BuddhaLine Recherche Plan du site Partenaires Forum Annuaire Newsletter CD - Le chant des Dakinis

Sa Sainteté le Dalaï Lama
Never give up - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Clairvoyance et prescience - Sa Sainteté le Dalaï Lama
La compassion et l’individu - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Communauté globale et nécessité de la responsabilité universelle - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Le mandala de Kalachakra est associé au royaume, à la communauté, à la société - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Ma vie de tous les jours - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Pour un sentiment de responsabilité universelle - Sa Sainteté le Dalaï Lama
Sofia Stril-Rever
L’innocence face aux oeuvres - Sofia Stril-Rever
Ne pas condamner, mais aider concrètement : entretien avec Véronique Jannot - Sofia Stril-Rever
Dilgo Khyentsé Rinpotché, une montagne immuable - Sofia Stril-Rever
Le chant des Dakinis - Sofia Stril-Rever
« Je m’appelle Dorjé Tseten » ou des hommes descendus du ciel pour me sauver - Sofia Stril-Rever
Le bouddhisme à l’épreuve de la vie - Sofia Stril-Rever
Partager la folie d’amour - Sofia Stril-Rever
Même rubrique

Le moine Théravada : vers la perfection du don - Michel Henri Dufour
Les femmes dans l’histoire du zen - Jade Reidy
Le bouddhisme et l’expérience mystique - Paul Magnin
La pratique laïque - Michel Henri Dufour
On n’en finit pas de devenir humain, ou les leçons de vie du Dalaï-lama - Sofia Stril-Rever
La morale dans le bouddhisme ancien - André Bareau
Aux sources du bouddhisme : la tradition de la forêt - Michel Henri Dufour
Autres textes
La mantra thérapie selon le Dr Nida Chenagtsang -
La Mort selon les bouddhistes - Tich Thien Châu
Le Sutra du Coeur de la Grande Perfection de Connaissance Transcendante - Nagarjuna
Noël, fête du corps - Anne Tardy
Kannon, bodhisattva de la compassion - Bouddhisme Actualités
Une interview du philosophe André Comte-Sponville menée par Djénane Kareh Tager - Djénane Kareh Tager
L’effort sans effort - Martine Batchelor
Sofia Stril-Rever

"L’autobiographie spirituelle" du Dalaï-lama recueillie par Sofia Stril-Rever ou le bilan de 50 ans d’exil par Sofia Stril-Rever
Aller à Lhassa, oui, mais certainement pas en otage de la Chine par Sofia Stril-Rever
Aniruddha, vingt-deuxième et actuel roi-kalkin de Shambhala par Sofia Stril-Rever
Danses tibétaines interdites à Katmandou par les Chinois par Sofia Stril-Rever
De coeur à coeur avec Jetsun Pema par Sofia Stril-Rever
De coeur à coeur avec soeur Emmanuelle par Sofia Stril-Rever
Entretien avec Nicole Lattès, éditeur de Matthieu Ricard par Sofia Stril-Rever

Bookmark and Share
- imprimer

> Bouddhisme > Découverte


Ce que j’ai appris en recueillant l’Autobiographie spirituelle du Dalaï-lama

Par Sofia Stril-Rever

A l’occasion des cinquante ans de son exil qui marquent aussi le soixante-dixième anniversaire de son intronisation, le Dalaï-lama se confie à Sofia Stril-Rever qui a recueilli son AUTOBIOGRAPHIE SPIRITUELLE (1) et nous explique ce qu’elle a appris en rédigeant ce livre.

Auprès d’une personnalité qui a 73 ans d’âge mais dont la conscience s’étend sur sept siècles, car elle ne commença pas avec sa naissance et ne se terminera pas avec la mort, beaucoup de choses se révèlent que je n’ai pas fini de décrypter. Dans cette Autobiographie spirituelle, il y a des enseignements aux deux plans de la personne et du monde. La leçon de vie principale, me semble-t-il, est qu’on n’en finit pas de s’humaniser, de devenir un être humain. Le plus étonnant est d’apprendre cela d’une personnalité qui en est à sa quatorzième incarnation dans la lignée de la Compassion éveillée. Sa Sainteté que l’on vénère bien au-delà de la communauté tibétaine, déclare volontiers ne pas être quelqu’un de spécial et travailler constamment pour devenir meilleur. L’un des messages de cette autobiographie est l’humilité qui consiste non pas à se lamenter sur ses imperfections, mais à accepter de se transformer jour après jour. Et la bonne nouvelle est que des qualités extraordinaires gisent en nous. Le chemin vers l’Eveil consiste à les accomplir en épanouissant notre bonté fondamentale.

Le message pour le monde découle de notre transformation intérieure. Selon le principe de l’interdépendance en effet, qui se transforme transforme le monde. Le Dalaï-lama engage chacun à assumer sa part de responsabilité universelle envers tous les vivants qui ont cette planète pour habitacle. On réalise qu’en fait les grands problèmes de notre époque sont aussi d’ordre spirituel. C’est ainsi que le Dalaï-lama les aborde et cela recentre sur l’essentiel que l’on perd facilement de vue dans des approches spécialisées en matière de sociologie, politique ou écologie. A travers ce livre, on comprend que la spiritualité n’est pas un domaine séparé de la vie, au contraire c’est la vie de la vie, l’esprit qui descend dans le cœur pour animer le quotidien. Dans la définition qu’il en donne, la pratique de la spiritualité consiste pour le Dalaï-lama à développer nos qualités humaines de base et il nous propose une éthique laïque, spirituelle en son essence. La spiritualité ainsi comprise permet de cultiver l’esprit de la religion plutôt que sa forme et on dépasse donc l’antagonisme réducteur entre religion et laïcité pour redonner à la vie sa dimension authentiquement spirituelle.

NOTES

[1] Presses de la Renaissance, sortie le 5 mars 2009


http://www.buddhaline.net





Buddhaline

E-mail:
Partenaires: O.Vision | Yoga Vision | Karuna | Matthieu Ricard



Cabinet Freling