BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Dalaï Lama

Autres textes
Pratiques au centre "Un Zen Méridional" -
Les enseignements de Sa Sainteté le Dalaï Lama à Nantes accessibles en ligne -
Programme des stages et séminaires de l’Université Rimay Nalanda (Juin-Juillet) -
Les journées Vimalakîrti : deux journées d’introduction et de réflexion à l’engagement bouddhiste animées par Jean-Paul Ribes et Éric Rommeluère(18 avril et 20 juin) -
Enseignement du Vénérable Mogchok Rinpoche (24 et 25 jan.) -
Chogyal Namkhai Norbu à Paris (23 - 25 sept.) -
Pratiques de longue vie de Mandarava (20-22 mars) -
Zazen Kai, dirigée par le révérend Pierre Gérard Kakudo (26 fév.) -
Jangtse Rinpoche, accompagné de 2 Geshe de Sera Mey et de 9 moines, vient construire un mandala de sables de TARA (30 avril - 5 mai) - Eric
Les six instructions sur la vue et la méditation, enseignement par Khenpo Trinley Gyaltsen (27 sept.) -
ZEN, le salon du développement personnel et du bien-être (1 - 5 oct.) -

IMPRIMER

Dagri Rinpoché au Centre Kalachakra (23-27 juin)

Petite biographie de Dagri Rinpoché

Dagri Rinpoché

Dagri Rinpoché est la réincarnation de Pari Dorje Chang, l’un des très grands guéshés de Lhasa qui fut le maître de nombreux lamas dont Lama Yéshé. Dagri Rinpoché est né au Tibet in 1958. Il a connu la révolution culturelle de 1966 à 1976. Après son évasion du Tibet en 1982, il a mené à bien 17 ans d’études philosophie bouddhique et reçu le diplôme de guéshé lharampa.

Dagri Rinpoché a eu la chance, en tant que toulkou, de pouvoir demander de passer ses examens de guéshé 2 ans plus tôt que les autres moines. Rinpoché fait bien la différence entre une vie de toulkou au Tibet et une vie de toulkou en Inde. Son parcours montre qu’un toulkou qui endure des difficultés peut demeurer fidèle à son idéal de servir les autres et d’être pour eux un exemple.

Ayant été reconnu comme toulkou, il n’a pu retourner à son monastère car celui-ci a été, peu de temps après, détruit par les Chinois.
"Je suis resté à la maison. J’ai appris à lire, écrire, compter ainsi que la langue tibétaine avec mon père et le ’solpon’ de mon incarnation précédente. Plus tard, je suis allé dans une école élémentaire ordinaire et jusqu’à mes 15 ans, j’ai aussi gardé les vaches et les moutons...

Programme de la visite de Dagri Rinpoché

Mercredi 23 et jeudi 24 juin (19h30)

La Voie vers l’Eveil

Vendredi 25 juin (19h30)

Initiation de Manjoushri « Bouddha de la sagesse »

Samedi 26 et Dimanche 27 Juin (14h)

Initiation d’Hayagriva « Compassion Courroucée »

Dimanche 27 juin (18h30)

Cérémonie du refuge

Inscription au Centre Kalachakra
Tél : 01.40.05.02.22 | Site : www.centre-kalachakra.net | Mail : info@centre-kalachakra.net

...ensuite les Chinois ont ouvert une mine de charbon dans les montagnes proches et j’ai été interné dans un camp et condamné aux travaux forcés. Beaucoup de Tibétains y moururent. La plupart d’entre eux étaient illettrés mais savaient que j’étais la réincarnation de ce guéshé qui était très connu dans la région.

Ils avaient une grande foi en moi. Je devins donc leur enseignant. Le soir après le travail, je leur apprenais à lire et écrire. Je fis plus tard du travail administratif dans le camp car j’avais entretemps appris le chinois et la comptabilité. Tout considéré, ce furent des années très difficiles.

Ce n’est qu’au bout de 5 ans que j’eus la permission d’aller à Lhassa où beaucoup de vieux moines vivaient mais ils n’avaient pas le droit de rester dans leurs monastères. Je rencontrai en secret le précédent abbé de Séra Djé. Il me donna les premiers voeux. Dans les années 80 qui amenèrent des changements dans la politique chinoise, les moines de Séra vinrent me demander de partir pour l’Inde.

Mon incarnation précédente était renommée aussi m’encourageait-on à aller suivre mes études en Inde. Beaucoup rassemblèrent de l’argent à cet effet mais il était très difficile d’obtenir un passeport et je dus attendre 2 ans avant de pouvoir m’en aller. Ce n’est qu’après mon évasion vers l’Inde que je devins moine novice."

A son arrivée en Inde, Lama Yéshé s’engagea à soutenir financièrement le toulkou à Séra Djé et quand Lama Yéshé mourut, Lama Zopa Rinpoché en assuma la responsabilité. Dagri Rinpoché soutient énormément Lama Zopa, peut tout aussi bien enseigner le lamrim, le lojong, la philosophie que donner des initiations, des commentaires tantriques ou diriger des poudjas du feu.

EXTRAITS DU MANDALA MAGAZINE

janvier-mars 2009, numéro consacré aux grands lamas

http://www.fpmt.org/Teachers/resident/img/DSCF1680.jpg

Dagri Rinpoché et Lama Zopa à Séra Djé discutant de la conservation des lignages du dharma.

Lama Zopa Rinpoché déclare à propos de Dagri Rinpoché :
"Ce qui est très agréable le concernant c’est qu’il fait toujours référence à Lama Yéshé et qu’il souhaite vraiment la réussite de la FPMT. Il est l’un des lamas en qui Sa Sainteté le Dalaï Lama a une grande confiance et il est détenteur de lignages."

Dagri Rinpoché fait chaque jour une méditation pour la longue vie de Lama Zopa Rinpoché avec qui il a une connexion très forte. Dans sa vie précédente, il était un proche disciple de Pabongka Rinpoché et Lama Yéshé était son disciple. Dans cette vie, Lama Yéshé prit soin de lui. A sa mort, Lama Zopa Rinpoché prit la responsabilité le sortir Dagri Rinpoché du Tibet. Sa Sainteté le Dalaï Lama espère qu’il enseignera au Tibet dans le futur et prendra soin des lignages.

Dagri Rinpoché a aussi pris la responsabilité de se faire faire la maison extrêmement spéciale du Mahakala blanc (et une autre en fils de couleurs). Pareille maison d’un étage coûte l’équivalent de 1600 euros. La blanche est terminée.
Traditionnellement, seuls les personnes très riches et les monastères commandaient ce genre de maisons. Dagri Rinpoche a pris cette initiative personnelle pour la réussite de la FPMT.

Il est renommé comme étant l’un des Seize Arhats. Mais plus important encore, selon Guéshé Jamphel, s’en remettre à un lama ne doit pas :
"dépendre de sa position de réincarné ou des histoires inspirantes de sa vie passée. Les textes n’enseignent pas que pour s’assurer qu’un enseignant est un lama qualifié, vous ayez à examiner ce qu’il a fait dans une vie précédente. Examinez plutôt ce qu’il fait dans cette vie."
Or il est tout à fait évident que la vie actuelle de Dagri Rinpoché est exemplaire et inspirante.

Quelques témoignages :

Vén. Kaye Miner, de Maitreya Instituut à Amsterdam parle de la magnifique visite de Dagri Rinpoché en ces termes :
"Ce fut une expérience rare que pareil lama chaleureux et touchant reste avec nous ; il rend toutes choses faciles. Il était toujours enthousiaste et généreux pour louer Lama Yéshé et Lama Zopa Rinpoché et soutenir la FPMT. Cela a vraiment contribué à nous inspirer."

Et durant Lama Zopa Rinpoché à l’Institut Lama Tzong Khapa en Italie en juin 2008, Rinpoché a convaincu Dagri Rinpoche de rester de façon à ce que Rinpoché puisse organiser une poudja de longue vie pour lui.

Jean-Paul Gloor, directeur du Centre Gendun Drupa en Suisse, dit que la visite de 5 jours de Dagri Rinpoché au centre en Juillet 2008 a été précédée d’un " mélange de bonheur de gratitude, de stress et d’impatience. A son arrivée, son sourire et son attention à l’égard de chacun a profondément touché les coeurs. Il a fait preuve d’une vraie simplicité, faite à la fois de force et de douceur. Il a définitivement conquis les esprits avec son coup d’oeil, ses mots, son sens de l’humour de même que ses réponses à des questions qui souvent même n’étaient pas formulées à haute voix. Ses interventions nombreuses et variées nous ont vraiment inspirés."

"Être proche d’un maître qui est pleinement ce qu’il enseigne est tellement précieux et inspirant."

Programme de la visite de Dagri Rinpoché

Mercredi 23 et jeudi 24 juin (19h30)

La Voie vers l’Eveil

Vendredi 25 juin (19h30)

Initiation de Manjoushri « Bouddha de la sagesse »

Samedi 26 et Dimanche 27 Juin (14h)

Initiation d’Hayagriva « Compassion Courroucée »

Dimanche 27 juin (18h30)

Cérémonie du refuge

Participations demandées :
vendredi :15 € (adhérents 12 €/jour), samedi et dimanche 20 €/jour (adhérents 16 €/jour)

Inscription au Centre Kalachakra
Tél : 01.40.05.02.22 | Site : www.centre-kalachakra.net | Mail : info@centre-kalachakra.net




Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling