BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phakyab Rinpoche

Poème
Kinh Tam, la jeune fille qui avait usurpé la robe de moine - Bouddhisme Actualités
Trouver une nouvelle source - Fondation bouddhiste Vihara Lemanique
Notre véritable héritage - Thich Nhat Hanh
Le sourire - Jean-Pierre Maradan
Poèmes Zen - Khoa Nguyen
Le Moine Joyeux : détaché des richesses et du pouvoir, le bonheur s’accroît - Fondation bouddhiste Vihara Lemanique
Conte : L’arbre qui se comportait comme un chasseur - Centre Bouddhique International
Même rubrique

L’espèce humaine n’a pas l’exclusivité des droits - Dr Gabriel "Jîvasattha" Bittar
La vie du Bouddha : entre mythe et réalité - Michel Henri Dufour
Conte de sagesse : Mahakapi, le singe roi - Patrice Favaro
Conte Zen : Le fiancé de la princesse - Khoa Nguyen
Vesak - Michel Henri Dufour
La conscience ordinaire - Joseph Goldstein
Shoyoroku - Maître Olivier Reigen Wang-Genh
Autres textes
Le livre manifeste du Dalaï-Lama -
La légende de Kouan-Yin déesse de la compassion - Jean-Pierre Chambraud
La prise de refuge - Ayya Khema
Les neuf étapes de Samatha - Déchoung Rinpotché
Approches politiques du pardon - Paul Valadier
La Protection de l’Environnement -  17° Karmapa Ogyen Trinley Dorjé
Le pouvoir des odeurs - Hélène Renaud
Centre Bouddhique International

Conte : Le Paon Dansant par Centre Bouddhique International
Méditation et pratique formelle par Centre Bouddhique International

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Essais


Conte : Les oiseaux sages et les oiseaux inconscients

Ceux qui ignorent le conseil d’un sage le font à leurs dépens.

Par Centre Bouddhique International

Il était une fois un arbre gigantesque au milieu d’une magnifique forêt. Beaucoup, beaucoup d’oiseaux vivaient dans cet arbre. Et le plus sage parmi eux était leur chef.

Un jour, le chef des oiseaux aperçut deux branches qui frottaient l’une sur l’autre. A cause des frottements, des copeaux de bois tombaient de l’arbre. Il remarqua alors un peu de fumée qui sortait des branches. Il se dit : « Sans le moindre doute, un feu va se déclarer et il brûlera toute la forêt. »

Alors le sage chef des oiseaux demanda à tous les oiseaux vivants dans l’arbre de se réunir. Alors il leurs expliqua ce qu’il se passait : « Mes chers amis, l’arbre sur lequel nous vivons va bientôt brûler, à cause de deux branches qui frottent l’une sur l’autre à cause du vent. Le feu va sûrement détruire toute la forêt. C’est pourquoi il est très dangereux de rester ici. Nous devons vite quitter cette forêt ! »

Les oiseaux sages étaient d’accord avec lui. Alors ils s’en allèrent vers une autre forêt. Mais les oiseaux stupides déclarèrent : « Ce vieux chef se fait trop de soucis, comme d’habitude. Il a tellement peur qu’il arrive à voir des crocodiles dans une goutte d’eau ! Pourquoi quitter cet arbre où nous avons toujours été en sécurité ? Que les peureux s’en aillent ! Nous, les plus courageux, nous resterons ici ! »

Mais finalement, les craintes du chef des oiseaux se réalisèrent. Les branches. En frottant les unes sur les autres avaient fait jaillir des étincelles qui tombèrent sur les feuilles sèches au pied de l’arbre. Les étincelles se transformèrent en flammes qui grandissaient de plus en plus. En peu de temps, l’arbre géant se mit à brûler. Les oiseaux stupides qui n’étaient pas partis furent pris au piège par les flammes et la fumée. Beaucoup d’entre eux, ne pouvant pas s’échapper, périrent dans l’incendie.

Moralité : Ceux qui ignorent le conseil d’un sage le font à leurs dépens.



Centre Bouddhique International
7, rue Cité Firmin Bourgeois
93350 LE BOURGET
Tél. : 01 48 35 10 71 - Fax : 01 48 37 63 14


http://www.centrebouddhique.net/





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling