BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Dalaï Lama

Autres textes
Cycle - Le yoga du héros - Confiance en soi avec Ricarda Langevin (16 nov.) - Eric
Enseignements des Préliminaires du KuneSangue Gong-Dü, "La Bonne Voie de l’Eveil", à Strasbourg (28-30 juin) - Eric
Exposition de 10 Mandalas de la tradition Bön à Paris (12-18 mai) - Eric
Le bardo de la vie et de la mort par Gyetrul Jigme Rinpoche (19 - 21 avril) - Eric
Le Dharma des contes (29 juin - 1 juil.) -
MERCI Jean-Pierre - Sofia Stril-Rever
Vivre la paix intérieure avec Phakyab Rinpoche - retraite de Shamata le calme mental (1-4 mai) - Eric
Dungsey Lhuntrul Dechen Gyurme Rinpoché à Paris (27-29 mai) - Eric
Exposition de Thangka (11 déc. - 24 jan.) -
Lhalung Sungtrul Rinpoche à Paris (10 - 11 avril) - Eric
Le véritable sens de la méditation « Méditation et Santé » (2-5 juin) -

IMPRIMER

Consécration de 108 statues d’Amitabha offertes à Tatsang Ling & initiation d’Amitabha et d’Avalokiteshvara par Sugjang Rinpoché (23 - 25 nov.)

AMITABHA 108

Cérémonie de consécration et initiations par SUNGJANG RINPOCHE

Un événement exceptionnel à partager :
Au MONASTERE DE TATSANG LING en vallée de l’Eure
45 rue Alfred de Musset – Hameau de Lorey – 27640 BREUILPONT

Conception de l’événement : Sofia Stril-Rever
sofia@neuf.fr

Attachée de presse : Céline Menguy
celine.menguy@yahoo.fr

Les 108 statues offertes au monastère de Tatsang Ling par des bienfaiteurs de Malaisie seront consacrées selon le rite du Tibet ancestral. Elles représentent Amitabha, qu’on appelle aussi le "Bouddha des Bouddhas" et qui est vénéré dans toute l’Asie bouddhiste.

Ces objets d’art sont animés d’une vie intérieure grâce à une consécration consistant à les ouvrir puis à les sceller, après avoir introduit en leur centre des mantras sacrés, des terres pures et des encens. Ce rituel associe prières, lecture de Soutras et chants dévotionnels afin de charger les statues de la bénédiction du Corps, de la Parole et de l’Esprit des Bouddhas.

Les initiations d’Amitabha puis des Bouddhas de longue vie et de la compassion qui lui sont associés – Amitayus et Avalokiteshvara – seront conférées à cette occasion par Sungjang Rinpoché, reconnu par le Dalaï-lama comme le 4ème Ngawang Drakpa, disciple de cœur de Je Tsong Khapa qui fonda l’école des Dalaï-lamas au 15ème siècle.

La pratique spirituelle a le pouvoir de nous rassembler au-delà des frontières du monde conventionnel où la nationalité, la race, la culture et la langue nous séparent. C’est une réalité qu’illustre l’arrivée des 108 statues d’Amitabha puisqu’elles réuniront les étudiants de Malaisie et d’Europe de Sungjang Rinpoche, ainsi que les pratiquants vietnamiens des écoles de la Terre pure.

Samedi 24 novembre de 10 H à 17 H – rituel de consécration des 108 statues.

Dimanche 25 novembre de 10 H à 17 H - initiations.

INFORMATIONS : Céline Menguy, attachée de presse, tél. +33 (0)6 24 33 08 13

celine.menguy@yahoo.fr

108 AMITABHA

Initiations et consécrations

La pratique spirituelle a le pouvoir de nous rassembler au-delà des frontières du monde conventionnel où la nationalité, la race, la culture et la langue sont souvent des facteurs de repli identitaire. C’est une réalité qu’illustre l’arrivée des 108 statues d’Amitabha offertes au monastère de Tatsang Ling par des bienfaiteurs de Malaisie. Les Sanghas asiatique et européenne de Sungjang Rinpoche se rencontrent donc pour les initiations d’Amitabha, Amitayus et Avalokiteshvara, ainsi qu’un rituel de consécration exceptionnel les samedi 24 et dimanche 25 novembre 2012 au monastère de TATSANG LING proche de Paris. Sofia Stril-Rever nous présente l’historique de cet événement.

Bouddhisme Actualités : Comment 108 statues d’Amitabha arrivent au monastère de Tatsang Ling ?

Sofia Stril-Rever : La 2ème incarnation dans la lignée de Sungjang Rinpoché fut le tuteur du 7ème Dalaï-lama et c’était un maître accompli du Tantra de Kalachakra. Il était également réputé comme pratiquant du Phowa, le transfert de conscience au moment de la mort vers la Terre pure du Bouddha Amitabha. 400 ans plus tard, Sungjang Rinpoché, 4ème incarnation de cette lignée, a donné plusieurs fois déjà les initiations d’Amitabha et guidé des retraites de Phowa. Au monastère de Tatsang Ling les 108 statues d’Amitabha nous aideront à ancrer la pratique du Bouddha Amitabha et de Phowa, en dédiant les quinzièmes jours du mois lunaire à la méditation d’Amitabha.
Nous nous sommes interrogés sur ce don de 108 statues d’Amitabha et outre le fait que la lignée de Sungjang Rinpoché est liée à ce Bouddha, depuis notre installation à Tatsang Ling nous avons sauvé des millions de vies. Non seulement en effet nous avons libéré des animaux en grand nombre lors de nos retraites, mais nous avons aussi épargné leurs vies en fauchant à la main près d’un hectare de prairie. Les professionnels du jardinage nous incitaient à tondre en juin car les herbes montaient. Mais tant de vies foisonnaient, emplissant la prairie de leur bourdonnement. Nous ne pouvions nous résoudre à un tel massacre.

Nous avons donc attendu septembre, quand se termine l’existence des éphémères de l’été. Une pratiquante vietnamienne a fait venir exprès de son pays des faucilles qui servent à récolter le riz. Sungjang Rinpoché les a bénies et a inscrit sur les lames des mantras spécifiques. Nous avons aussi récupéré une faux artisanale et c’est avec ces instruments et en récitant des mantras que la prairie a été fauchée. Tant d’amour et de compassion ont été ainsi donnés que chaque brin d’herbe de la prairie en a été imprégné. Le foin offert en pâture aux ânes et aux moutons du voisinage n’était plus un foin ordinaire. Et quelle joie de penser que ces animaux recevaient ainsi une empreinte de nos pratiques dans le grand cycle de la vie où rien ne se perd ! Ces mérites ont sans doute contribué à créer les conditions requises pour accueillir le Bouddha Amitabha qui représente la compassion Eveillée.

Bouddhisme Actualités : Parlez-nous d’Amitabha et de son culte.

Sofia Stril-Rever : Amitabha porte un nom sanskrit signifiant « Lumière infinie ». Après le Bouddha historique Shakyamuni, il est le plus populaire des Bouddhas d’Asie du Sud-Est, dans les écoles de la Terre pure où on lui rend également un culte sous le nom d’Amitayus « Vie infinie ».

Dans le Sutra des ornements de la terre de Félicité, le Bouddha Shakyamuni enseigne qu’un roi renonça autrefois à son royaume pour devenir le moine Dharmakara. Après avoir cinq éons durant développé un esprit d’amour équanime, il se transforma en Amitabha et manifesta la « Terre pure de Félicité » de l’Ouest ou Sukhavati en sanskrit.

Dans ce monde au-delà du monde, tout reflète la pureté inconcevable d’Amitabha. Le Bouddha Shakyamuni en fait cet éloge : « En cette terre, aucun être sensible ne connaît une multitude d’afflictions mais éprouve au contraire toutes sortes de félicités, voilà pourquoi on l’appelle Sukhavati, Terre de Félicité... Tout au long des six périodes du jour et de la nuit, le ciel fait pleuvoir des fleurs mandarava. Avec ces fleurs, les êtres sensibles font des offrandes aux dix trillions de Bouddhas des autres directions. Sukhavati est ainsi parfaitement manifestée et ornée de tels mérites…

« De plus, cette terre est continuellement habitée de toutes sortes d’oiseaux merveilleux multicolores : des cygnes, des paons, des perroquets, des aigrettes, des kalavinkas et des oiseaux à deux têtes. Leurs chants élucident les Cinq racines, les Cinq pouvoirs, les Sept facteurs de l’Eveil, les facteurs de l’Octuple noble sentier et ainsi donc le Dharma. En cette terre tous les êtres sensibles qui entendent de tels sons développent l’attention au Bouddha, l’attention au Dharma et l’attention au Sangha. »

Bouddhisme Actualités : Comment renaît-on en Sukhavati ?

Sofia Stril-Rever : Dans les écoles de la Terre pure, c’est par la remémoration du nom du Bouddha Amitabha et cette pratique enseignée par le Bouddha Shakyamuni est très populaire de par sa simplicité.

Au Tibet, le culte d’Amitabha s’est développé avec la pratique du transfert de conscience au moment de la mort en la Terre de Félicité. Cette méthode puissante est précieuse non seulement à la fin de la vie, mais aussi de notre vivant. Car elle s’accompagne d’instructions sur la structure énergétique du corps subtil. A chacun de ses séminaires, Sungjang Rinpoché par exemple nous introduit aux yogas internes qui donnent le contrôle des souffles, des chakras et des canaux subtils. Simple et directe, la pratique de Phowa contribue à réduire les émotions et la confusion mentale par la révélation de la nature ultime de l’esprit. Le chemin de Phowa est donc celui d’une vie meilleure où nous apprenons à éliminer les causes de souffrance pour nous-mêmes et autrui. Il nous prépare de plus au moment de la mort avec l’apprentissage de mantras et de visualisation qui aident la conscience à sortir par « la porte du ciel », au sommet de la tête.

Comme le processus de la mort au plan énergétique est le même pour tous, êtres humains et animaux, cela permet de pratiquer Phowa également pour eux. L’enseignement de Phowa peut s’adapter à différents systèmes de croyances et n’est pas sectaire. Un pratiquant bouddhiste qui a acquis le contrôle de sa conscience la dirigera vers la Terre pure du Bouddha Amitabha, mais un croyant d’une autre confession choisira une autre destination tout en adaptant sa visualisation en fonction de sa foi. La retraite autour des 108 statues d’Amitabha nous conduit donc bien dans la dimension universelle de la grande compassion aimante sans limite ni préjugés.

INSCRIPTIONS ET RESERVATION :

sebastian@tatsangling.org et Sebastian au 06 58 34 91 02

PRATIQUES REGULIERES DE TATSANG LING : Journées découverte de la méditation, ressourcement et bien-être (tout public) ; Retraites de Lamrim (tout public) ; Puja aux Nagas (tout public) ; Yoga de Prajnaparamita (tout public) ; Méditations guidées de Tara et du Bouddha de Médecine (tout public) ; Yoga tibétain externe et interne Lujong & Semjong (tout public) ; Mantra Yoga (tout public) ; retraites du cœur de Kalachakra, Guru Yoga et Roue de Protection (initiés).




Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling