BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

Décoder les actions de développement local - Adels
Monde poubelle ou nature plus belle ? Les dures lois de l’interdépendance - Patrick Shan
Place et importance de la spiritualité dans le développement - Forum international de l’environnement
Les impératifs du développement durable - René Passet
Le développement durable, des origines aux principes d’action - Nathalie Holec
Le compagnonnage - Alexandre Koehler
Énergie en montagne : la voie solaire - Denis Blamont
Autres textes
Compassion et pardon - Jack Kornfield
N’oublie pas d’être heureuse - Sylvia Boorstein
Paroles de jeunes tibétains - Takho
Le Bonheur et le bien-être : Définir un nouveau paradigme économique - Matthieu Ricard
La valeur de l’existence humaine - Jigmé Khyentsé Rinpoché
La liberté absolue - Suzuki Shunryu Roshi
Le Manifeste de la Responsabilité universelle, coeur du livre Nouvelle Réalité -
Eric

Enseignement sur "Le Trésor comblant les souhaits" avec Khentchèn Péma Shérab (6 -22 mai) par Eric
Retraite d’été avec Jigmé Khyentsé Rinpotché, Péma Wangyal Rinpotché, Tsawa Rinam Rinpotché (18-25 juillet) par Eric
Retraite de Sangye Menla (5 - 8 nov.) par Eric
Retraite de Shamatha de guérison guidée par Phakyab Rinpoche (7 - 13 nov.) par Eric
Yoga Tibétain du Rêve & du Sommeil avec Geshe Lhundup Gyaltsen (15-16 oct.) par Eric
12ème édition de la Journée du Bouddhisme (21 mai) par Eric
13ème Festival Culturel du Tibet et des Peuples de l’Himalaya (15 - 16 juin) par Eric

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Intégration > Société > Développement local et durable


Dharamsala au jour le jour, des leçons de développement durable

Un aperçu d’une politique locale de développement durable

Par Eric

Dharamsala est la ville de résidence du Dalaï-Lama et du gouvernement tibétain en exil. Récemment, elle est devenue une petite ville moderne avec ses hôtels, sa pollution et ses cyber cafés. Cet article est l’occasion de relater la mise en place d’une politique de développement durable avec ses succès et ses contraintes.

Durant des décennies , la population de Dharamsala a été habituée à jeter ses déchets dans les collines en dehors du village. Ces déchets étaient à l’époque biodégradables et n’étaient à ce titre pas dangereux pour l’environnement. Dans les années 80, le plastique et d’autres produits non biodégradables sont apparus en masse et les déchets ont commencé à s’accumuler dans les collines et les rues.Durant cette même période, la population a cru de façon importante, le résultat étant une aggravation parallèle de la pollution, une destruction des forêts avoisinantes et un urbanisme sauvage.

En juin 94, le Tibetan Welfare Office (TWO) a lancé un programme pilote de 5 ans intitulé « Dharamsala-le-haut propre » et qui visait à résoudre le problème des déchets solides. Cette idée lancée par Jan Willhem venait s’ajouter à des projets déjà en cours qui se concrétisait par des actions de nettoyage en masse et par des actions de sensibilisation et de formation à travers des conférences publique et des campagnes d’affichage. Il y eut également la mise à disposition de poubelles publiques et de poubelles permettant des collectes sélectives. Il y eut en afin la construction de toilettes publiques.

Le projet nécessitait cependant des moyens financiers qui ont pu être récoltés grâce une action menée par Jan aux Pays-Bas. Celle-ci visait à faire le tour des Pays-Bas en vélo en donnant des conférences et en récoltant de l’argent au fur et à mesure de son voyage.

La première année du projet, Jan a travaillé comme travailleur vert (Green Worker), collectant les déchets dans les maisons et dans les rues. Il a ensuite été aidé par 3 tibétains bénévoles. Ensuite, le TWO a ouvert un magasin vert (Green Shop) qui est en charge de la gestion des plastiques et de la vente de produits artisanaux non polluant (eau filtrée, savons, papiers…). Un centre d’information et de sensibilisation est ouvert à coté. Ce centre offre un très bon parcours pédagogique de sensibilisation et d’éducation accessible pour tout public.

La deuxième année, une entreprise de recyclage de papier a été construite. Celle-ci fabrique un papier recyclé à 100% à la main sans usage de machines.

Aujourd’hui, il y a 6 permanents Green Workers et 6 employés de l’entreprise de recyclage qui est maintenant équipée de machines. Le plus important reste cependant à faire et il s’agit de la sensibilisation, de la formation et de l’éducation non seulement de la population locale, mais aussi des touristes qui viennent en nombre sans cesse croissant à Dharamsala.D’autres domaines liés au développement local de la collectivité posent par ailleurs problème, dont certains sont liés au peu de pouvoir de l’administration tibétaine sur le territoire local et au peu de moyens de la population locale. Ainsi en est il en particulier de l’organisation des sols et des permis de construire qui font quasi systématiquement l’objet de bakchich en tout genre. Les constructions sont par ailleurs construites sans fondations importantes et sans respecter les normes permettant de se prémunir contre les conséquences d’un tremblement de terre dans une région où ils sont réguliers. Enfin, les eaux usées ne sont pour l’instant pas traitées et sont déversées directement dans les caniveaux.

Des pistes d’action sont cependant proposées pour ce qui est de la gestion des déchets qui peut être mise en place par tous en tout lieu :- Triez et recyclez vos déchets,- Réduisez votre consommation de sacs en plastique et d’emballages inutiles,- Achetez des produits emballés dans des emballages recyclables (verre),- Réutilisez vos sacs en plastique,- Utilisez des batteries rechargeables,- Sensibilisez votre entourage aux problèmes de gestion des déchets et encouragez les à agir de façon responsables.

A vous de vous en inspirer, et si le cœur vous en dit, de soutenir le projet en adressant vos dons à :

Tibetan Welfare Office

Mc Leod Ganj

Dharamsala, District Kangra

Himachel Pradesh

India 176219

Phone : (91) 1892-21059

Bank account #01100120017

The State Bank of India

Branch Mc Leod Ganj

Dharamsala

Janvier 2001






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling