BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter Phalyab Rinpoche

Espaces
Dalaï-Lama
Responsabilité Universelle
Kalachakra
Village des Pruniers
Théravada
Matthieu Ricard
Sofia Stril-Rever
Namgyal Archives
Enfants du Tibet
Menla Ling
Soignants bouddhistes
Pratique de la méditation


Articles
Spiritualité
Art de vivre
Société
Annuaire de sites
Bouddhisme général
Théravada
Mahayana/Zen
Vajrayana
Spiritualité
Art de vivre
Société

Participer
Forum
Newsletter
Partenaires

LES BRÈVES
Conference publique du professeur Samdhong Rinpoche, premier ministre du Gouvernement tibétain en exil (25 mai)

mardi 11 mai 2004


Conférence publique du professeur Samdhong Rinpoché
Premier ministre du Gouvernement tibétain en exil
Mardi, 25 mai 2004, à 19h 00
Salle Victor Hugo
Assemblée Nationale
101, rue de l’Université
75007 PARIS

Entrée gratuite et placement libre
Métro station : Invalides ( lignes : 13 & 8 )

IMPORTANT : veuillez-vous munir d’une pièce d’identité pour le contrôle obligatoire dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale.

Conférence organisée par le Bureau du Tibet, 84 bd Adolphe Pinard, 75014 PARIS

Eminent érudit et moine bouddhique, le Professeur Samdhong Rinpoché a, depuis 1961 occupé d’importantes fonctions dans le domaine de l’éduction et la vie politique des Tibétains en exil. Directeur de l’Institut central des Hautes études tibétaines à Bénarès pendant plus de 20 ans, en 1998, il est nommé Président de l’Association des Universités en Inde. Outre le tibétain, Samdhong Rinpoché parle couramment le hindi, le sanscrit et l’anglais. De 1990 à 2001, il présida le Parlement tibétain en exil et rédigea la Charte de la constitution du gouvernement tibétain en exil dont les principes fondateurs sont la Déclaration universelle des droits de l’homme, non-violence, démocratie et justice sociale. Fidèle de Mahatma Gandhi, Samdhong Rinpoche plaide pour l’application rigoureuse de ces principes pour relever les grands défis du monde et plus particulièrement pour moderniser la communauté tibétaine tout en sauvegardant son identité culturelle et résoudre la question tibétaine par la voie du dialogue. En 2001, il a été élu Premier ministre par le suffrage universel direct par les Tibétains en exil.

Source : Bureau du Tibet

LIRE EN LIGNE : http://www.tibet-info.net



Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling