’investir

réalisé par l’agence Epices

éd.Alternatives économiques / la Vie - 1999

nouvelle édition en janvier 2001

· Banquiers du futur

les nouveaux instruments financiers de l’économie sociale en Europe

Benoit Granger et Inaise

éd. Charles Léopold Mayer - 1998

Sites

·Finansol

L’association Finansol réunit des établissements financiers qui proposent des produits d’épargne solidaire (Caisse d’épargne, Crédit Coopératif, Crédit Mutuel, caisse des dépôts)) et des opérateurs financiers qui soutiennent l’insertion de personnes en difficulté par des initiatives économiques (Adie , Autonomie et solidarité, FFA, IDES).

www.globenet.org/finansol

· INAISE

www.inaise.org

(Association internationale des investisseurs dans l’économie sociale)

· Fédération des Cigales

http://www.cigales.asso.fr

Le site de la Fédération nationale des clubs d’investisseurs locaux et solidaires

septembre 2000






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling