BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Le Mandala, source de transformation psychologique - Luc Marianni
A quoi sert la psy ? - Josiane Klasset
Qu’est-ce que partager ? - Véronique Brard
Le bouddhisme tibétain dans sa dimension psychothérapeutique - Luc Marianni
Savez-vous pourquoi vos parents ont choisi vos prénoms ? - Patrice Cayrou
Chemin d’individualisation - Geneviève Cailloux, Pierre Cauvin
Développement personnel : les stratégies du silence - V. Cherki et B. Roussillon
Autres textes
Une nouvelle culture pour un agir renouvelé - Réseau Cultures
Se prosterner et réaliser l’essence de la Voie - Maître Dogen
Identité et non-identité - Paul Carus
On n’en finit pas de devenir humain, ou les leçons de vie du Dalaï-lama - Sofia Stril-Rever
Bouddhisme aux multiples facettes - Daniel Milles
Une culture de paix originale a Rio de Janeiro - Réseau Cultures
Le Sutra du Coeur de la Grande Perfection de Sagesse - Nagarjuna
Geneviève Cailloux, Pierre Cauvin

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Art de vivre > Psychologie et développement personnel


Dialogue intérieur

Le "Dialogue Intérieur" a été développé au confluent de différentes démarches, imagination active de Jung, sychosynthèse, psychodrame, gestalt

Par Geneviève Cailloux, Pierre Cauvin

Au confluent de différentes démarches, imagination active de Jung, psychosynthèse, psychodrame, gestalt, le "Dialogue Intérieur" a été développé par deux thérapeutes Hal et Sidra Stone qui ont écrit plusieurs ouvrages ("Le dialogue intérieur", "Les relations source de croissance", "Votre critique intérieur : ennemi ou allié", "The shadow king"). Quels sont les aspects principaux du "Dialogue Intérieur" ?

1. L’élément central de la personnalité consciente est le "Moi conscient". Le Moi conscient est ce lieu qui en chacun prend de la distance par rapport à nos différentes manières d’être, qui est capable de nous amener à choisir le comportement le plus approprié sans être l’esclave d’une manière de faire.

2. Le Moi conscient se développe à travers deux séries d’expériences, auxquelles il ne se réduit pas :

¨ la lucidité : c’est la prise de distance par rapport à ce qui se passe, le recul qui nous permet de nous observer nous-mêmes. La lucidité est détachée, elle est un témoin, elle ne conduit pas à l’action

¨ l’expérience vécue des sous-personnalités : c’est l’expérimentation des différentes parties de nous, de nos "sous-personnalitésé", chacune d’elles ayant son propre mode de fonctionnement, son système de valeurs, ses réactions, ses jugements.

3. Nous sommes tous constitués de "sous-personnalités" ; en nous vivent différents personnages, qui s’expriment plus ou moins clairement, plus ou moins fortement, voire pas du tout, de façon consciente ou inconsciente, positivement et négativement. Ces différentes personnalités sont notre réponse aux demandes de notre environnement ; très tôt nous apprenons que tel type de comportement est récompensé, que tel autre est "puni". Nous adoptons alors, plus ou moins bien, plus ou moins facilement, la personnalité qui nous permet la meilleure adaptation.

4. Les sous-personnalités, comme l’ensemble de la psyché, suivent le principe de polarité. A toute sous personnalité correspond son contraire. Au cours du développement un aspect l’emporte et devient une sous personnalité primaire ; l’autre pôle est alors rejeté dans l’inconscient et devient une sous personnalité reniée. La sous personnalité reniée n’en exerce pas moins une influence certaine ; elle cherche même d’autant plus à s’exprimer, et elle le fait de façon d’autant plus dissimulée et d’autant plus forte qu’on lui laisse moins la parole. Bien souvent nous nous identifions à l’une, ou à plusieurs de nos sous personnalités primaires ; le Moi conscient n’existe pas alors en tant que tel, il se confond avec l’un des aspects de nous.

5. La démarche du "Dialogue Intérieur", la méthode proprement dite, consiste à favoriser la prise de conscience de l’existence des sous personnalités en permettant de les expérimenter. Ceci se fait concrètement par la mise en scène des sous personnalités, à qui le facilitateur permet de prendre la parole et avec lesquelles il dialogue successivement.

6. Le "Dialogue Intérieur" offre ainsi de nombreuses applications.

Par exemple :

¨ prendre conscience de son mode de fonctionnement

¨ identifier de façon concrète l’impact des processus psychiques (types psychologiques) sur le comportement

¨ clarifier les différents aspects d’une situation complexe, d’une décision à prendre

¨ éclairer toutes sortes de choix (orientation professionnelle par exemple)

¨ se distancier de comportements répétitifs et bloquants

¨ clarifier les scénarios de "Nœuds Relationnels" qui se produisent entre différentes personnes quand leurs Sous-Personnalités entrent en résonnance

Février 2001

Osiris Conseil
Tel : 33 (0)1 64 23 03 07 - Fax : 33 (0)1 64 23 06 10


http://www.osiris-conseil.com





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling