BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Même rubrique

« Le Corps véritable du Bouddha » - Houei-hai
L’esprit vaste est comme l’océan - Maître Moriyama
Les huit aspects de l’éveil du grand homme - Maître Dogen
La doctrine du non-soi :anatta - Vénérable Walpola Rahula
Recommandations pour la retraite de Shamatha de guérison du 21 au 27 mai 2016 à Menla Thödol Ling -
Le boudhisme, les refuges et les préceptes - Ajahn Khemasiri
Le véritable professionnel - Lama Zopa Rinpoché
Autres textes
De l’aggressivité - Paul Diel
Vivre vraiment - Rév. Yuko Masuda
Prendre Refuge - Bokar Rimpotché
Jean-Baptiste, le meconnu - Jean-Pierre Sara
Les avantages et les inconvénients du végétarisme - Alexandre Koehler
Moment Propice - Maître Dogen
De la légitimité des organisations sociales - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
Matthieu Ricard

De la transformation personnelle au changement sociétal par Matthieu Ricard
Etre disciple, rencontre avec Matthieu Ricard par Matthieu Ricard
Gérer le stress et l’anxiété par Matthieu Ricard
Introduction à la pratique et au symbolisme du mandala dans le bouddhisme tibétain par Matthieu Ricard
L’empathie et la pratique intensive de la compassion par Matthieu Ricard
L’optimisme éclairé par Matthieu Ricard
L’art de la méditation par Matthieu Ricard

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Enseignements


De l’abandon

Par Matthieu Ricard

Jeudi 11 mars 2010

Il est bon d’abandonner le plus vite possible le superflu, le vain et l’inutile, et de ne pas y rester attaché par la force de l’habitude. Si je fais une randonnée en montagne, et qu’à mi-chemin je découvre que mon sac à dos est à moitié rempli de provisions et à moitié de cailloux, je me débarrasserai bien sûr avec joie de ces derniers.
De même, dans l’existence, il y a nombre de préoccupations qui ne contribuent en aucune façon à notre bonheur véritable. Alors pourquoi ne pas abandonner ces causes de tourments ?

En revanche il ne faut, à aucun prix, abandonner la poursuite de ce qui en vaut vraiment la peine : la transformation de soi en vue d’accroître le bien-être des autres et de remédier à leurs souffrance.

Quant au sentiment d’être abandonné par autrui, c’est une expérience pénible certes mais, ô combien, inutile. Qu’est-ce qui est abandonné ? Notre être profond ou le sentiment exacerbé de l’importance de soi ? Comment la nature fondamentale de la pleine conscience, cette présence éveillée libre de constructions mentales, pourrait-elle être abandonnée par quelqu’un d’autre ? Nous pouvons tout au plus l’oublier nous-mêmes.

Si l’on contemple la nature de la pleine conscience et du moment présent, nous ne sommes pas ce « moi » qui souffre de l’abandon. Nous ne sommes pas davantage la souffrance que nous ressentons. La paix intérieure liée à la présence éveillée de la pleine conscience ne peut être affectée par ces fabrications de l’esprit.

Le site de Matthieu Ricard
Ses photos, publications, blog ...
http://www.matthieuricard.org

Dilgo Khyentsé Fellowship
La fondation Dilgo Khyentsé Fellowship est dédiée à la poursuite et au développement des activités de Dilgo Khyentsé Rinpoché.
http://www.shechen.org/

KARUNA
L’Association KARUNA a été créée, en France pour accompagner les programmes humanitaires de Matthieu Ricard
http://www.karuna-shechen.org






Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling